facebook

instagram

Du lundi au samedi : de 8h à 12h et de 14h à 18h
04 48 20 03 33
>
logo-Le Jardin d'Olympe

KIWI

Reference - 85100224

ACTINIDIA

Note moyenne : 0 avis
En stock
J'ai vu ce produit moins cher ailleurs !
Description
En savoir plus
Notes et avis
L'espèce de kiwi la plus connue est Actinidia deliciosa dont les fruits ont la peau duveteuse. Ce sont en général des lianes. On en répertorie actuellement 30 espèces. Elles sont presque toutes dioïques, notamment Actinidia deliciosa. L'Actinidia fleurit au printemps et on récolte les kiwis en automne et en hiverL'espèce de kiwi la plus connue est Actinidia deliciosa dont les fruits ont la peau duveteuse. Ce sont en général des lianes. On en répertorie actuellement 30 espèces. Elles sont presque toutes dioïques, notamment Actinidia deliciosa. L'Actinidia fleurit au printemps et on récolte les kiwis en automne et en hiverL'espèce de kiwi la plus connue est Actinidia deliciosa dont les fruits ont la peau duveteuse. Ce sont en général des lianes. On en répertorie actuellement 30 espèces. Elles sont presque toutes dioïques, notamment Actinidia deliciosa. L'Actinidia fleurit au printemps et on récolte les kiwis en automne et en hiverL'espèce de kiwi la plus connue est Actinidia deliciosa dont les fruits ont la peau duveteuse. Ce sont en général des lianes. On en répertorie actuellement 30 espèces. Elles sont presque toutes dioïques, notamment Actinidia deliciosa. L'Actinidia fleurit au printemps et on récolte les kiwis en automne et en hiverL'espèce de kiwi la plus connue est Actinidia deliciosa dont les fruits ont la peau duveteuse. Ce sont en général des lianes. On en répertorie actuellement 30 espèces. Elles sont presque toutes dioïques, notamment Actinidia deliciosa. L'Actinidia fleurit au printemps et on récolte les kiwis en automne et en hiverL'espèce de kiwi la plus connue est Actinidia deliciosa dont les fruits ont la peau duveteuse. Ce sont en général des lianes. On en répertorie actuellement 30 espèces. Elles sont presque toutes dioïques, notamment Actinidia deliciosa. L'Actinidia fleurit au printemps et on récolte les kiwis en automne et en hiverL'espèce de kiwi la plus connue est Actinidia deliciosa dont les fruits ont la peau duveteuse. Ce sont en général des lianes. On en répertorie actuellement 30 espèces. Elles sont presque toutes dioïques, notamment Actinidia deliciosa. L'Actinidia fleurit au printemps et on récolte les kiwis en automne et en hiverL'espèce de kiwi la plus connue est Actinidia deliciosa dont les fruits ont la peau duveteuse. Ce sont en général des lianes. On en répertorie actuellement 30 espèces. Elles sont presque toutes dioïques, notamment Actinidia deliciosa. L'Actinidia fleurit au printemps et on récolte les kiwis en automne et en hiverL'espèce de kiwi la plus connue est Actinidia deliciosa dont les fruits ont la peau duveteuse. Ce sont en général des lianes. On en répertorie actuellement 30 espèces. Elles sont presque toutes dioïques, notamment Actinidia deliciosa. L'Actinidia fleurit au printemps et on récolte les kiwis en automne et en hiverL'espèce de kiwi la plus connue est Actinidia deliciosa dont les fruits ont la peau duveteuse. Ce sont en général des lianes. On en répertorie actuellement 30 espèces. Elles sont presque toutes dioïques, notamment Actinidia deliciosa. L'Actinidia fleurit au printemps et on récolte les kiwis en automne et en hiverL'espèce de kiwi la plus connue est Actinidia deliciosa dont les fruits ont la peau duveteuse. Ce sont en général des lianes. On en répertorie actuellement 30 espèces. Elles sont presque toutes dioïques, notamment Actinidia deliciosa. L'Actinidia fleurit au printemps et on récolte les kiwis en automne et en hiverL'espèce de kiwi la plus connue est Actinidia deliciosa dont les fruits ont la peau duveteuse. Ce sont en général des lianes. On en répertorie actuellement 30 espèces. Elles sont presque toutes dioïques, notamment Actinidia deliciosa. L'Actinidia fleurit au printemps et on récolte les kiwis en automne et en hiverL'espèce de kiwi la plus connue est Actinidia deliciosa dont les fruits ont la peau duveteuse. Ce sont en général des lianes. On en répertorie actuellement 30 espèces. Elles sont presque toutes dioïques, notamment Actinidia deliciosa. L'Actinidia fleurit au printemps et on récolte les kiwis en automne et en hiver
Arrosage : Important
Composition du sol : Sol argileux, sableux, caillouteux, humus. Sol drainé, sol humide.
