facebook

instagram

Du lundi au samedi : de 8h à 12h et de 14h à 18h
04 48 20 03 33
>
logo-Le Jardin d'Olympe

COGNASSIER

Reference - 851002232

CYDONIA OBLONGA

Note moyenne : 0 avis
En stock
J'ai vu ce produit moins cher ailleurs !
Description
En savoir plus
Notes et avis
Petit arbre vigoureux et facile d’entretien, le cognassier pousse sous tous les climats et sur tous les terrains. Ses fleurs odorantes se transforment en délicieux fruits comestibles de couleur dorée : les coings, surnommés aussi « pommes d’or ».
Arrosage : Moyen
Composition du sol : argile, humus. Sol drainé, humide
Couleur des fleurs : Blanches, roses
Exposition : soleil, mi-ombre
Feuillage : Caduc
Hauteur à maturité :5 à +10 mètres
Niveau de sol : Facile
Origine : Moyen-orient
Période de floraison : mai
Période de plantation : Octobre à mars
pH du sol :
Résistance au froid : -25°C
Rusticité : Rustique
Saison d'intérêt :
Type : Vivace
Utilisation en Jardin : Verger, haie, plantation isolée
Utilisation pour la maison :
Zone Climatique : Océanique, semi océanique, continental, montagnard, méditerranéen
Retour en haut
Description
En savoir plus
Notes et avis
Le cognassier (Cydonia oblonga) fait partie de la famille des Rosacées. Unique représentant de son genre (Cydonia), il est originaire du Moyen-Orient, des régions tempérées du Caucase et d'Iran. Il ne faut pas le confondre avec le cognassier du Japon, ou cognassier à fleurs (Chaenomeles), aux magnifiques fleurs blanches, roses ou rouges en hiver, mais dont les fruits sont seulement comestibles une fois cuits. Le cognassier préfère le soleil, mais c'est un arbre rustique qui peut supporter le gel et des températures allant jusqu'à -25 °C. Il s'adapte à tous les climats et pousse sur tous les sols, c'est pourquoi il est cultivé dans de nombreuses régions du monde. En France, on le trouve partout, surtout dans le Midi où il profite bien du soleil. On cultive le cognassier pour ses fruits ou pour son aspect décoratif. Avec son port érigé et buissonnant, il peut être planté pour agrémenter une haie ou embellir un jardin. Son feuillage vert foncé est pubescent, c'est-à-dire couvert d'un léger duvet de poils très fins sous ses feuilles. En mai, le cognassier produit des fleurs à 5 pétales très odorantes et de couleur blanc rosé. Elles se transforment ensuite en fruits charnus en forme de poires (piriformes) : les coings. D'abord verts et recouverts d'un léger voile cotonneux en surface, les coings deviennent jaune doré à maturité. Lourds, volumineux et beaucoup plus gros que les poires, ils mesurent en moyenne 10 cm de long pour 8 cm de large. Certaines variétés de cognassiers produisent des fruits qui dépassent le kilo, comme le Cydonia oblonga 'Monstrueux de Vranja', dont les coings peuvent peser jusqu'à 1,5 kg ! Les coings sont comestibles. Souvent trop acides et astringents pour être consommés crus – sauf quelques variétés méditerranéennes –, ils sont utilisés cuits pour de nombreuses recettes. Leur goût aromatique les prédestine aux préparations sucrées : on en fait des gelées, des confitures, des pâtes de fruits et des gâteaux. Vous pouvez aussi les utiliser pour confectionner un plat salé, associés à des pommes de terre par exemple. Leur texture dense amènera une bonne consistance au plat et leur parfum typique saura surprendre vos invités ! Les coings sont en outre excellents pour la santé, riches en vitamines et en fibres. Ils possèdent des propriétés adoucissantes, antidiarrhéiques, digestives et toniques. Par ailleurs, le bois du cognassier, odorant et veiné de blond, est recherché par les ébénistes pour la marqueterie et par les luthiers pour fabriquer des instruments de musique.Le cognassier (Cydonia oblonga) fait partie de la famille des Rosacées. Unique représentant de son genre (Cydonia), il est originaire du Moyen-Orient, des régions tempérées du Caucase et d'Iran. Il ne faut pas le confondre avec le cognassier du Japon, ou cognassier à fleurs (Chaenomeles), aux magnifiques fleurs blanches, roses ou rouges en hiver, mais dont les fruits sont seulement comestibles une fois cuits. Le cognassier préfère le soleil, mais c'est un arbre rustique qui peut supporter le gel et des températures allant jusqu'à -25 °C. Il s'adapte à tous les climats et pousse sur tous les sols, c'est pourquoi il est cultivé dans de nombreuses régions du monde. En France, on le trouve partout, surtout dans le Midi où il profite bien du soleil. On cultive le cognassier pour ses fruits ou pour son aspect décoratif. Avec son port érigé et buissonnant, il peut être planté pour agrémenter une haie ou embellir un jardin. Son feuillage vert foncé est pubescent, c'est-à-dire couvert d'un léger duvet de poils très fins sous ses feuilles. En mai, le cognassier produit des fleurs à 5 pétales très odorantes et de couleur blanc rosé. Elles se transforment ensuite en fruits charnus en forme de poires (piriformes) : les coings. D'abord verts et recouverts d'un léger voile cotonneux en surface, les coings deviennent jaune doré à maturité. Lourds, volumineux et beaucoup plus gros que les poires, ils mesurent en moyenne 10 cm de long pour 8 cm de large. Certaines variétés de cognassiers produisent des fruits qui dépassent le kilo, comme le Cydonia oblonga 'Monstrueux de Vranja', dont les coings peuvent peser jusqu'à 1,5 kg ! Les coings sont comestibles. Souvent trop acides et astringents pour être consommés crus – sauf quelques variétés méditerranéennes –, ils sont utilisés cuits pour de nombreuses recettes. Leur goût aromatique les prédestine aux préparations sucrées : on en fait des gelées, des confitures, des pâtes de fruits et des gâteaux. Vous pouvez aussi les utiliser pour confectionner un plat salé, associés à des pommes de terre par exemple. Leur texture dense amènera une bonne consistance au plat et leur parfum typique saura surprendre vos invités ! Les coings sont en outre excellents pour la santé, riches en vitamines et en fibres. Ils possèdent des propriétés adoucissantes, antidiarrhéiques, digestives et toniques. Par ailleurs, le bois du cognassier, odorant et veiné de blond, est recherché par les ébénistes pour la marqueterie et par les luthiers pour fabriquer des instruments de musique.Le cognassier (Cydonia oblonga) fait partie de la famille des Rosacées. Unique représentant de son genre (Cydonia), il est originaire du Moyen-Orient, des régions tempérées du Caucase et d'Iran. Il ne faut pas le confondre avec le cognassier du Japon, ou cognassier à fleurs (Chaenomeles), aux magnifiques fleurs blanches, roses ou rouges en hiver, mais dont les fruits sont seulement comestibles une fois cuits. Le cognassier préfère le soleil, mais c'est un arbre rustique qui peut supporter le gel et des températures allant jusqu'à -25 °C. Il s'adapte à tous les climats et pousse sur tous les sols, c'est pourquoi il est cultivé dans de nombreuses régions du monde. En France, on le trouve partout, surtout dans le Midi où il profite bien du soleil. On cultive le cognassier pour ses fruits ou pour son aspect décoratif. Avec son port érigé et buissonnant, il peut être planté pour agrémenter une haie ou embellir un jardin. Son feuillage vert foncé est pubescent, c'est-à-dire couvert d'un léger duvet de poils très fins sous ses feuilles. En mai, le cognassier produit des fleurs à 5 pétales très odorantes et de couleur blanc rosé. Elles se transforment ensuite en fruits charnus en forme de poires (piriformes) : les coings. D'abord verts et recouverts d'un léger voile cotonneux en surface, les coings deviennent jaune doré à maturité. Lourds, volumineux et beaucoup plus gros que les poires, ils mesurent en moyenne 10 cm de long pour 8 cm de large. Certaines variétés de cognassiers produisent des fruits qui dépassent le kilo, comme le Cydonia oblonga 'Monstrueux de Vranja', dont les coings peuvent peser jusqu'à 1,5 kg ! Les coings sont comestibles. Souvent trop acides et astringents pour être consommés crus – sauf quelques variétés méditerranéennes –, ils sont utilisés cuits pour de nombreuses recettes. Leur goût aromatique les prédestine aux préparations sucrées : on en fait des gelées, des confitures, des pâtes de fruits et des gâteaux. Vous pouvez aussi les utiliser pour confectionner un plat salé, associés à des pommes de terre par exemple. Leur texture dense amènera une bonne consistance au plat et leur parfum typique saura surprendre vos invités ! Les coings sont en outre excellents pour