facebook

instagram

Du lundi au samedi : de 8h à 12h et de 14h à 18h
04 48 20 03 33
>
logo-Le Jardin d'Olympe

ELEAGNUS, CHALEF

Reference - 851002252

Elaeagnus

Note moyenne : 0 avis
En stock
J'ai vu ce produit moins cher ailleurs !
Description
En savoir plus
Notes et avis
Arbre ou arbuste de haie, à feuillage persistant brillant, l’éléagnus est particulièrement résistant à la sécheresse et aux embruns. Il est également très rustique et peu exigeant à la plantation, comme en entretien.
Arrosage : Faible
Composition du sol : argileux, calcaire, sableux, caillouteux, humifère, terreau
Couleur des fleurs : blanches, jaunes
Exposition : soleil, mi-ombre, ombre
Feuillage : Persistant, semi persistant, caduc
Hauteur à maturité :2 à 10 mètres
Niveau de sol : Facile
Origine : Australie
Période de floraison : mai à juillet, octobre novembre
Période de plantation : mars, septembre
pH du sol :
Résistance au froid : -16°C
Rusticité : Rustique
Saison d'intérêt :
Type : Vivace
Utilisation en Jardin : Balcon, terrasse, verger, massif, bordure, haie, plantation isolée
Utilisation pour la maison :
Zone Climatique : Océanique, semi océanique, continental, montagnard, méditerranéen
Retour en haut
Description
En savoir plus
Notes et avis
Le genre Elaeagnus comprend 44 espèces occupant tout l'hémisphère nord (Europe, Amérique, Asie) et une australienne. Il appartient à la famille des Éléagnacées tout comme l'argousier (Hippophae rhamnoides) connu pour ses baies orange. Les éléagnus, ou chalefs, sont de petits arbres, des arbustes, des plantes grimpantes, aux feuilles alternes entières, caduques ou persistantes, portant de petites écailles argentées ou brun rouille caractéristiques, sur les feuilles, les pousses, les boutons et les fruits. Leurs rameaux à bois dur portent généralement de longues épines. Le feuillage coriace, dense, plus ou moins large, paraît sous différents tons vert-de-gris, argenté, panaché de jaune, etc., qui en font le principal attrait. Le limbe est ponctué de petits points translucides sur le dessus et d'écailles rouille ou argentée au revers. Le chalef possède des fleurs discrètes mais souvent très odorantes à l'automne ou en fin de printemps. De petites clochettes crème, terminées par 4 pétales étalés sont groupées à l'aisselle des feuilles. La fleur n'est en fait constituée que de sépales, les pétales étant absents. Elle est hermaphrodite. Les fruits charnus, ovoïdes, de la taille d'une myrtille sauvage ou d'une olive, sont comestibles chez certaines espèces. Ils mûrissent en fin d'hiver et contiennent un noyau. Leur peau couverte d'écailles argentées leur donne un aspect brillant comme tout le reste de la plante. Elaeagnus vient du grec elaea qui désigne l'olivier et gnos signifiant « sacré », car l'olivier de bohème (E. angustifolia) en particulier possède un feuillage étroit argenté semblable à celui de l'olivier. Le terme vernaculaire « chalef » vient de l'arabe et désigne le saule avec lequel on pensait qu'il était apparenté. En Europe, les éléagnus servent avant tout de plantes d'ornement ou de haie alors qu'en Chine, les vertus culinaires, voire médicinales, des fruits sont recherchées notamment chez les espèces angustifolia, umbellata et multiflora (goumi). Cette dernière est consommée pour ses fruits délicieux, cuits de préférence, mais aussi en tant que médicament pour soulager la toux et les infections intestinales (fruits, feuilles et racines). Des études ont même montré une action bénéfique contre le cancer du colon. Eleagnus umbellata possède un taux élevé de lycopène, un antioxydant également contenu dans la tomate, aux vertus anticancéreuses, anti-maladies cardio-vasculaires, antidiabétiques, etc.Le genre Elaeagnus comprend 44 espèces occupant tout l'hémisphère nord (Europe, Amérique, Asie) et une australienne. Il appartient à la famille des Éléagnacées tout comme l'argousier (Hippophae rhamnoides) connu pour ses baies orange. Les éléagnus, ou chalefs, sont de petits arbres, des arbustes, des plantes grimpantes, aux feuilles alternes entières, caduques ou persistantes, portant de petites écailles argentées ou brun rouille caractéristiques, sur les feuilles, les pousses, les boutons et les fruits. Leurs rameaux à bois dur portent généralement de longues épines. Le feuillage