Couleur des fleurs : blanches
Exposition : soleil, mi-ombre
Feuillage : Caduc
Hauteur à maturité :5 à +10 mètres
Niveau de sol : Modéré
Origine : régions tempérées de l'est de l'Asie (Chine, Corée, Japon, Russie et Sibérie), mais aussi du plateau du Tibet, de l'ouest de l'Himalaya ainsi que des régions subtropicales (Vietnam, îles de Sumatra, de Java)
Période de floraison : mai, juin
Période de plantation : de mars à mai et de septembre à octobre
pH du sol : Neutre, acide
Résistance au froid : -15°C
Rusticité : Rustique
Saison d'intérêt :
Type : Vivace
Utilisation en Jardin : balcon, terrasse, verger, plantation isolée
Utilisation pour la maison :
Zone Climatique : Océanique, méditerranéen, semi-automatique
Retour en haut
Description
En savoir plus
Notes et avis
Le kiwi (ou kiwitier) est une liane qui porte un bien curieux nom pour une plante venue de Chine ! La raison en est que sa culture intensive et son exportation à travers le monde furent initiées en Nouvelle-Zélande, qui en demeure le premier pays exportateur (90 % de sa production). Ce nom commercial fut déposé en 1970 pour ne pas effleurer la susceptibilité des Américains durant la guerre froide. Il fait référence à l'emblème de la grande île, un oiseau coureur endémique, à la peau velue rappelant celle du fruit. Le nom initial du kiwi est en réalité la groseille de Chine, bien que la plante soit bien éloignée du genre Ribes. Aujourd'hui, sa culture est largement pratiquée en France même si le kiwi représente seulement 3 % de sa production fruitière. La France se place au 6e rang mondial après la Grèce (2010). Sa culture se situe notamment dans la région Sud-Ouest (vallée de l'Adour qui possède un label rouge) et en Corse. Le premier pays producteur est la Chine suivie de l'Italie encore leader en 2008 et de la Nouvelle-Zélande. Le kiwi fait partie du genre Actinidia qui compte 70 à 80 espèces originaires des régions tempérées de l'est de l'Asie (Chine, Corée, Japon, Russie et Sibérie), mais aussi du plateau du Tibet, de l'ouest de l'Himalaya ainsi que des régions subtropicales (Vietnam, îles de Sumatra, de Java) pour un tiers des espèces. Ces dernières sont persistantes. Le genre est présent entre 0 et 3 800 m d'altitude. Il appartient à la famille des Actinidacées caractérisée par une séparation des fleurs mâles et femelles sur des sujets distincts, et ce chez toutes les espèces, ainsi que par des styles (organes femelles) rayonnants. Le kiwi (Actinidia deliciosa) est une liane vigoureuse à l'écorce brun-rouge et généralement caduque, qui porte des feuilles alternes de 12 à 20 cm, ovales ou en forme de cœur. La croissance atteint plusieurs mètres en une saison. Les branches volubiles s'enroulent délicatement autour des grillages, pylônes et portiques. Les jeunes pousses soyeuses portent les feuilles recouvertes d'un fin duvet rouge, un peu rêche malgré tout. L'extrémité du limbe rosit en été. L'Actinidia deliciosa est très ornemental avec ses grandes fleurs ivoire au bouquet d'étamines saillant qui apparaissent en mai-juin. Même si les fleurs mâles et femelles ne sont pas portées par le même pied (genre dioïque), elles comportent toutes des bouquets d'étamines voyants qui restent cependant stériles et moins développés chez la fleur femelle. L'ovaire à l'origine du fruit est de son côté avorté chez les fleurs mâles, qui sont du reste groupées en inflorescences (cymes de 3 fleurs et plus) au lieu d'être solitaires comme sur le pied femelle. La pollinisation se fait essentiellement par l'abeille domestique ou par le vent.Le kiwi (ou kiwitier) est une liane qui porte un bien curieux nom pour une plante venue de Chine ! La raison en est que sa culture intensive et son exportation à travers le monde furent initiées en Nouvelle-Zélande, qui en demeure le premier pays exportateur (90 % de sa production). Ce nom commercial fut déposé en 1970 pour ne pas effleurer la susceptibilité des Américains durant la guerre froide. Il fait référence à l'emblème de la grande île, un oiseau coureur endémique, à la peau velue rappelant celle du fruit. Le nom initial du kiwi est en réalité la groseille de Chine, bien que la plante soit bien éloignée du genre Ribes. Aujourd'hui, sa culture est largement pratiquée en France même si le kiwi représente seulement 3 % de sa production fruitière. La France se place au 6e rang mondial après la Grèce (2010). Sa culture se situe notamment dans la région Sud-Ouest (vallée de l'Adour qui possède un label rouge) et en Corse. Le premier pays producteur est la Chine suivie de l'Italie encore leader en 2008 et de la Nouvelle-Zélande. Le kiwi fait partie du genre Actinidia qui compte 70 à 80 espèces originaires des régions tempérées de l'est de l'Asie (Chine, Corée, Japon, Russie et Sibérie), mais aussi du plateau du Tibet, de l'ouest de l'Himalaya ainsi que des