facebook

instagram

Du lundi au samedi : de 8h à 12h et de 14h à 18h
04 48 20 03 33
>
logo-Le Jardin d'Olympe

PALMIER A VIN, PALMIER ABRICOT

Reference - 851002112

BUTIA CAPITATA

Note moyenne : 0 avis
En stock
J'ai vu ce produit moins cher ailleurs !
Description
En savoir plus
Notes et avis
Butia capitata est un palmier assez rustique, proche du coco du Chili, aux longues feuilles arquées de teintes variables, vert gris à vert bleu. Il arbore en juin-juillet des fleurs rouges, violettes ou encore jaunes.
Arrosage : Faible
Composition du sol : argileux, sableux, caillouteux, humus. Sol drainé, sec
Couleur des fleurs : jaunes, oranges, violettes
Exposition : Soleil
Feuillage : Persistant
Hauteur à maturité :2 à 5 mètres
Niveau de sol : Facile
Origine : Sud du Brésil, le Paraguay, l'Uruguay et l'Argentine
Période de floraison : juin juillet
Période de plantation : Avril à août
pH du sol : Neutre, acide
Résistance au froid : -10 à -15 °C
Rusticité : Semi rustique
Saison d'intérêt :
Type : Vivace
Utilisation en Jardin : Balcon, terrasse, bosquet, foret, plantation isolée.
Utilisation pour la maison :
Zone Climatique : Océanique, méditerranéen
Retour en haut
Description
En savoir plus
Notes et avis
Le genre Butia est très proche des genres Jubaea et Syagrus avec lesquels il peut s'hybrider mais en formant des sujets stériles. Il réunit sept espèces sud-américaines réparties entre le sud du Brésil, le Paraguay, l'Uruguay et l'Argentine. L'espèce la plus commune, Butia capitata, est appelée encore « palmier à vin », « palmier abricot », « arbre à laque », « palmier vinaigre ». Elle peuple les régions boisées composées d'arbres de petite taille et les savanes du littoral, sur des terrains secs sableux ou rocailleux. On la trouve même dans des zones qui rencontrent des gelées au mois de mai. Elle abonde en France sur le littoral méditerranéen ainsi qu'à travers le monde sous des climats tempérés chauds et subtropicaux. L'espèce Butia capitata est la plus massive des Butia, atteignant une hauteur de 3 à 5 m. Son stipe unique est d'abord couvert de la base des anciens pétioles, disposés de façon irrégulière puis présente une surface lisse gris ciment, fortement marquée par les cicatrices annelées. Son diamètre peut atteindre 50 cm. Le Butia possède une silhouette remarquable avec ses longues palmes pennées vert gris à vert bleu qui décrivent un arc de cercle presque jusqu'au sol. La couronne se compose de 40 à 50 feuilles faisant 2-3 m de long depuis la base du pétiole. Les 140 pinnules de la feuille sont disposées par groupe de 2 ou 3 le long du rachis et se terminent en longue pointe. Les pétioles marron foncé, enveloppés dans une fibre d'écorce, sont munis de fortes épines ligneuses et recourbées. Ils se rétrécissent vers le sommet et mesurent de 70 à 100 cm. Les inflorescences pouvant atteindre 1,50 m de long arborent des fleurs jaunes, rouges ou violacées, odorantes et disposées par 3 (une femelle encadrée par deux fleurs mâles), sauf à l'extrémité composée uniquement de fleurs mâles individuelles ou par paires. Elles sont suivies d'un régime de petits fruits pulpeux, pesant jusqu'à 30 kg. De forme ovoïde de 3 cm, légèrement pointus au sommet, leur peau est rouge orangé. La pulpe fibreuse et juteuse au goût variable se rapproche de l'ananas, de la mirabelle, de la mangue dans le meilleur des cas. Elle est riche en vitamine C et sert à faire d'excellentes gelées d'où son nom de « palmier gelée », des liqueurs (vin de palmier) ou à parfumer des punchs. Les graines ovoïdes ou triangulaires varient de 1,5 à 2,5 cm de long sur 1 à 1,4 cm de diamètre.Le genre Butia est très proche des genres Jubaea et Syagrus avec lesquels il peut s'hybrider mais en formant des sujets stériles. Il réunit sept espèces sud-américaines réparties entre le sud du Brésil, le Paraguay, l'Uruguay et l'Argentine. L'espèce la plus commune, Butia capitata, est appelée encore « palmier à vin », « palmier abricot », « arbre à laque », « palmier vinaigre ». Elle peuple les régions boisées composées d'arbres de petite taille et les savanes du littoral, sur des terrains secs sableux ou rocailleux. On