la santé, riches en vitamines et en fibres. Ils possèdent des propriétés adoucissantes, antidiarrhéiques, digestives et toniques. Par ailleurs, le bois du cognassier, odorant et veiné de blond, est recherché par les ébénistes pour la marqueterie et par les luthiers pour fabriquer des instruments de musique.Le cognassier (Cydonia oblonga) fait partie de la famille des Rosacées. Unique représentant de son genre (Cydonia), il est originaire du Moyen-Orient, des régions tempérées du Caucase et d'Iran. Il ne faut pas le confondre avec le cognassier du Japon, ou cognassier à fleurs (Chaenomeles), aux magnifiques fleurs blanches, roses ou rouges en hiver, mais dont les fruits sont seulement comestibles une fois cuits. Le cognassier préfère le soleil, mais c'est un arbre rustique qui peut supporter le gel et des températures allant jusqu'à -25 °C. Il s'adapte à tous les climats et pousse sur tous les sols, c'est pourquoi il est cultivé dans de nombreuses régions du monde. En France, on le trouve partout, surtout dans le Midi où il profite bien du soleil. On cultive le cognassier pour ses fruits ou pour son aspect décoratif. Avec son port érigé et buissonnant, il peut être planté pour agrémenter une haie ou embellir un jardin. Son feuillage vert foncé est pubescent, c'est-à-dire couvert d'un léger duvet de poils très fins sous ses feuilles. En mai, le cognassier produit des fleurs à 5 pétales très odorantes et de couleur blanc rosé. Elles se transforment ensuite en fruits charnus en forme de poires (piriformes) : les coings. D'abord verts et recouverts d'un léger voile cotonneux en surface, les coings deviennent jaune doré à maturité. Lourds, volumineux et beaucoup plus gros que les poires, ils mesurent en moyenne 10 cm de long pour 8 cm de large. Certaines variétés de cognassiers produisent des fruits qui dépassent le kilo, comme le Cydonia oblonga 'Monstrueux de Vranja', dont les coings peuvent peser jusqu'à 1,5 kg ! Les coings sont comestibles. Souvent trop acides et astringents pour être consommés crus – sauf quelques variétés méditerranéennes –, ils sont utilisés cuits pour de nombreuses recettes. Leur goût aromatique les prédestine aux préparations sucrées : on en fait des gelées, des confitures, des pâtes de fruits et des gâteaux. Vous pouvez aussi les utiliser pour confectionner un plat salé, associés à des pommes de terre par exemple. Leur texture dense amènera une bonne consistance au plat et leur parfum typique saura surprendre vos invités ! Les coings sont en outre excellents pour la santé, riches en vitamines et en fibres. Ils possèdent des propriétés adoucissantes, antidiarrhéiques, digestives et toniques. Par ailleurs, le bois du cognassier, odorant et veiné de blond, est recherché par les ébénistes pour la marqueterie et par les luthiers pour fabriquer des instruments de musique.Le cognassier (Cydonia oblonga) fait partie de la famille des Rosacées. Unique représentant de son genre (Cydonia), il est originaire du Moyen-Orient, des régions tempérées du Caucase et d'Iran. Il ne faut pas le confondre avec le cognassier du Japon, ou cognassier à fleurs (Chaenomeles), aux magnifiques fleurs blanches, roses ou rouges en hiver, mais dont les fruits sont seulement comestibles une fois cuits. Le cognassier préfère le soleil, mais c'est un arbre rustique qui peut supporter le gel et des températures allant jusqu'à -25 °C. Il s'adapte à tous les climats et pousse sur tous les sols, c'est pourquoi il est cultivé dans de nombreuses régions du monde. En France, on le trouve partout, surtout dans le Midi où il profite bien du soleil. On cultive le cognassier pour ses fruits ou pour son aspect décoratif. Avec son port érigé et buissonnant, il peut être planté pour agrémenter une haie ou embellir un jardin. Son feuillage vert foncé est pubescent, c'est-à-dire couvert d'un léger duvet de poils très fins sous ses feuilles. En mai, le cognassier produit des fleurs à 5 pétales très odorantes et de couleur blanc rosé. Elles se transforment ensuite en fruits charnus en forme de poires (piriformes) : les coings. D'abord verts et recouverts d'un léger voile cotonneux en surface, les coings deviennent jaune doré à maturité. Lourds, volumineux et beaucoup