régions subtropicales (Vietnam, îles de Sumatra, de Java) pour un tiers des espèces. Ces dernières sont persistantes. Le genre est présent entre 0 et 3 800 m d'altitude. Il appartient à la famille des Actinidacées caractérisée par une séparation des fleurs mâles et femelles sur des sujets distincts, et ce chez toutes les espèces, ainsi que par des styles (organes femelles) rayonnants. Le kiwi (Actinidia deliciosa) est une liane vigoureuse à l'écorce brun-rouge et généralement caduque, qui porte des feuilles alternes de 12 à 20 cm, ovales ou en forme de cœur. La croissance atteint plusieurs mètres en une saison. Les branches volubiles s'enroulent délicatement autour des grillages, pylônes et portiques. Les jeunes pousses soyeuses portent les feuilles recouvertes d'un fin duvet rouge, un peu rêche malgré tout. L'extrémité du limbe rosit en été. L'Actinidia deliciosa est très ornemental avec ses grandes fleurs ivoire au bouquet d'étamines saillant qui apparaissent en mai-juin. Même si les fleurs mâles et femelles ne sont pas portées par le même pied (genre dioïque), elles comportent toutes des bouquets d'étamines voyants qui restent cependant stériles et moins développés chez la fleur femelle. L'ovaire à l'origine du fruit est de son côté avorté chez les fleurs mâles, qui sont du reste groupées en inflorescences (cymes de 3 fleurs et plus) au lieu d'être solitaires comme sur le pied femelle. La pollinisation se fait essentiellement par l'abeille domestique ou par le vent.Le kiwi (ou kiwitier) est une liane qui porte un bien curieux nom pour une plante venue de Chine ! La raison en est que sa culture intensive et son exportation à travers le monde furent initiées en Nouvelle-Zélande, qui en demeure le premier pays exportateur (90 % de sa production). Ce nom commercial fut déposé en 1970 pour ne pas effleurer la susceptibilité des Américains durant la guerre froide. Il fait référence à l'emblème de la grande île, un oiseau coureur endémique, à la peau velue rappelant celle du fruit. Le nom initial du kiwi est en réalité la groseille de Chine, bien que la plante soit bien éloignée du genre Ribes. Aujourd'hui, sa culture est largement pratiquée en France même si le kiwi représente seulement 3 % de sa production fruitière. La France se place au 6e rang mondial après la Grèce (2010). Sa culture se situe notamment dans la région Sud-Ouest (vallée de l'Adour qui possède un label rouge) et en Corse. Le premier pays producteur est la Chine suivie de l'Italie encore leader en 2008 et de la Nouvelle-Zélande. Le kiwi fait partie du genre Actinidia qui compte 70 à 80 espèces originaires des régions tempérées de l'est de l'Asie (Chine, Corée, Japon, Russie et Sibérie), mais aussi du plateau du Tibet, de l'ouest de l'Himalaya ainsi que des régions subtropicales (Vietnam, îles de Sumatra, de Java) pour un tiers des espèces. Ces dernières sont persistantes. Le genre est présent entre 0 et 3 800 m d'altitude. Il appartient à la famille des Actinidacées caractérisée par une séparation des fleurs mâles et femelles sur des sujets distincts, et ce chez toutes les espèces, ainsi que par des styles (organes femelles) rayonnants. Le kiwi (Actinidia deliciosa) est une liane vigoureuse à l'écorce brun-rouge et généralement caduque, qui porte des feuilles alternes de 12 à 20 cm, ovales ou en forme de cœur. La croissance atteint plusieurs mètres en une saison. Les branches volubiles s'enroulent délicatement autour des grillages, pylônes et portiques. Les jeunes pousses soyeuses portent les feuilles recouvertes d'un fin duvet rouge, un peu rêche malgré tout. L'extrémité du limbe rosit en été. L'Actinidia deliciosa est très ornemental avec ses grandes fleurs ivoire au bouquet d'étamines saillant qui apparaissent en mai-juin. Même si les fleurs mâles et femelles ne sont pas portées par le même pied (genre dioïque), elles comportent toutes des bouquets d'étamines voyants qui restent cependant stériles et moins développés chez la fleur femelle. L'ovaire à l'origine du fruit est de son côté avorté chez les fleurs mâles, qui sont du reste groupées en inflorescences (cymes de 3 fleurs et plus) au lieu d'être solitaires comme sur le pied femelle. La pollinisation se fait essentiellement par l'abeille domestique ou par le vent.Le kiwi (ou kiwitier) est une liane qui porte un bien curieux nom pour une plante venue de Chine ! La raison en est que sa culture intensive et son exportation à travers le monde furent initiées en Nouvelle-Zélande, qui en demeure le premier pays exportateur (90 % de sa production). Ce nom commercial fut déposé en 1970 pour ne pas effleurer la susceptibilité des Américains durant la guerre froide. Il fait référence à l'emblème de la grande île, un oiseau coureur endémique, à la peau velue rappelant celle du fruit. Le nom initial du kiwi est en réalité