coriace, dense, plus ou moins large, paraît sous différents tons vert-de-gris, argenté, panaché de jaune, etc., qui en font le principal attrait. Le limbe est ponctué de petits points translucides sur le dessus et d'écailles rouille ou argentée au revers. Le chalef possède des fleurs discrètes mais souvent très odorantes à l'automne ou en fin de printemps. De petites clochettes crème, terminées par 4 pétales étalés sont groupées à l'aisselle des feuilles. La fleur n'est en fait constituée que de sépales, les pétales étant absents. Elle est hermaphrodite. Les fruits charnus, ovoïdes, de la taille d'une myrtille sauvage ou d'une olive, sont comestibles chez certaines espèces. Ils mûrissent en fin d'hiver et contiennent un noyau. Leur peau couverte d'écailles argentées leur donne un aspect brillant comme tout le reste de la plante. Elaeagnus vient du grec elaea qui désigne l'olivier et gnos signifiant « sacré », car l'olivier de bohème (E. angustifolia) en particulier possède un feuillage étroit argenté semblable à celui de l'olivier. Le terme vernaculaire « chalef » vient de l'arabe et désigne le saule avec lequel on pensait qu'il était apparenté. En Europe, les éléagnus servent avant tout de plantes d'ornement ou de haie alors qu'en Chine, les vertus culinaires, voire médicinales, des fruits sont recherchées notamment chez les espèces angustifolia, umbellata et multiflora (goumi). Cette dernière est consommée pour ses fruits délicieux, cuits de préférence, mais aussi en tant que médicament pour soulager la toux et les infections intestinales (fruits, feuilles et racines). Des études ont même montré une action bénéfique contre le cancer du colon. Eleagnus umbellata possède un taux élevé de lycopène, un antioxydant également contenu dans la tomate, aux vertus anticancéreuses, anti-maladies cardio-vasculaires, antidiabétiques, etc.Le genre Elaeagnus comprend 44 espèces occupant tout l'hémisphère nord (Europe, Amérique, Asie) et une australienne. Il appartient à la famille des Éléagnacées tout comme l'argousier (Hippophae rhamnoides) connu pour ses baies orange. Les éléagnus, ou chalefs, sont de petits arbres, des arbustes, des plantes grimpantes, aux feuilles alternes entières, caduques ou persistantes, portant de petites écailles argentées ou brun rouille caractéristiques, sur les feuilles, les pousses, les boutons et les fruits. Leurs rameaux à bois dur portent généralement de longues épines. Le feuillage coriace, dense, plus ou moins large, paraît sous différents tons vert-de-gris, argenté, panaché de jaune, etc., qui en font le principal attrait. Le limbe est ponctué de petits points translucides sur le dessus et d'écailles rouille ou argentée au revers. Le chalef possède des fleurs discrètes mais souvent très odorantes à l'automne ou en fin de printemps. De petites clochettes crème, terminées par 4 pétales étalés sont groupées à l'aisselle des feuilles. La fleur n'est en fait constituée que de sépales, les pétales étant absents. Elle est hermaphrodite. Les fruits charnus, ovoïdes, de la taille d'une myrtille sauvage ou d'une olive, sont comestibles chez certaines espèces. Ils mûrissent en fin d'hiver et contiennent un noyau. Leur peau couverte d'écailles argentées leur donne un aspect brillant comme tout le reste de la plante. Elaeagnus vient du grec elaea qui désigne l'olivier et gnos signifiant « sacré », car l'olivier de bohème (E. angustifolia) en particulier possède un feuillage étroit argenté semblable à celui de l'olivier. Le terme vernaculaire « chalef » vient de l'arabe et désigne le saule avec lequel on pensait qu'il était apparenté. En Europe, les éléagnus servent avant tout de plantes d'ornement ou de haie alors qu'en Chine, les vertus culinaires, voire médicinales, des fruits sont recherchées notamment chez les espèces angustifolia, umbellata et multiflora (goumi). Cette dernière est consommée pour ses fruits délicieux, cuits de préférence, mais aussi en tant que médicament pour soulager la toux et les infections intestinales (fruits, feuilles et racines). Des études ont même montré une action bénéfique contre le cancer du colon. Eleagnus umbellata possède un taux élevé de lycopène, un antioxydant également contenu dans la tomate, aux vertus anticancéreuses, anti-maladies