plus gros que les poires, ils mesurent en moyenne 10 cm de long pour 8 cm de large. Certaines variétés de cognassiers produisent des fruits qui dépassent le kilo, comme le Cydonia oblonga 'Monstrueux de Vranja', dont les coings peuvent peser jusqu'à 1,5 kg ! Les coings sont comestibles. Souvent trop acides et astringents pour être consommés crus – sauf quelques variétés méditerranéennes –, ils sont utilisés cuits pour de nombreuses recettes. Leur goût aromatique les prédestine aux préparations sucrées : on en fait des gelées, des confitures, des pâtes de fruits et des gâteaux. Vous pouvez aussi les utiliser pour confectionner un plat salé, associés à des pommes de terre par exemple. Leur texture dense amènera une bonne consistance au plat et leur parfum typique saura surprendre vos invités ! Les coings sont en outre excellents pour la santé, riches en vitamines et en fibres. Ils possèdent des propriétés adoucissantes, antidiarrhéiques, digestives et toniques. Par ailleurs, le bois du cognassier, odorant et veiné de blond, est recherché par les ébénistes pour la marqueterie et par les luthiers pour fabriquer des instruments de musique.Le cognassier (Cydonia oblonga) fait partie de la famille des Rosacées. Unique représentant de son genre (Cydonia), il est originaire du Moyen-Orient, des régions tempérées du Caucase et d'Iran. Il ne faut pas le confondre avec le cognassier du Japon, ou cognassier à fleurs (Chaenomeles), aux magnifiques fleurs blanches, roses ou rouges en hiver, mais dont les fruits sont seulement comestibles une fois cuits. Le cognassier préfère le soleil, mais c'est un arbre rustique qui peut supporter le gel et des températures allant jusqu'à -25 °C. Il s'adapte à tous les climats et pousse sur tous les sols, c'est pourquoi il est cultivé dans de nombreuses régions du monde. En France, on le trouve partout, surtout dans le Midi où il profite bien du soleil. On cultive le cognassier pour ses fruits ou pour son aspect décoratif. Avec son port érigé et buissonnant, il peut être planté pour agrémenter une haie ou embellir un jardin. Son feuillage vert foncé est pubescent, c'est-à-dire couvert d'un léger duvet de poils très fins sous ses feuilles. En mai, le cognassier produit des fleurs à 5 pétales très odorantes et de couleur blanc rosé. Elles se transforment ensuite en fruits charnus en forme de poires (piriformes) : les coings. D'abord verts et recouverts d'un léger voile cotonneux en surface, les coings deviennent jaune doré à maturité. Lourds, volumineux et beaucoup plus gros que les poires, ils mesurent en moyenne 10 cm de long pour 8 cm de large. Certaines variétés de cognassiers produisent des fruits qui dépassent le kilo, comme le Cydonia oblonga 'Monstrueux de Vranja', dont les coings peuvent peser jusqu'à 1,5 kg ! Les coings sont comestibles. Souvent trop acides et astringents pour être consommés crus – sauf quelques variétés méditerranéennes –, ils sont utilisés cuits pour de nombreuses recettes. Leur goût aromatique les prédestine aux préparations sucrées : on en fait des gelées, des confitures, des pâtes de fruits et des gâteaux. Vous pouvez aussi les utiliser pour confectionner un plat salé, associés à des pommes de terre par exemple. Leur texture dense amènera une bonne consistance au plat et leur parfum typique saura surprendre vos invités ! Les coings sont en outre excellents pour la santé, riches en vitamines et en fibres. Ils possèdent des propriétés adoucissantes, antidiarrhéiques, digestives et toniques. Par ailleurs, le bois du cognassier, odorant et veiné de blond, est recherché par les ébénistes pour la marqueterie et par les luthiers pour fabriquer des instruments de musique.Le cognassier (Cydonia oblonga) fait partie de la famille des Rosacées. Unique représentant de son genre (Cydonia), il est originaire du Moyen-Orient, des régions tempérées du Caucase et d'Iran. Il ne faut pas le confondre avec le cognassier du Japon, ou cognassier à fleurs (Chaenomeles), aux magnifiques fleurs blanches, roses ou rouges en hiver, mais dont les fruits sont seulement comestibles une fois cuits. Le cognassier préfère le soleil, mais c'est un arbre rustique qui peut supporter le gel et des températures allant jusqu'à -25 °C. Il s'adapte à tous les climats et pousse sur tous les sols, c'est pourquoi il est cultivé dans de nombreuses régions du monde. En France, on le trouve partout, surtout dans le Midi où il profite bien du soleil. On cultive le cognassier pour ses fruits ou pour son aspect décoratif. Avec son port érigé et buissonnant, il peut être planté pour agrémenter une haie ou embellir un jardin. Son feuillage vert foncé est pubescent, c'est-à-dire couvert d'un léger duvet de poils très fins sous ses feuilles. En mai, le cognassier produit des fleurs à 5 pétales très odorantes et de couleur blanc rosé. Elles se transforment ensuite en fruits charnus en forme de poires (piriformes) : les coings. D'abord verts et recouverts d'un léger voile cotonneux en surface, les coings deviennent jaune doré à maturité. Lourds, volumineux et beaucoup plus gros que les poires, ils mesurent en moyenne 10 cm de long pour 8 cm de large. Certaines variétés de cognassiers produisent des fruits qui dépassent le kilo, comme le Cydonia oblonga 'Monstrueux de Vranja', dont les coings peuvent peser jusqu'à 1,5 kg ! Les coings sont comestibles. Souvent trop acides et astringents pour être consommés crus – sauf quelques variétés méditerranéennes –, ils sont utilisés cuits pour de nombreuses recettes. Leur goût aromatique les prédestine aux préparations sucrées : on en fait des gelées, des confitures, des pâtes de fruits et des gâteaux. Vous pouvez aussi les utiliser pour confectionner un plat salé, associés à des pommes de terre par exemple. Leur texture dense amènera une bonne consistance au plat et leur parfum typique saura surprendre vos invités ! Les coings sont en outre excellents pour la santé, riches en vitamines et en fibres. Ils possèdent des propriétés adoucissantes, antidiarrhéiques, digestives et toniques. Par ailleurs, le bois du cognassier, odorant et veiné de blond, est recherché par les ébénistes pour la marqueterie et par les luthiers pour fabriquer des instruments de musique.Le cognassier (Cydonia oblonga) fait partie de la famille des Rosacées. Unique représentant de son genre (Cydonia), il est originaire du Moyen-Orient, des régions tempérées du Caucase et d'Iran. Il ne faut pas le confondre avec le cognassier du Japon, ou cognassier à fleurs (Chaenomeles), aux magnifiques fleurs blanches, roses ou rouges en hiver, mais dont les fruits sont seulement comestibles une fois cuits. Le cognassier préfère le soleil, mais c'est un arbre rustique qui peut supporter le gel et des températures allant jusqu'à -25 °C. Il s'adapte à tous les climats et pousse sur tous les sols, c'est pourquoi il est cultivé dans de nombreuses régions du monde. En France, on le trouve partout, surtout dans le Midi où il profite bien du soleil. On cultive le cognassier pour ses fruits ou pour son aspect décoratif. Avec son port érigé et buissonnant, il peut être planté pour agrémenter une haie ou embellir un jardin. Son feuillage vert foncé est pubescent, c'est-à-dire couvert d'un léger duvet de poils très fins sous ses feuilles. En mai, le cognassier produit des fleurs à 5 pétales très odorantes et de couleur blanc rosé. Elles se transforment ensuite en fruits charnus en forme de poires (piriformes) : les coings. D'abord verts et recouverts d'un léger voile cotonneux en surface, les coings deviennent jaune doré à maturité. Lourds, volumineux et beaucoup plus gros que les poires, ils mesurent en moyenne 10 cm de long pour 8 cm de large. Certaines variétés de cognassiers produisent des fruits qui dépassent le kilo, comme le Cydonia oblonga 'Monstrueux de Vranja', dont les coings peuvent peser jusqu'à 1,5 kg ! Les coings sont comestibles. Souvent trop acides et astringents pour être consommés crus – sauf quelques variétés méditerranéennes –, ils sont utilisés cuits pour de nombreuses recettes. Leur goût aromatique les prédestine aux préparations sucrées : on en fait des gelées, des confitures, des pâtes de fruits et des gâteaux. Vous pouvez aussi les utiliser pour confectionner un plat salé, associés à des pommes de terre par exemple. Leur texture dense amènera une bonne consistance au plat et leur parfum typique saura surprendre vos invités ! Les coings sont en outre excellents