la trouve même dans des zones qui rencontrent des gelées au mois de mai. Elle abonde en France sur le littoral méditerranéen ainsi qu'à travers le monde sous des climats tempérés chauds et subtropicaux. L'espèce Butia capitata est la plus massive des Butia, atteignant une hauteur de 3 à 5 m. Son stipe unique est d'abord couvert de la base des anciens pétioles, disposés de façon irrégulière puis présente une surface lisse gris ciment, fortement marquée par les cicatrices annelées. Son diamètre peut atteindre 50 cm. Le Butia possède une silhouette remarquable avec ses longues palmes pennées vert gris à vert bleu qui décrivent un arc de cercle presque jusqu'au sol. La couronne se compose de 40 à 50 feuilles faisant 2-3 m de long depuis la base du pétiole. Les 140 pinnules de la feuille sont disposées par groupe de 2 ou 3 le long du rachis et se terminent en longue pointe. Les pétioles marron foncé, enveloppés dans une fibre d'écorce, sont munis de fortes épines ligneuses et recourbées. Ils se rétrécissent vers le sommet et mesurent de 70 à 100 cm. Les inflorescences pouvant atteindre 1,50 m de long arborent des fleurs jaunes, rouges ou violacées, odorantes et disposées par 3 (une femelle encadrée par deux fleurs mâles), sauf à l'extrémité composée uniquement de fleurs mâles individuelles ou par paires. Elles sont suivies d'un régime de petits fruits pulpeux, pesant jusqu'à 30 kg. De forme ovoïde de 3 cm, légèrement pointus au sommet, leur peau est rouge orangé. La pulpe fibreuse et juteuse au goût variable se rapproche de l'ananas, de la mirabelle, de la mangue dans le meilleur des cas. Elle est riche en vitamine C et sert à faire d'excellentes gelées d'où son nom de « palmier gelée », des liqueurs (vin de palmier) ou à parfumer des punchs. Les graines ovoïdes ou triangulaires varient de 1,5 à 2,5 cm de long sur 1 à 1,4 cm de diamètre.Le genre Butia est très proche des genres Jubaea et Syagrus avec lesquels il peut s'hybrider mais en formant des sujets stériles. Il réunit sept espèces sud-américaines réparties entre le sud du Brésil, le Paraguay, l'Uruguay et l'Argentine. L'espèce la plus commune, Butia capitata, est appelée encore « palmier à vin », « palmier abricot », « arbre à laque », « palmier vinaigre ». Elle peuple les régions boisées composées d'arbres de petite taille et les savanes du littoral, sur des terrains secs sableux ou rocailleux. On la trouve même dans des zones qui rencontrent des gelées au mois de mai. Elle abonde en France sur le littoral méditerranéen ainsi qu'à travers le monde sous des climats tempérés chauds et subtropicaux. L'espèce Butia capitata est la plus massive des Butia, atteignant une hauteur de 3 à 5 m. Son stipe unique est d'abord couvert de la base des anciens pétioles, disposés de façon irrégulière puis présente une surface lisse gris ciment, fortement marquée par les cicatrices annelées. Son diamètre peut atteindre 50 cm. Le Butia possède une silhouette remarquable avec ses longues palmes pennées vert gris à vert bleu qui décrivent un arc de cercle presque jusqu'au sol. La couronne se compose de 40 à 50 feuilles faisant 2-3 m de long depuis la base du pétiole. Les 140 pinnules de la feuille sont disposées par groupe de 2 ou 3 le long du rachis et se terminent en longue pointe. Les pétioles marron foncé, enveloppés dans une fibre d'écorce, sont munis de fortes épines ligneuses et recourbées. Ils se rétrécissent vers le sommet et mesurent de 70 à 100 cm. Les inflorescences pouvant atteindre 1,50 m de long arborent des fleurs jaunes, rouges ou violacées, odorantes et disposées par 3 (une femelle encadrée par deux fleurs mâles), sauf à l'extrémité composée uniquement de fleurs mâles individuelles ou par paires. Elles sont suivies d'un régime de petits fruits pulpeux, pesant jusqu'à 30 kg. De forme ovoïde de 3 cm, légèrement pointus au sommet, leur peau est rouge orangé. La pulpe fibreuse et juteuse au goût variable se rapproche de l'ananas, de la mirabelle, de la mangue dans le meilleur des cas. Elle est riche en vitamine C et sert à faire d'excellentes gelées d'où son nom de « palmier gelée », des liqueurs (vin de