la groseille de Chine, bien que la plante soit bien éloignée du genre Ribes. Aujourd'hui, sa culture est largement pratiquée en France même si le kiwi représente seulement 3 % de sa production fruitière. La France se place au 6e rang mondial après la Grèce (2010). Sa culture se situe notamment dans la région Sud-Ouest (vallée de l'Adour qui possède un label rouge) et en Corse. Le premier pays producteur est la Chine suivie de l'Italie encore leader en 2008 et de la Nouvelle-Zélande. Le kiwi fait partie du genre Actinidia qui compte 70 à 80 espèces originaires des régions tempérées de l'est de l'Asie (Chine, Corée, Japon, Russie et Sibérie), mais aussi du plateau du Tibet, de l'ouest de l'Himalaya ainsi que des régions subtropicales (Vietnam, îles de Sumatra, de Java) pour un tiers des espèces. Ces dernières sont persistantes. Le genre est présent entre 0 et 3 800 m d'altitude. Il appartient à la famille des Actinidacées caractérisée par une séparation des fleurs mâles et femelles sur des sujets distincts, et ce chez toutes les espèces, ainsi que par des styles (organes femelles) rayonnants. Le kiwi (Actinidia deliciosa) est une liane vigoureuse à l'écorce brun-rouge et généralement caduque, qui porte des feuilles alternes de 12 à 20 cm, ovales ou en forme de cœur. La croissance atteint plusieurs mètres en une saison. Les branches volubiles s'enroulent délicatement autour des grillages, pylônes et portiques. Les jeunes pousses soyeuses portent les feuilles recouvertes d'un fin duvet rouge, un peu rêche malgré tout. L'extrémité du limbe rosit en été. L'Actinidia deliciosa est très ornemental avec ses grandes fleurs ivoire au bouquet d'étamines saillant qui apparaissent en mai-juin. Même si les fleurs mâles et femelles ne sont pas portées par le même pied (genre dioïque), elles comportent toutes des bouquets d'étamines voyants qui restent cependant stériles et moins développés chez la fleur femelle. L'ovaire à l'origine du fruit est de son côté avorté chez les fleurs mâles, qui sont du reste groupées en inflorescences (cymes de 3 fleurs et plus) au lieu d'être solitaires comme sur le pied femelle. La pollinisation se fait essentiellement par l'abeille domestique ou par le vent.Le kiwi (ou kiwitier) est une liane qui porte un bien curieux nom pour une plante venue de Chine ! La raison en est que sa culture intensive et son exportation à travers le monde furent initiées en Nouvelle-Zélande, qui en demeure le premier pays exportateur (90 % de sa production). Ce nom commercial fut déposé en 1970 pour ne pas effleurer la susceptibilité des Américains durant la guerre froide. Il fait référence à l'emblème de la grande île, un oiseau coureur endémique, à la peau velue rappelant celle du fruit. Le nom initial du kiwi est en réalité la groseille de Chine, bien que la plante soit bien éloignée du genre Ribes. Aujourd'hui, sa culture est largement pratiquée en France même si le kiwi représente seulement 3 % de sa production fruitière. La France se place au 6e rang mondial après la Grèce (2010). Sa culture se situe notamment dans la région Sud-Ouest (vallée de l'Adour qui possède un label rouge) et en Corse. Le premier pays producteur est la Chine suivie de l'Italie encore leader en 2008 et de la Nouvelle-Zélande. Le kiwi fait partie du genre Actinidia qui compte 70 à 80 espèces originaires des régions tempérées de l'est de l'Asie (Chine, Corée, Japon, Russie et Sibérie), mais aussi du plateau du Tibet, de l'ouest de l'Himalaya ainsi que des régions subtropicales (Vietnam, îles de Sumatra, de Java) pour un tiers des espèces. Ces dernières sont persistantes. Le genre est présent entre 0 et 3 800 m d'altitude. Il appartient à la famille des Actinidacées caractérisée par une séparation des fleurs mâles et femelles sur des sujets distincts, et ce chez toutes les espèces, ainsi que par des styles (organes femelles) rayonnants. Le kiwi (Actinidia deliciosa) est une liane vigoureuse à l'écorce brun-rouge et généralement caduque, qui porte des feuilles alternes de 12 à 20 cm, ovales ou en forme de cœur. La croissance atteint plusieurs mètres en une saison. Les branches volubiles s'enroulent délicatement autour des grillages, pylônes et portiques. Les jeunes pousses soyeuses portent les feuilles recouvertes d'un fin duvet rouge, un peu rêche malgré tout. L'extrémité du limbe rosit en été. L'Actinidia deliciosa est très ornemental avec ses grandes fleurs ivoire au bouquet d'étamines saillant qui apparaissent en mai-juin. Même si les fleurs mâles et femelles ne sont pas portées par le même pied (genre dioïque), elles comportent toutes des bouquets d'étamines voyants qui restent cependant stériles et moins développés chez la fleur femelle. L'ovaire à l'origine du fruit est de son côté avorté chez les fleurs mâles, qui sont du reste groupées en inflorescences (cymes de 3 fleurs et plus) au lieu d'être solitaires comme sur le pied femelle. La pollinisation se fait essentiellement par l'abeille domestique ou par le vent.Le kiwi (ou kiwitier) est une liane qui porte un bien curieux nom pour une plante venue de Chine ! La raison en est que sa culture intensive et son exportation à travers le monde furent initiées en Nouvelle-Zélande, qui en demeure le premier pays exportateur (90 % de sa production). Ce nom commercial fut déposé en 1970 pour ne pas effleurer la susceptibilité des Américains durant la guerre froide. Il fait référence à l'emblème de la grande île, un oiseau coureur endémique, à la peau velue rappelant celle du fruit. Le nom initial du kiwi est en réalité la groseille de Chine, bien que la plante soit bien éloignée du genre Ribes. Aujourd'hui, sa culture est largement pratiquée en France même si le kiwi représente seulement 3 % de sa production fruitière. La France se place au 6e rang mondial après la Grèce (2010). Sa culture se situe notamment dans la région Sud-Ouest (vallée de l'Adour qui possède un label rouge) et en Corse. Le premier pays producteur est la Chine suivie de l'Italie encore leader en 2008 et de la Nouvelle-Zélande. Le kiwi fait partie du genre Actinidia qui compte 70 à 80 espèces originaires des régions tempérées de l'est de l'Asie (Chine, Corée, Japon, Russie et Sibérie), mais aussi du plateau du Tibet, de l'ouest de l'Himalaya ainsi que des régions subtropicales (Vietnam, îles de Sumatra, de Java) pour un tiers des espèces. Ces dernières sont persistantes. Le genre est présent entre 0 et 3 800 m d'altitude. Il appartient à la famille des Actinidacées caractérisée par une séparation des fleurs mâles et femelles sur des sujets distincts, et ce chez toutes les espèces, ainsi que par des styles (organes femelles) rayonnants. Le kiwi (Actinidia deliciosa) est une liane vigoureuse à l'écorce brun-rouge et généralement caduque, qui porte des feuilles alternes de 12 à 20 cm, ovales ou en forme de cœur. La croissance atteint plusieurs mètres en une saison. Les branches volubiles s'enroulent délicatement autour des grillages, pylônes et portiques. Les jeunes pousses soyeuses portent les feuilles recouvertes d'un fin duvet rouge, un peu rêche malgré tout. L'extrémité du limbe rosit en été. L'Actinidia deliciosa est très ornemental avec ses grandes fleurs ivoire au bouquet d'étamines saillant qui apparaissent en mai-juin. Même si les fleurs mâles et femelles ne sont pas portées par le même pied (genre dioïque), elles comportent toutes des bouquets d'étamines voyants qui restent cependant stériles et moins développés chez la fleur femelle. L'ovaire à l'origine du fruit est de son côté avorté chez les fleurs mâles, qui sont du reste groupées en inflorescences (cymes de 3 fleurs et plus) au lieu d'être solitaires comme sur le pied femelle. La pollinisation se fait essentiellement par l'abeille domestique ou par le vent.Le kiwi (ou kiwitier) est une liane qui porte un bien curieux nom pour une plante venue de Chine ! La raison en est que sa culture intensive et son exportation à travers le monde furent initiées en Nouvelle-Zélande, qui en demeure le premier pays exportateur (90 % de sa production). Ce nom commercial fut déposé en 1970 pour ne pas effleurer la susceptibilité des Américains durant la guerre froide. Il fait référence à l'emblème de la grande île, un oiseau coureur endémique, à la peau velue rappelant celle du fruit. Le nom initial du kiwi est en réalité la groseille de Chine, bien que la plante soit bien éloignée du genre Ribes. Aujourd'hui, sa culture est largement pratiquée en France même si le kiwi représente seulement 3 % de sa production fruitière. La France se place au 6e rang mondial après la Grèce (2010). Sa culture se situe notamment dans la région Sud-Ouest (vallée de l'Adour qui possède un label rouge) et en Corse. Le premier pays producteur est la Chine suivie de l'Italie encore leader en 2008 et de la Nouvelle-Zélande. Le kiwi fait partie du genre Actinidia qui compte 70 à 80 espèces originaires des régions tempérées de l'est de l'Asie (Chine, Corée, Japon, Russie et Sibérie), mais aussi du plateau du Tibet, de l'ouest de l'Himalaya ainsi que des régions subtropicales (Vietnam, îles de Sumatra, de Java) pour un tiers des espèces. Ces dernières sont persistantes. Le genre est présent entre 0 et 3 800 m d'altitude. Il appartient à la famille des Actinidacées caractérisée par une séparation des fleurs mâles et femelles sur des sujets distincts, et ce chez toutes les espèces, ainsi que par des styles (organes femelles) rayonnants. Le kiwi (Actinidia deliciosa) est une liane vigoureuse à l'écorce brun-rouge et généralement caduque, qui porte des feuilles alternes de 12 à 20 cm, ovales ou en forme de cœur. La croissance atteint plusieurs mètres en une