cardio-vasculaires, antidiabétiques, etc.Le genre Elaeagnus comprend 44 espèces occupant tout l'hémisphère nord (Europe, Amérique, Asie) et une australienne. Il appartient à la famille des Éléagnacées tout comme l'argousier (Hippophae rhamnoides) connu pour ses baies orange. Les éléagnus, ou chalefs, sont de petits arbres, des arbustes, des plantes grimpantes, aux feuilles alternes entières, caduques ou persistantes, portant de petites écailles argentées ou brun rouille caractéristiques, sur les feuilles, les pousses, les boutons et les fruits. Leurs rameaux à bois dur portent généralement de longues épines. Le feuillage coriace, dense, plus ou moins large, paraît sous différents tons vert-de-gris, argenté, panaché de jaune, etc., qui en font le principal attrait. Le limbe est ponctué de petits points translucides sur le dessus et d'écailles rouille ou argentée au revers. Le chalef possède des fleurs discrètes mais souvent très odorantes à l'automne ou en fin de printemps. De petites clochettes crème, terminées par 4 pétales étalés sont groupées à l'aisselle des feuilles. La fleur n'est en fait constituée que de sépales, les pétales étant absents. Elle est hermaphrodite. Les fruits charnus, ovoïdes, de la taille d'une myrtille sauvage ou d'une olive, sont comestibles chez certaines espèces. Ils mûrissent en fin d'hiver et contiennent un noyau. Leur peau couverte d'écailles argentées leur donne un aspect brillant comme tout le reste de la plante. Elaeagnus vient du grec elaea qui désigne l'olivier et gnos signifiant « sacré », car l'olivier de bohème (E. angustifolia) en particulier possède un feuillage étroit argenté semblable à celui de l'olivier. Le terme vernaculaire « chalef » vient de l'arabe et désigne le saule avec lequel on pensait qu'il était apparenté. En Europe, les éléagnus servent avant tout de plantes d'ornement ou de haie alors qu'en Chine, les vertus culinaires, voire médicinales, des fruits sont recherchées notamment chez les espèces angustifolia, umbellata et multiflora (goumi). Cette dernière est consommée pour ses fruits délicieux, cuits de préférence, mais aussi en tant que médicament pour soulager la toux et les infections intestinales (fruits, feuilles et racines). Des études ont même montré une action bénéfique contre le cancer du colon. Eleagnus umbellata possède un taux élevé de lycopène, un antioxydant également contenu dans la tomate, aux vertus anticancéreuses, anti-maladies cardio-vasculaires, antidiabétiques, etc.Le genre Elaeagnus comprend 44 espèces occupant tout l'hémisphère nord (Europe, Amérique, Asie) et une australienne. Il appartient à la famille des Éléagnacées tout comme l'argousier (Hippophae rhamnoides) connu pour ses baies orange. Les éléagnus, ou chalefs, sont de petits arbres, des arbustes, des plantes grimpantes, aux feuilles alternes entières, caduques ou persistantes, portant de petites écailles argentées ou brun rouille caractéristiques, sur les feuilles, les pousses, les boutons et les fruits. Leurs rameaux à bois dur portent généralement de longues épines. Le feuillage coriace, dense, plus ou moins large, paraît sous différents tons vert-de-gris, argenté, panaché de jaune, etc., qui en font le principal attrait. Le limbe est ponctué de petits points translucides sur le dessus et d'écailles rouille ou argentée au revers. Le chalef possède des fleurs discrètes mais souvent très odorantes à l'automne ou en fin de printemps. De petites clochettes crème, terminées par 4 pétales étalés sont groupées à l'aisselle des feuilles. La fleur n'est en fait constituée que de sépales, les pétales étant absents. Elle est hermaphrodite. Les fruits charnus, ovoïdes, de la taille d'une myrtille sauvage ou d'une olive, sont comestibles chez certaines espèces. Ils mûrissent en fin d'hiver et contiennent un noyau. Leur peau couverte d'écailles argentées leur donne un aspect brillant comme tout le reste de la plante. Elaeagnus vient du grec elaea qui désigne l'olivier et gnos signifiant « sacré », car l'olivier de bohème (E. angustifolia) en particulier possède un feuillage étroit argenté semblable à celui de l'olivier. Le terme vernaculaire « chalef » vient de l'arabe et désigne le saule avec lequel on pensait qu'il était apparenté. En Europe, les éléagnus servent avant tout de plantes