palmier) ou à parfumer des punchs. Les graines ovoïdes ou triangulaires varient de 1,5 à 2,5 cm de long sur 1 à 1,4 cm de diamètre.Le genre Butia est très proche des genres Jubaea et Syagrus avec lesquels il peut s'hybrider mais en formant des sujets stériles. Il réunit sept espèces sud-américaines réparties entre le sud du Brésil, le Paraguay, l'Uruguay et l'Argentine. L'espèce la plus commune, Butia capitata, est appelée encore « palmier à vin », « palmier abricot », « arbre à laque », « palmier vinaigre ». Elle peuple les régions boisées composées d'arbres de petite taille et les savanes du littoral, sur des terrains secs sableux ou rocailleux. On la trouve même dans des zones qui rencontrent des gelées au mois de mai. Elle abonde en France sur le littoral méditerranéen ainsi qu'à travers le monde sous des climats tempérés chauds et subtropicaux. L'espèce Butia capitata est la plus massive des Butia, atteignant une hauteur de 3 à 5 m. Son stipe unique est d'abord couvert de la base des anciens pétioles, disposés de façon irrégulière puis présente une surface lisse gris ciment, fortement marquée par les cicatrices annelées. Son diamètre peut atteindre 50 cm. Le Butia possède une silhouette remarquable avec ses longues palmes pennées vert gris à vert bleu qui décrivent un arc de cercle presque jusqu'au sol. La couronne se compose de 40 à 50 feuilles faisant 2-3 m de long depuis la base du pétiole. Les 140 pinnules de la feuille sont disposées par groupe de 2 ou 3 le long du rachis et se terminent en longue pointe. Les pétioles marron foncé, enveloppés dans une fibre d'écorce, sont munis de fortes épines ligneuses et recourbées. Ils se rétrécissent vers le sommet et mesurent de 70 à 100 cm. Les inflorescences pouvant atteindre 1,50 m de long arborent des fleurs jaunes, rouges ou violacées, odorantes et disposées par 3 (une femelle encadrée par deux fleurs mâles), sauf à l'extrémité composée uniquement de fleurs mâles individuelles ou par paires. Elles sont suivies d'un régime de petits fruits pulpeux, pesant jusqu'à 30 kg. De forme ovoïde de 3 cm, légèrement pointus au sommet, leur peau est rouge orangé. La pulpe fibreuse et juteuse au goût variable se rapproche de l'ananas, de la mirabelle, de la mangue dans le meilleur des cas. Elle est riche en vitamine C et sert à faire d'excellentes gelées d'où son nom de « palmier gelée », des liqueurs (vin de palmier) ou à parfumer des punchs. Les graines ovoïdes ou triangulaires varient de 1,5 à 2,5 cm de long sur 1 à 1,4 cm de diamètre.Le genre Butia est très proche des genres Jubaea et Syagrus avec lesquels il peut s'hybrider mais en formant des sujets stériles. Il réunit sept espèces sud-américaines réparties entre le sud du Brésil, le Paraguay, l'Uruguay et l'Argentine. L'espèce la plus commune, Butia capitata, est appelée encore « palmier à vin », « palmier abricot », « arbre à laque », « palmier vinaigre ». Elle peuple les régions boisées composées d'arbres de petite taille et les savanes du littoral, sur des terrains secs sableux ou rocailleux. On la trouve même dans des zones qui rencontrent des gelées au mois de mai. Elle abonde en France sur le littoral méditerranéen ainsi qu'à travers le monde sous des climats tempérés chauds et subtropicaux. L'espèce Butia capitata est la plus massive des Butia, atteignant une hauteur de 3 à 5 m. Son stipe unique est d'abord couvert de la base des anciens pétioles, disposés de façon irrégulière puis présente une surface lisse gris ciment, fortement marquée par les cicatrices annelées. Son diamètre peut atteindre 50 cm. Le Butia possède une silhouette remarquable avec ses longues palmes pennées vert gris à vert bleu qui décrivent un arc de cercle presque jusqu'au sol. La couronne se compose de 40 à 50 feuilles faisant 2-3 m de long depuis la base du pétiole. Les 140 pinnules de la feuille sont disposées par groupe de 2 ou 3 le long du rachis et se terminent en longue pointe. Les pétioles marron foncé, enveloppés dans une fibre d'écorce, sont munis de fortes épines ligneuses et recourbées. Ils se rétrécissent vers le sommet et mesurent de 70 à 100 cm. Les inflorescences pouvant