saison. Les branches volubiles s'enroulent délicatement autour des grillages, pylônes et portiques. Les jeunes pousses soyeuses portent les feuilles recouvertes d'un fin duvet rouge, un peu rêche malgré tout. L'extrémité du limbe rosit en été. L'Actinidia deliciosa est très ornemental avec ses grandes fleurs ivoire au bouquet d'étamines saillant qui apparaissent en mai-juin. Même si les fleurs mâles et femelles ne sont pas portées par le même pied (genre dioïque), elles comportent toutes des bouquets d'étamines voyants qui restent cependant stériles et moins développés chez la fleur femelle. L'ovaire à l'origine du fruit est de son côté avorté chez les fleurs mâles, qui sont du reste groupées en inflorescences (cymes de 3 fleurs et plus) au lieu d'être solitaires comme sur le pied femelle. La pollinisation se fait essentiellement par l'abeille domestique ou par le vent.Le kiwi (ou kiwitier) est une liane qui porte un bien curieux nom pour une plante venue de Chine ! La raison en est que sa culture intensive et son exportation à travers le monde furent initiées en Nouvelle-Zélande, qui en demeure le premier pays exportateur (90 % de sa production). Ce nom commercial fut déposé en 1970 pour ne pas effleurer la susceptibilité des Américains durant la guerre froide. Il fait référence à l'emblème de la grande île, un oiseau coureur endémique, à la peau velue rappelant celle du fruit. Le nom initial du kiwi est en réalité la groseille de Chine, bien que la plante soit bien éloignée du genre Ribes. Aujourd'hui, sa culture est largement pratiquée en France même si le kiwi représente seulement 3 % de sa production fruitière. La France se place au 6e rang mondial après la Grèce (2010). Sa culture se situe notamment dans la région Sud-Ouest (vallée de l'Adour qui possède un label rouge) et en Corse. Le premier pays producteur est la Chine suivie de l'Italie encore leader en 2008 et de la Nouvelle-Zélande. Le kiwi fait partie du genre Actinidia qui compte 70 à 80 espèces originaires des régions tempérées de l'est de l'Asie (Chine, Corée, Japon, Russie et Sibérie), mais aussi du plateau du Tibet, de l'ouest de l'Himalaya ainsi que des régions subtropicales (Vietnam, îles de Sumatra, de Java) pour un tiers des espèces. Ces dernières sont persistantes. Le genre est présent entre 0 et 3 800 m d'altitude. Il appartient à la famille des Actinidacées caractérisée par une séparation des fleurs mâles et femelles sur des sujets distincts, et ce chez toutes les espèces, ainsi que par des styles (organes femelles) rayonnants. Le kiwi (Actinidia deliciosa) est une liane vigoureuse à l'écorce brun-rouge et généralement caduque, qui porte des feuilles alternes de 12 à 20 cm, ovales ou en forme de cœur. La croissance atteint plusieurs mètres en une saison. Les branches volubiles s'enroulent délicatement autour des grillages, pylônes et portiques. Les jeunes pousses soyeuses portent les feuilles recouvertes d'un fin duvet rouge, un peu rêche malgré tout. L'extrémité du limbe rosit en été. L'Actinidia deliciosa est très ornemental avec ses grandes fleurs ivoire au bouquet d'étamines saillant qui apparaissent en mai-juin. Même si les fleurs mâles et femelles ne sont pas portées par le même pied (genre dioïque), elles comportent toutes des bouquets d'étamines voyants qui restent cependant stériles et moins développés chez la fleur femelle. L'ovaire à l'origine du fruit est de son côté avorté chez les fleurs mâles, qui sont du reste groupées en inflorescences (cymes de 3 fleurs et plus) au lieu d'être solitaires comme sur le pied femelle. La pollinisation se fait essentiellement par l'abeille domestique ou par le vent.Le kiwi (ou kiwitier) est une liane qui porte un bien curieux nom pour une plante venue de Chine ! La raison en est que sa culture intensive et son exportation à travers le monde furent initiées en Nouvelle-Zélande, qui en demeure le premier pays exportateur (90 % de sa production). Ce nom commercial fut déposé en 1970 pour ne pas effleurer la susceptibilité des Américains durant la guerre froide. Il fait référence à l'emblème de la grande île, un oiseau coureur endémique, à la peau velue rappelant celle du fruit. Le nom initial du kiwi est en réalité la groseille de Chine, bien que la plante soit bien éloignée du genre Ribes. Aujourd'hui, sa culture est largement pratiquée en France même si le kiwi représente seulement 3 % de sa production fruitière. La France se place au 6e rang mondial après la Grèce (2010). Sa culture se situe notamment dans la région Sud-Ouest (vallée de l'Adour qui possède un label rouge) et en Corse. Le premier pays producteur est la Chine suivie de l'Italie encore leader en 2008 et de la Nouvelle-Zélande. Le kiwi fait partie du genre Actinidia qui compte 70 à 80 espèces originaires des régions tempérées de l'est de l'Asie (Chine, Corée, Japon, Russie et Sibérie), mais aussi du plateau du Tibet, de l'ouest de l'Himalaya ainsi que des régions subtropicales (Vietnam, îles de Sumatra, de Java) pour un tiers des espèces. Ces dernières sont persistantes. Le genre est présent entre 0 et 3 800 m d'altitude. Il appartient à la famille des Actinidacées caractérisée par une séparation des fleurs mâles et femelles sur des sujets distincts, et ce chez toutes les espèces, ainsi que par des styles (organes femelles) rayonnants. Le kiwi (Actinidia deliciosa) est une liane vigoureuse à l'écorce brun-rouge et généralement caduque, qui porte des feuilles alternes de 12 à 20 cm, ovales ou en forme de cœur. La croissance atteint plusieurs mètres en une saison. Les branches volubiles s'enroulent délicatement autour des grillages, pylônes et portiques. Les jeunes pousses soyeuses portent les feuilles recouvertes d'un fin duvet rouge, un peu rêche malgré tout. L'extrémité du limbe rosit en été. L'Actinidia deliciosa est très ornemental avec ses grandes fleurs ivoire au bouquet d'étamines saillant qui apparaissent en mai-juin. Même si les fleurs mâles et femelles ne sont pas portées par le même pied (genre dioïque), elles comportent toutes des bouquets d'étamines voyants qui restent cependant stériles et moins développés chez la fleur femelle. L'ovaire à l'origine du fruit est de son côté avorté chez les fleurs mâles, qui sont du reste groupées en inflorescences (cymes de 3 fleurs et plus) au lieu d'être solitaires comme sur le pied femelle. La pollinisation se fait essentiellement par l'abeille domestique ou par le vent.Le kiwi (ou kiwitier) est une liane qui porte un bien curieux nom pour une plante venue de Chine ! La raison en est que sa culture intensive et son exportation à travers le monde furent initiées en Nouvelle-Zélande, qui en demeure le premier pays exportateur (90 % de sa production). Ce nom commercial fut déposé en 1970 pour ne pas effleurer la susceptibilité des Américains durant la guerre froide. Il fait référence à l'emblème de la grande île, un oiseau coureur endémique, à la peau velue rappelant celle du fruit. Le nom initial du kiwi est en réalité la groseille de Chine, bien que la plante soit bien éloignée du genre Ribes. Aujourd'hui, sa culture est largement pratiquée en France même si le kiwi représente seulement 3 % de sa production fruitière. La France se place au 6e rang mondial après la Grèce (2010). Sa culture se situe notamment dans la région Sud-Ouest (vallée de l'Adour qui possède un label rouge) et en Corse. Le premier pays producteur est la Chine suivie de l'Italie encore leader en 2008 et de la Nouvelle-Zélande. Le kiwi fait partie du genre Actinidia qui compte 70 à 80 espèces originaires des régions tempérées de l'est de l'Asie (Chine, Corée, Japon, Russie et Sibérie), mais aussi du plateau du Tibet, de l'ouest de l'Himalaya ainsi que des régions subtropicales (Vietnam, îles de Sumatra, de Java) pour un tiers des espèces. Ces dernières sont persistantes. Le genre est présent entre 0 et 3 800 m d'altitude. Il appartient à la famille des Actinidacées caractérisée par une séparation des fleurs mâles et femelles sur des sujets distincts, et ce chez toutes les espèces, ainsi que par des styles (organes femelles) rayonnants. Le kiwi (Actinidia deliciosa) est une liane vigoureuse à l'écorce brun-rouge et généralement caduque, qui porte des feuilles alternes de 12 à 20 cm, ovales ou en forme de cœur. La croissance atteint plusieurs mètres en une saison. Les branches volubiles s'enroulent délicatement autour des grillages, pylônes et portiques. Les jeunes pousses soyeuses portent les feuilles recouvertes d'un fin duvet rouge, un peu rêche malgré tout. L'extrémité du limbe rosit en été. L'Actinidia deliciosa est très ornemental avec ses grandes fleurs ivoire au bouquet d'étamines saillant qui apparaissent en mai-juin. Même si les fleurs mâles et femelles ne sont pas portées par le même pied (genre dioïque), elles comportent toutes des bouquets d'étamines voyants qui restent cependant stériles et moins développés chez la fleur femelle. L'ovaire à l'origine du fruit est de son côté avorté chez les fleurs mâles, qui sont du reste groupées en inflorescences (cymes de 3 fleurs et plus) au lieu d'être solitaires comme sur le pied femelle. La pollinisation se fait essentiellement par l'abeille domestique ou par le vent.Le kiwi (ou kiwitier) est une liane qui porte un bien curieux nom pour une plante venue de Chine ! La raison en est que sa culture intensive et son exportation à travers le monde furent initiées en Nouvelle-Zélande, qui en demeure le premier pays exportateur (90 % de sa production). Ce nom commercial fut déposé en 1970 pour ne pas effleurer la susceptibilité des Américains durant la guerre froide. Il fait référence à l'emblème de la grande île, un