d'ornement ou de haie alors qu'en Chine, les vertus culinaires, voire médicinales, des fruits sont recherchées notamment chez les espèces angustifolia, umbellata et multiflora (goumi). Cette dernière est consommée pour ses fruits délicieux, cuits de préférence, mais aussi en tant que médicament pour soulager la toux et les infections intestinales (fruits, feuilles et racines). Des études ont même montré une action bénéfique contre le cancer du colon. Eleagnus umbellata possède un taux élevé de lycopène, un antioxydant également contenu dans la tomate, aux vertus anticancéreuses, anti-maladies cardio-vasculaires, antidiabétiques, etc.Le genre Elaeagnus comprend 44 espèces occupant tout l'hémisphère nord (Europe, Amérique, Asie) et une australienne. Il appartient à la famille des Éléagnacées tout comme l'argousier (Hippophae rhamnoides) connu pour ses baies orange. Les éléagnus, ou chalefs, sont de petits arbres, des arbustes, des plantes grimpantes, aux feuilles alternes entières, caduques ou persistantes, portant de petites écailles argentées ou brun rouille caractéristiques, sur les feuilles, les pousses, les boutons et les fruits. Leurs rameaux à bois dur portent généralement de longues épines. Le feuillage coriace, dense, plus ou moins large, paraît sous différents tons vert-de-gris, argenté, panaché de jaune, etc., qui en font le principal attrait. Le limbe est ponctué de petits points translucides sur le dessus et d'écailles rouille ou argentée au revers. Le chalef possède des fleurs discrètes mais souvent très odorantes à l'automne ou en fin de printemps. De petites clochettes crème, terminées par 4 pétales étalés sont groupées à l'aisselle des feuilles. La fleur n'est en fait constituée que de sépales, les pétales étant absents. Elle est hermaphrodite. Les fruits charnus, ovoïdes, de la taille d'une myrtille sauvage ou d'une olive, sont comestibles chez certaines espèces. Ils mûrissent en fin d'hiver et contiennent un noyau. Leur peau couverte d'écailles argentées leur donne un aspect brillant comme tout le reste de la plante. Elaeagnus vient du grec elaea qui désigne l'olivier et gnos signifiant « sacré », car l'olivier de bohème (E. angustifolia) en particulier possède un feuillage étroit argenté semblable à celui de l'olivier. Le terme vernaculaire « chalef » vient de l'arabe et désigne le saule avec lequel on pensait qu'il était apparenté. En Europe, les éléagnus servent avant tout de plantes d'ornement ou de haie alors qu'en Chine, les vertus culinaires, voire médicinales, des fruits sont recherchées notamment chez les espèces angustifolia, umbellata et multiflora (goumi). Cette dernière est consommée pour ses fruits délicieux, cuits de préférence, mais aussi en tant que médicament pour soulager la toux et les infections intestinales (fruits, feuilles et racines). Des études ont même montré une action bénéfique contre le cancer du colon. Eleagnus umbellata possède un taux élevé de lycopène, un antioxydant également contenu dans la tomate, aux vertus anticancéreuses, anti-maladies cardio-vasculaires, antidiabétiques, etc.Le genre Elaeagnus comprend 44 espèces occupant tout l'hémisphère nord (Europe, Amérique, Asie) et une australienne. Il appartient à la famille des Éléagnacées tout comme l'argousier (Hippophae rhamnoides) connu pour ses baies orange. Les éléagnus, ou chalefs, sont de petits arbres, des arbustes, des plantes grimpantes, aux feuilles alternes entières, caduques ou persistantes, portant de petites écailles argentées ou brun rouille caractéristiques, sur les feuilles, les pousses, les boutons et les fruits. Leurs rameaux à bois dur portent généralement de longues épines. Le feuillage coriace, dense, plus ou moins large, paraît sous différents tons vert-de-gris, argenté, panaché de jaune, etc., qui en font le principal attrait. Le limbe est ponctué de petits points translucides sur le dessus et d'écailles rouille ou argentée au revers. Le chalef possède des fleurs discrètes mais souvent très odorantes à l'automne ou en fin de printemps. De petites clochettes crème, terminées par 4 pétales étalés sont groupées à l'aisselle des feuilles. La fleur n'est en fait constituée que de sépales, les pétales étant absents. Elle est hermaphrodite. Les fruits charnus, ovoïdes, de la taille d'une