atteindre 1,50 m de long arborent des fleurs jaunes, rouges ou violacées, odorantes et disposées par 3 (une femelle encadrée par deux fleurs mâles), sauf à l'extrémité composée uniquement de fleurs mâles individuelles ou par paires. Elles sont suivies d'un régime de petits fruits pulpeux, pesant jusqu'à 30 kg. De forme ovoïde de 3 cm, légèrement pointus au sommet, leur peau est rouge orangé. La pulpe fibreuse et juteuse au goût variable se rapproche de l'ananas, de la mirabelle, de la mangue dans le meilleur des cas. Elle est riche en vitamine C et sert à faire d'excellentes gelées d'où son nom de « palmier gelée », des liqueurs (vin de palmier) ou à parfumer des punchs. Les graines ovoïdes ou triangulaires varient de 1,5 à 2,5 cm de long sur 1 à 1,4 cm de diamètre.Le genre Butia est très proche des genres Jubaea et Syagrus avec lesquels il peut s'hybrider mais en formant des sujets stériles. Il réunit sept espèces sud-américaines réparties entre le sud du Brésil, le Paraguay, l'Uruguay et l'Argentine. L'espèce la plus commune, Butia capitata, est appelée encore « palmier à vin », « palmier abricot », « arbre à laque », « palmier vinaigre ». Elle peuple les régions boisées composées d'arbres de petite taille et les savanes du littoral, sur des terrains secs sableux ou rocailleux. On la trouve même dans des zones qui rencontrent des gelées au mois de mai. Elle abonde en France sur le littoral méditerranéen ainsi qu'à travers le monde sous des climats tempérés chauds et subtropicaux. L'espèce Butia capitata est la plus massive des Butia, atteignant une hauteur de 3 à 5 m. Son stipe unique est d'abord couvert de la base des anciens pétioles, disposés de façon irrégulière puis présente une surface lisse gris ciment, fortement marquée par les cicatrices annelées. Son diamètre peut atteindre 50 cm. Le Butia possède une silhouette remarquable avec ses longues palmes pennées vert gris à vert bleu qui décrivent un arc de cercle presque jusqu'au sol. La couronne se compose de 40 à 50 feuilles faisant 2-3 m de long depuis la base du pétiole. Les 140 pinnules de la feuille sont disposées par groupe de 2 ou 3 le long du rachis et se terminent en longue pointe. Les pétioles marron foncé, enveloppés dans une fibre d'écorce, sont munis de fortes épines ligneuses et recourbées. Ils se rétrécissent vers le sommet et mesurent de 70 à 100 cm. Les inflorescences pouvant atteindre 1,50 m de long arborent des fleurs jaunes, rouges ou violacées, odorantes et disposées par 3 (une femelle encadrée par deux fleurs mâles), sauf à l'extrémité composée uniquement de fleurs mâles individuelles ou par paires. Elles sont suivies d'un régime de petits fruits pulpeux, pesant jusqu'à 30 kg. De forme ovoïde de 3 cm, légèrement pointus au sommet, leur peau est rouge orangé. La pulpe fibreuse et juteuse au goût variable se rapproche de l'ananas, de la mirabelle, de la mangue dans le meilleur des cas. Elle est riche en vitamine C et sert à faire d'excellentes gelées d'où son nom de « palmier gelée », des liqueurs (vin de palmier) ou à parfumer des punchs. Les graines ovoïdes ou triangulaires varient de 1,5 à 2,5 cm de long sur 1 à 1,4 cm de diamètre.Le genre Butia est très proche des genres Jubaea et Syagrus avec lesquels il peut s'hybrider mais en formant des sujets stériles. Il réunit sept espèces sud-américaines réparties entre le sud du Brésil, le Paraguay, l'Uruguay et l'Argentine. L'espèce la plus commune, Butia capitata, est appelée encore « palmier à vin », « palmier abricot », « arbre à laque », « palmier vinaigre ». Elle peuple les régions boisées composées d'arbres de petite taille et les savanes du littoral, sur des terrains secs sableux ou rocailleux. On la trouve même dans des zones qui rencontrent des gelées au mois de mai. Elle abonde en France sur le littoral méditerranéen ainsi qu'à travers le monde sous des climats tempérés chauds et subtropicaux. L'espèce Butia capitata est la plus massive des Butia, atteignant une hauteur de 3 à 5 m. Son stipe unique est d'abord couvert de la base des anciens pétioles, disposés de façon irrégulière puis présente une surface lisse gris