oiseau coureur endémique, à la peau velue rappelant celle du fruit. Le nom initial du kiwi est en réalité la groseille de Chine, bien que la plante soit bien éloignée du genre Ribes. Aujourd'hui, sa culture est largement pratiquée en France même si le kiwi représente seulement 3 % de sa production fruitière. La France se place au 6e rang mondial après la Grèce (2010). Sa culture se situe notamment dans la région Sud-Ouest (vallée de l'Adour qui possède un label rouge) et en Corse. Le premier pays producteur est la Chine suivie de l'Italie encore leader en 2008 et de la Nouvelle-Zélande. Le kiwi fait partie du genre Actinidia qui compte 70 à 80 espèces originaires des régions tempérées de l'est de l'Asie (Chine, Corée, Japon, Russie et Sibérie), mais aussi du plateau du Tibet, de l'ouest de l'Himalaya ainsi que des régions subtropicales (Vietnam, îles de Sumatra, de Java) pour un tiers des espèces. Ces dernières sont persistantes. Le genre est présent entre 0 et 3 800 m d'altitude. Il appartient à la famille des Actinidacées caractérisée par une séparation des fleurs mâles et femelles sur des sujets distincts, et ce chez toutes les espèces, ainsi que par des styles (organes femelles) rayonnants. Le kiwi (Actinidia deliciosa) est une liane vigoureuse à l'écorce brun-rouge et généralement caduque, qui porte des feuilles alternes de 12 à 20 cm, ovales ou en forme de cœur. La croissance atteint plusieurs mètres en une saison. Les branches volubiles s'enroulent délicatement autour des grillages, pylônes et portiques. Les jeunes pousses soyeuses portent les feuilles recouvertes d'un fin duvet rouge, un peu rêche malgré tout. L'extrémité du limbe rosit en été. L'Actinidia deliciosa est très ornemental avec ses grandes fleurs ivoire au bouquet d'étamines saillant qui apparaissent en mai-juin. Même si les fleurs mâles et femelles ne sont pas portées par le même pied (genre dioïque), elles comportent toutes des bouquets d'étamines voyants qui restent cependant stériles et moins développés chez la fleur femelle. L'ovaire à l'origine du fruit est de son côté avorté chez les fleurs mâles, qui sont du reste groupées en inflorescences (cymes de 3 fleurs et plus) au lieu d'être solitaires comme sur le pied femelle. La pollinisation se fait essentiellement par l'abeille domestique ou par le vent.Le kiwi (ou kiwitier) est une liane qui porte un bien curieux nom pour une plante venue de Chine ! La raison en est que sa culture intensive et son exportation à travers le monde furent initiées en Nouvelle-Zélande, qui en demeure le premier pays exportateur (90 % de sa production). Ce nom commercial fut déposé en 1970 pour ne pas effleurer la susceptibilité des Américains durant la guerre froide. Il fait référence à l'emblème de la grande île, un oiseau coureur endémique, à la peau velue rappelant celle du fruit. Le nom initial du kiwi est en réalité la groseille de Chine, bien que la plante soit bien éloignée du genre Ribes. Aujourd'hui, sa culture est largement pratiquée en France même si le kiwi représente seulement 3 % de sa production fruitière. La France se place au 6e rang mondial après la Grèce (2010). Sa culture se situe notamment dans la région Sud-Ouest (vallée de l'Adour qui possède un label rouge) et en Corse. Le premier pays producteur est la Chine suivie de l'Italie encore leader en 2008 et de la Nouvelle-Zélande. Le kiwi fait partie du genre Actinidia qui compte 70 à 80 espèces originaires des régions tempérées de l'est de l'Asie (Chine, Corée, Japon, Russie et Sibérie), mais aussi du plateau du Tibet, de l'ouest de l'Himalaya ainsi que des régions subtropicales (Vietnam, îles de Sumatra, de Java) pour un tiers des espèces. Ces dernières sont persistantes. Le genre est présent entre 0 et 3 800 m d'altitude. Il appartient à la famille des Actinidacées caractérisée par une séparation des fleurs mâles et femelles sur des sujets distincts, et ce chez toutes les espèces, ainsi que par des styles (organes femelles) rayonnants. Le kiwi (Actinidia deliciosa) est une liane vigoureuse à l'écorce brun-rouge et généralement caduque, qui porte des feuilles alternes de 12 à 20 cm, ovales ou en forme de cœur. La croissance atteint plusieurs mètres en une saison. Les branches volubiles s'enroulent délicatement autour des grillages, pylônes et portiques. Les jeunes pousses soyeuses portent les feuilles recouvertes d'un fin duvet rouge, un peu rêche malgré tout. L'extrémité du limbe rosit en été. L'Actinidia deliciosa est très ornemental avec ses grandes fleurs ivoire au bouquet d'étamines saillant
Retour en haut
Description
En savoir plus
Notes et avis

Avis des internautes sur KIWI (0 avis)

pixel_trans
Il n'y a actuellement aucun avis pour cet article, soyez le premier à donner le votre.
pixel_trans
pixel_trans
[Ajouter votre commentaire]
Retour en haut