myrtille sauvage ou d'une olive, sont comestibles chez certaines espèces. Ils mûrissent en fin d'hiver et contiennent un noyau. Leur peau couverte d'écailles argentées leur donne un aspect brillant comme tout le reste de la plante. Elaeagnus vient du grec elaea qui désigne l'olivier et gnos signifiant « sacré », car l'olivier de bohème (E. angustifolia) en particulier possède un feuillage étroit argenté semblable à celui de l'olivier. Le terme vernaculaire « chalef » vient de l'arabe et désigne le saule avec lequel on pensait qu'il était apparenté. En Europe, les éléagnus servent avant tout de plantes d'ornement ou de haie alors qu'en Chine, les vertus culinaires, voire médicinales, des fruits sont recherchées notamment chez les espèces angustifolia, umbellata et multiflora (goumi). Cette dernière est consommée pour ses fruits délicieux, cuits de préférence, mais aussi en tant que médicament pour soulager la toux et les infections intestinales (fruits, feuilles et racines). Des études ont même montré une action bénéfique contre le cancer du colon. Eleagnus umbellata possède un taux élevé de lycopène, un antioxydant également contenu dans la tomate, aux vertus anticancéreuses, anti-maladies cardio-vasculaires, antidiabétiques, etc.Le genre Elaeagnus comprend 44 espèces occupant tout l'hémisphère nord (Europe, Amérique, Asie) et une australienne. Il appartient à la famille des Éléagnacées tout comme l'argousier (Hippophae rhamnoides) connu pour ses baies orange. Les éléagnus, ou chalefs, sont de petits arbres, des arbustes, des plantes grimpantes, aux feuilles alternes entières, caduques ou persistantes, portant de petites écailles argentées ou brun rouille caractéristiques, sur les feuilles, les pousses, les boutons et les fruits. Leurs rameaux à bois dur portent généralement de longues épines. Le feuillage coriace, dense, plus ou moins large, paraît sous différents tons vert-de-gris, argenté, panaché de jaune, etc., qui en font le principal attrait. Le limbe est ponctué de petits points translucides sur le dessus et d'écailles rouille ou argentée au revers. Le chalef possède des fleurs discrètes mais souvent très odorantes à l'automne ou en fin de printemps. De petites clochettes crème, terminées par 4 pétales étalés sont groupées à l'aisselle des feuilles. La fleur n'est en fait constituée que de sépales, les pétales étant absents. Elle est hermaphrodite. Les fruits charnus, ovoïdes, de la taille d'une myrtille sauvage ou d'une olive, sont comestibles chez certaines espèces. Ils mûrissent en fin d'hiver et contiennent un noyau. Leur peau couverte d'écailles argentées leur donne un aspect brillant comme tout le reste de la plante. Elaeagnus vient du grec elaea qui désigne l'olivier et gnos signifiant « sacré », car l'olivier de bohème (E. angustifolia) en particulier possède un feuillage étroit argenté semblable à celui de l'olivier. Le terme vernaculaire « chalef » vient de l'arabe et désigne le saule avec lequel on pensait qu'il était apparenté. En Europe, les éléagnus servent avant tout de plantes d'ornement ou de haie alors qu'en Chine, les vertus culinaires, voire médicinales, des fruits sont recherchées notamment chez les espèces angustifolia, umbellata et multiflora (goumi). Cette dernière est consommée pour ses fruits délicieux, cuits de préférence, mais aussi en tant que médicament pour soulager la toux et les infections intestinales (fruits, feuilles et racines). Des études ont même montré une action bénéfique contre le cancer du colon. Eleagnus umbellata possède un taux élevé de lycopène, un antioxydant également contenu dans la tomate, aux vertus anticancéreuses, anti-maladies cardio-vasculaires, antidiabétiques, etc.Le genre Elaeagnus comprend 44 espèces occupant tout l'hémisphère nord (Europe, Amérique, Asie) et une australienne. Il appartient à la famille des Éléagnacées tout comme l'argousier (Hippophae rhamnoides) connu pour ses baies orange. Les éléagnus, ou chalefs, sont de petits arbres, des arbustes, des plantes grimpantes, aux feuilles alternes entières, caduques ou persistantes, portant de petites écailles argentées ou brun rouille caractéristiques, sur les feuilles, les pousses, les boutons et les fruits. Leurs rameaux à bois dur portent généralement de longues épines. Le