facebook

instagram

Du lundi au samedi : de 8h à 12h et de 14h à 18h
04 48 20 03 33
>
logo-Le Jardin d'Olympe

MICOCOULIER DE PROVENCE

Reference - 851002157

CELTIS AUSTRALIS

Note moyenne : 0 avis
En stock
J'ai vu ce produit moins cher ailleurs !
Description
En savoir plus
Notes et avis
Bien acclimaté dans le Midi, le micocoulier de Provence est un bel arbre vigoureux au feuillage caduc qui fournit une ombre dense en été et résiste bien à la sécheresse ainsi qu’à la pollution des villes.
Arrosage : Moyen
Composition du sol : Sol argileux, caillouteux, humus. Sol drainé, humide.
Couleur des fleurs : jaunes
Exposition : soleil, mi-ombre
Feuillage : Caduc
Hauteur à maturité :+10mètres
Niveau de sol : Facile
Origine : méditerranée
Période de floraison : avril
Période de plantation : avril, mai et octobre à décembre
pH du sol : Neutre, acide
Résistance au froid : -15°C
Rusticité : Rustique
Saison d'intérêt :
Type : Vivace
Utilisation en Jardin : Verger, bosquet, forêt, haie, plantation isolée
Utilisation pour la maison :
Zone Climatique : Océanique, semi océanique, méditerranéen
Retour en haut
Description
En savoir plus
Notes et avis
L’espèce Celtis australis, micocoulier de Provence, appartient avec plus d’une soixantaine d’autres, situées dans les zones tropicales et tempérées de l’hémisphère Nord, au genre Celtis de la famille des Cannabacées (ex-Ulmacées). C’est l’espèce la plus répandue dans les plaines ou vallées au sud de la Loire car sa rusticité ne dépasse pas les -15 °C. Le micocoulier de Virginie, Celtis occidentalis, rustique jusqu’à -25 °C, peut se cultiver dans le reste de la France. Poussant assez lentement, mais vivant longtemps, le micocoulier de Provence est un bel arbre au port arrondi et étalé qui peut atteindre 15 à 20 m de haut sur 8 à 10 m de large. Son tronc régulier et élancé ainsi que ses grosses branches sont recouverts d’une écorce lisse de couleur gris clair et parsemée de protubérances. Il peut atteindre une circonférence importante (environ 1 m). Les feuilles, vert clair devenant ensuite plus foncé et enfin jaune pâle en automne, sont rugueuses, dentées et ovales avec l’extrémité effilée. Très nombreuses, elles génèrent une ombre confortable. Les fleurs printanières passent inaperçues et donnent de tout petits fruits charnus et ronds, les micocoules (drupes), verts au début puis brun-rouge à noir en septembre lorsqu’elles mûrissent. Elles sont comestibles et légèrement sucrées mais sans grande valeur gastronomique. On en tirait autrefois une liqueur. Sachez que les micocoules sont appréciées des oiseaux en hiver. Ces micocoules contiennent chacune un gros noyau dont on peut extraire une huile semblable à l’huile d’amande douce. Le micocoulier de Provence est un arbre familier dans le Midi où il fait concurrence aux platanes et aux marronniers pour ombrager une maison ou border magnifiquement allées et avenues. Signalons que ses racines profondes présentent l’avantage de ne pas soulever les trottoirs et terrasses ni d’abîmer les murs à proximité. Son bois, très dur et jaune, très employé autrefois pour la confection de manches ou d’outils agricoles (fourches), n’a de nos jours qu’un usage artisanal limité
Retour en haut
Description
En savoir plus
Notes et avis

Avis des internautes sur MICOCOULIER DE PROVENCE (0 avis)

pixel_trans
Il n'y a actuellement aucun avis pour cet article, soyez le premier à donner le votre.
pixel_trans
pixel_trans
[Ajouter votre commentaire]
Retour en haut
De la même catégorie