ciment, fortement marquée par les cicatrices annelées. Son diamètre peut atteindre 50 cm. Le Butia possède une silhouette remarquable avec ses longues palmes pennées vert gris à vert bleu qui décrivent un arc de cercle presque jusqu'au sol. La couronne se compose de 40 à 50 feuilles faisant 2-3 m de long depuis la base du pétiole. Les 140 pinnules de la feuille sont disposées par groupe de 2 ou 3 le long du rachis et se terminent en longue pointe. Les pétioles marron foncé, enveloppés dans une fibre d'écorce, sont munis de fortes épines ligneuses et recourbées. Ils se rétrécissent vers le sommet et mesurent de 70 à 100 cm. Les inflorescences pouvant atteindre 1,50 m de long arborent des fleurs jaunes, rouges ou violacées, odorantes et disposées par 3 (une femelle encadrée par deux fleurs mâles), sauf à l'extrémité composée uniquement de fleurs mâles individuelles ou par paires. Elles sont suivies d'un régime de petits fruits pulpeux, pesant jusqu'à 30 kg. De forme ovoïde de 3 cm, légèrement pointus au sommet, leur peau est rouge orangé. La pulpe fibreuse et juteuse au goût variable se rapproche de l'ananas, de la mirabelle, de la mangue dans le meilleur des cas. Elle est riche en vitamine C et sert à faire d'excellentes gelées d'où son nom de « palmier gelée », des liqueurs (vin de palmier) ou à parfumer des punchs. Les graines ovoïdes ou triangulaires varient de 1,5 à 2,5 cm de long sur 1 à 1,4 cm de diamètre.Le genre Butia est très proche des genres Jubaea et Syagrus avec lesquels il peut s'hybrider mais en formant des sujets stériles. Il réunit sept espèces sud-américaines réparties entre le sud du Brésil, le Paraguay, l'Uruguay et l'Argentine. L'espèce la plus commune, Butia capitata, est appelée encore « palmier à vin », « palmier abricot », « arbre à laque », « palmier vinaigre ». Elle peuple les régions boisées composées d'arbres de petite taille et les savanes du littoral, sur des terrains secs sableux ou rocailleux. On la trouve même dans des zones qui rencontrent des gelées au mois de mai. Elle abonde en France sur le littoral méditerranéen ainsi qu'à travers le monde sous des climats tempérés chauds et subtropicaux. L'espèce Butia capitata est la plus massive des Butia, atteignant une hauteur de 3 à 5 m. Son stipe unique est d'abord couvert de la base des anciens pétioles, disposés de façon irrégulière puis présente une surface lisse gris ciment, fortement marquée par les cicatrices annelées. Son diamètre peut atteindre 50 cm. Le Butia possède une silhouette remarquable avec ses longues palmes pennées vert gris à vert bleu qui décrivent un arc de cercle presque jusqu'au sol. La couronne se compose de 40 à 50 feuilles faisant 2-3 m de long depuis la base du pétiole. Les 140 pinnules de la feuille sont disposées par groupe de 2 ou 3 le long du rachis et se terminent en longue pointe. Les pétioles marron foncé, enveloppés dans une fibre d'écorce, sont munis de fortes épines ligneuses et recourbées. Ils se rétrécissent vers le sommet et mesurent de 70 à 100 cm. Les inflorescences pouvant atteindre 1,50 m de long arborent des fleurs jaunes, rouges ou violacées, odorantes et disposées par 3 (une femelle encadrée par deux fleurs mâles), sauf à l'extrémité composée uniquement de fleurs mâles individuelles ou par paires. Elles sont suivies d'un régime de petits fruits pulpeux, pesant jusqu'à 30 kg. De forme ovoïde de 3 cm, légèrement pointus au sommet, leur peau est rouge orangé. La pulpe fibreuse et juteuse au goût variable se rapproche de l'ananas, de la mirabelle, de la mangue dans le meilleur des cas. Elle est riche en vitamine C et sert à faire d'excellentes gelées d'où son nom de « palmier gelée », des liqueurs (vin de palmier) ou à parfumer des punchs. Les graines ovoïdes ou triangulaires varient de 1,5 à 2,5 cm de long sur 1 à 1,4 cm de diamètre.
Retour en haut
Description
En savoir plus
Notes et avis

Avis des internautes sur PALMIER A VIN, PALMIER ABRICOT (0 avis)

pixel_trans
Il n'y a actuellement aucun avis pour cet article, soyez le premier à donner le votre.
pixel_trans
pixel_trans
[Ajouter votre commentaire]
Retour en haut
De la même catégorie