feuillage coriace, dense, plus ou moins large, paraît sous différents tons vert-de-gris, argenté, panaché de jaune, etc., qui en font le principal attrait. Le limbe est ponctué de petits points translucides sur le dessus et d'écailles rouille ou argentée au revers. Le chalef possède des fleurs discrètes mais souvent très odorantes à l'automne ou en fin de printemps. De petites clochettes crème, terminées par 4 pétales étalés sont groupées à l'aisselle des feuilles. La fleur n'est en fait constituée que de sépales, les pétales étant absents. Elle est hermaphrodite. Les fruits charnus, ovoïdes, de la taille d'une myrtille sauvage ou d'une olive, sont comestibles chez certaines espèces. Ils mûrissent en fin d'hiver et contiennent un noyau. Leur peau couverte d'écailles argentées leur donne un aspect brillant comme tout le reste de la plante. Elaeagnus vient du grec elaea qui désigne l'olivier et gnos signifiant « sacré », car l'olivier de bohème (E. angustifolia) en particulier possède un feuillage étroit argenté semblable à celui de l'olivier. Le terme vernaculaire « chalef » vient de l'arabe et désigne le saule avec lequel on pensait qu'il était apparenté. En Europe, les éléagnus servent avant tout de plantes d'ornement ou de haie alors qu'en Chine, les vertus culinaires, voire médicinales, des fruits sont recherchées notamment chez les espèces angustifolia, umbellata et multiflora (goumi). Cette dernière est consommée pour ses fruits délicieux, cuits de préférence, mais aussi en tant que médicament pour soulager la toux et les infections intestinales (fruits, feuilles et racines). Des études ont même montré une action bénéfique contre le cancer du colon. Eleagnus umbellata possède un taux élevé de lycopène, un antioxydant également contenu dans la tomate, aux vertus anticancéreuses, anti-maladies cardio-vasculaires, antidiabétiques, etc.Le genre Elaeagnus comprend 44 espèces occupant tout l'hémisphère nord (Europe, Amérique, Asie) et une australienne. Il appartient à la famille des Éléagnacées tout comme l'argousier (Hippophae rhamnoides) connu pour ses baies orange. Les éléagnus, ou chalefs, sont de petits arbres, des arbustes, des plantes grimpantes, aux feuilles alternes entières, caduques ou persistantes, portant de petites écailles argentées ou brun rouille caractéristiques, sur les feuilles, les pousses, les boutons et les fruits. Leurs rameaux à bois dur portent généralement de longues épines. Le feuillage coriace, dense, plus ou moins large, paraît sous différents tons vert-de-gris, argenté, panaché de jaune, etc., qui en font le principal attrait. Le limbe est ponctué de petits points translucides sur le dessus et d'écailles rouille ou argentée au revers. Le chalef possède des fleurs discrètes mais souvent très odorantes à l'automne ou en fin de printemps. De petites clochettes crème, terminées par 4 pétales étalés sont groupées à l'aisselle des feuilles. La fleur n'est en fait constituée que de sépales, les pétales étant absents. Elle est hermaphrodite. Les fruits charnus, ovoïdes, de la taille d'une myrtille sauvage ou d'une olive, sont comestibles chez certaines espèces. Ils mûrissent en fin d'hiver et contiennent un noyau. Leur peau couverte d'écailles argentées leur donne un aspect brillant comme tout le reste de la plante. Elaeagnus vient du grec elaea qui désigne l'olivier et gnos signifiant « sacré », car l'olivier de bohème (E. angustifolia) en particulier possède un feuillage étroit argenté semblable à celui de l'olivier. Le terme vernaculaire « chalef » vient de l'arabe et désigne le saule avec lequel on pensait qu'il était apparenté. En Europe, les éléagnus servent avant tout de plantes d'ornement ou de haie alors qu'en Chine, les vertus culinaires, voire médicinales, des fruits sont recherchées notamment chez les espèces angustifolia, umbellata et multiflora (goumi). Cette dernière est consommée pour ses fruits délicieux, cuits de préférence, mais aussi en tant que médicament pour soulager la toux et les infections intestinales (fruits, feuilles et racines). Des études ont même montré une action bénéfique contre le cancer du colon. Eleagnus umbellata possède un taux élevé de lycopène, un antioxydant également contenu dans la tomate, aux vertus anticancéreuses, anti-maladies cardio-vasculaires, antidiabétiques, etc.Le genre Elaeagnus comprend 44 espèces occupant tout l'hémisphère nord (Europe, Amérique, Asie) et une australienne. Il appartient à la famille des Éléagnacées tout comme l'argousier (Hippophae rhamnoides) connu pour ses baies orange. Les éléagnus, ou chalefs, sont de petits arbres, des arbustes, des plantes grimpantes, aux feuilles alternes entières, caduques ou persistantes, portant de petites écailles argentées ou brun rouille caractéristiques, sur les feuilles, les pousses, les boutons et les fruits. Leurs rameaux à bois dur portent généralement de longues épines. Le feuillage coriace, dense, plus ou moins large, paraît sous différents tons vert-de-gris, argenté, panaché de jaune, etc., qui en font le principal attrait. Le limbe est ponctué de petits points translucides sur le dessus et d'écailles rouille ou argentée au revers. Le chalef possède des fleurs discrètes mais souvent très odorantes à l'automne ou en fin de printemps. De petites clochettes crème, terminées par 4 pétales étalés sont groupées à l'aisselle des feuilles. La fleur n'est en fait constituée que de sépales, les pétales étant absents. Elle est hermaphrodite. Les fruits charnus, ovoïdes, de la taille d'une myrtille sauvage ou d'une olive, sont comestibles chez certaines espèces. Ils mûrissent en fin d'hiver et contiennent un noyau. Leur peau couverte d'écailles argentées leur donne un aspect brillant comme tout le reste de la plante. Elaeagnus vient du grec elaea qui désigne l'olivier et gnos signifiant « sacré », car l'olivier de bohème (E. angustifolia) en particulier possède un feuillage étroit argenté semblable à celui de l'olivier. Le terme vernaculaire « chalef » vient de l'arabe et désigne le saule avec lequel on pensait qu'il était apparenté. En Europe, les éléagnus servent avant tout de plantes d'ornement ou de haie alors qu'en Chine, les vertus culinaires, voire médicinales, des fruits sont recherchées notamment chez les espèces angustifolia, umbellata et multiflora (goumi). Cette dernière est consommée pour ses fruits délicieux, cuits de préférence, mais aussi en tant que médicament pour soulager la toux et les infections intestinales (fruits, feuilles et racines). Des études ont même montré une action bénéfique contre le cancer du colon. Eleagnus umbellata possède un taux élevé de lycopène, un antioxydant également contenu dans la tomate, aux vertus anticancéreuses, anti-maladies cardio-vasculaires, antidiabétiques, etc.Le genre Elaeagnus comprend 44 espèces occupant tout l'hémisphère nord (Europe, Amérique, Asie) et une australienne. Il appartient à la famille des Éléagnacées tout comme l'argousier (Hippophae rhamnoides) connu pour ses baies orange. Les éléagnus, ou chalefs, sont de petits arbres, des arbustes, des plantes grimpantes, aux feuilles alternes entières, caduques ou persistantes, portant de petites écailles argentées ou brun rouille caractéristiques, sur les feuilles, les pousses, les boutons et les fruits. Leurs rameaux à bois dur portent généralement de longues épines. Le feuillage coriace, dense, plus ou moins large, paraît sous différents tons vert-de-gris, argenté, panaché de jaune, etc., qui en font le principal attrait. Le limbe est ponctué de petits points translucides sur le dessus et d'écailles rouille ou argentée au revers. Le chalef possède des fleurs discrètes mais souvent très odorantes à l'automne ou en fin de printemps. De petites clochettes crème, terminées par 4 pétales étalés sont groupées à l'aisselle des feuilles. La fleur n'est en fait constituée que de sépales, les pétales étant absents. Elle est hermaphrodite. Les fruits charnus, ovoïdes, de la taille d'une myrtille sauvage ou d'une olive, sont comestibles chez certaines espèces. Ils mûrissent en fin d'hiver et contiennent un noyau. Leur peau couverte d'écailles argentées leur donne un aspect brillant comme tout le reste de la plante. Elaeagnus vient du grec elaea qui désigne l'olivier et gnos signifiant « sacré », car l'olivier de bohème (E. angustifolia) en particulier possède un feuillage étroit argenté semblable à celui de l'olivier. Le terme vernaculaire « chalef » vient de l'arabe et désigne le saule avec lequel on pensait qu'il était apparenté. En Europe, les éléagnus servent avant tout de plantes d'ornement ou de haie alors qu'en Chine, les vertus culinaires, voire médicinales, des fruits sont recherchées notamment chez les espèces angustifolia, umbellata et multiflora (goumi). Cette dernière est consommée pour ses fruits délicieux, cuits de préférence, mais aussi en tant que médicament pour soulager la toux et les infections intestinales (fruits, feuilles et racines). Des études ont même montré une action bénéfique contre le cancer du colon. Eleagnus umbellata possède un taux élevé de lycopène, un antioxydant également contenu dans la tomate, aux vertus anticancéreuses, anti-maladies cardio-vasculaires, antidiabétiques, etc.Le genre Elaeagnus comprend 44 espèces occupant tout l'hémisphère nord (Europe, Amérique, Asie) et une australienne. Il appartient à la famille des Éléagnacées tout comme l'argousier (Hippophae rhamnoides) connu pour ses baies orange. Les éléagnus, ou chalefs, sont de petits arbres, des arbustes, des plantes grimpantes, aux feuilles alternes entières, caduques ou persistantes, portant de petites écailles argentées ou brun rouille caractéristiques, sur les feuilles, les pousses, les boutons et les fruits. Leurs rameaux à bois dur portent généralement de longues épines. Le feuillage coriace, dense, plus ou moins large, paraît sous différents tons vert-de-gris, argenté, panaché de jaune, etc., qui en font le principal attrait. Le limbe est ponctué de petits points translucides sur le dessus et d'écailles rouille ou argentée au revers. Le chalef possède des fleurs discrètes mais souvent très odorantes à l'automne ou en fin de printemps. De petites clochettes crème, terminées par 4 pétales étalés sont groupées à l'aisselle des feuilles. La fleur n'est en fait constituée que de sépales, les pétales étant absents. Elle est hermaphrodite. Les fruits charnus, ovoïdes, de la taille d'une myrtille sauvage ou d'une olive, sont comestibles chez certaines espèces. Ils mûrissent en fin d'hiver et contiennent un noyau. Leur peau couverte d'écailles argentées leur donne un aspect brillant comme tout le reste de la plante. Elaeagnus vient du grec elaea qui désigne l'olivier et gnos signifiant « sacré », car l'olivier de bohème (E. angustifolia) en particulier possède un feuillage étroit argenté semblable à celui de l'olivier. Le terme vernaculaire « chalef » vient de l'arabe et désigne le saule avec lequel on pensait qu'il était apparenté. En Europe, les éléagnus servent avant tout de plantes d'ornement ou de haie alors qu'en Chine, les vertus culinaires, voire médicinales, des fruits sont recherchées notamment chez les espèces angustifolia, umbellata et multiflora (goumi). Cette dernière est consommée pour ses fruits délicieux, cuits de préférence, mais aussi en tant que médicament pour soulager la toux et les infections intestinales (fruits, feuilles et racines). Des études ont même montré une action bénéfique contre le cancer du colon. Eleagnus umbellata possède un taux élevé de lycopène, un antioxydant également contenu dans la tomate, aux vertus anticancéreuses, anti-maladies cardio-vasculaires, antidiabétiques, etc.Le genre Elaeagnus comprend 44 espèces occupant tout l'hémisphère nord (Europe, Amérique, Asie) et une australienne. Il appartient à la famille des Éléagnacées tout comme l'argousier (Hippophae rhamnoides) connu pour ses baies orange. Les éléagnus, ou chalefs, sont de petits arbres, des arbustes, des plantes grimpantes, aux feuilles alternes entières, caduques ou persistantes, portant de petites écailles argentées ou brun rouille caractéristiques, sur les feuilles, les pousses, les boutons et les fruits. Leurs rameaux à bois dur portent généralement de longues épines. Le feuillage coriace, dense, plus ou moins large, paraît sous différents tons vert-de-gris, argenté, panaché de jaune, etc., qui en font le principal attrait. Le limbe est ponctué de petits points translucides sur le dessus et d'écailles rouille ou argentée au revers. Le chalef possède des fleurs discrètes mais
Retour en haut
Description
En savoir plus
Notes et avis

Avis des internautes sur ELEAGNUS, CHALEF (0 avis)

pixel_trans
Il n'y a actuellement aucun avis pour cet article, soyez le premier à donner le votre.
pixel_trans
pixel_trans
[Ajouter votre commentaire]
Retour en haut
De la même catégorie