pour la santé, riches en vitamines et en fibres. Ils possèdent des propriétés adoucissantes, antidiarrhéiques, digestives et toniques. Par ailleurs, le bois du cognassier, odorant et veiné de blond, est recherché par les ébénistes pour la marqueterie et par les luthiers pour fabriquer des instruments de musique.Le cognassier (Cydonia oblonga) fait partie de la famille des Rosacées. Unique représentant de son genre (Cydonia), il est originaire du Moyen-Orient, des régions tempérées du Caucase et d'Iran. Il ne faut pas le confondre avec le cognassier du Japon, ou cognassier à fleurs (Chaenomeles), aux magnifiques fleurs blanches, roses ou rouges en hiver, mais dont les fruits sont seulement comestibles une fois cuits. Le cognassier préfère le soleil, mais c'est un arbre rustique qui peut supporter le gel et des températures allant jusqu'à -25 °C. Il s'adapte à tous les climats et pousse sur tous les sols, c'est pourquoi il est cultivé dans de nombreuses régions du monde. En France, on le trouve partout, surtout dans le Midi où il profite bien du soleil. On cultive le cognassier pour ses fruits ou pour son aspect décoratif. Avec son port érigé et buissonnant, il peut être planté pour agrémenter une haie ou embellir un jardin. Son feuillage vert foncé est pubescent, c'est-à-dire couvert d'un léger duvet de poils très fins sous ses feuilles. En mai, le cognassier produit des fleurs à 5 pétales très odorantes et de couleur blanc rosé. Elles se transforment ensuite en fruits charnus en forme de poires (piriformes) : les coings. D'abord verts et recouverts d'un léger voile cotonneux en surface, les coings deviennent jaune doré à maturité. Lourds, volumineux et beaucoup plus gros que les poires, ils mesurent en moyenne 10 cm de long pour 8 cm de large. Certaines variétés de cognassiers produisent des fruits qui dépassent le kilo, comme le Cydonia oblonga 'Monstrueux de Vranja', dont les coings peuvent peser jusqu'à 1,5 kg ! Les coings sont comestibles. Souvent trop acides et astringents pour être consommés crus – sauf quelques variétés méditerranéennes –, ils sont utilisés cuits pour de nombreuses recettes. Leur goût aromatique les prédestine aux préparations sucrées : on en fait des gelées, des confitures, des pâtes de fruits et des gâteaux. Vous pouvez aussi les utiliser pour confectionner un plat salé, associés à des pommes de terre par exemple. Leur texture dense amènera une bonne consistance au plat et leur parfum typique saura surprendre vos invités ! Les coings sont en outre excellents pour la santé, riches en vitamines et en fibres. Ils possèdent des propriétés adoucissantes, antidiarrhéiques, digestives et toniques. Par ailleurs, le bois du cognassier, odorant et veiné de blond, est recherché par les ébénistes pour la marqueterie et par les luthiers pour fabriquer des instruments de musique.Le cognassier (Cydonia oblonga) fait partie de la famille des Rosacées. Unique représentant de son genre (Cydonia), il est originaire du Moyen-Orient, des régions tempérées du Caucase et d'Iran. Il ne faut pas le confondre avec le cognassier du Japon, ou cognassier à fleurs (Chaenomeles), aux magnifiques fleurs blanches, roses ou rouges en hiver, mais dont les fruits sont seulement comestibles une fois cuits. Le cognassier préfère le soleil, mais c'est un arbre rustique qui peut supporter le gel et des températures allant jusqu'à -25 °C. Il s'adapte à tous les climats et pousse sur tous les sols, c'est pourquoi il est cultivé dans de nombreuses régions du monde. En France, on le trouve partout, surtout dans le Midi où il profite bien du soleil. On cultive le cognassier pour ses fruits ou pour son aspect décoratif. Avec son port érigé et buissonnant, il peut être planté pour agrémenter une haie ou embellir un jardin. Son feuillage vert foncé est pubescent, c'est-à-dire couvert d'un léger duvet de poils très fins sous ses feuilles. En mai, le cognassier produit des fleurs à 5 pétales très odorantes et de couleur blanc rosé. Elles se transforment ensuite en fruits charnus en forme de poires (piriformes) : les coings. D'abord verts et recouverts d'un léger voile cotonneux en surface, les coings deviennent jaune doré à maturité. Lourds, volumineux et beaucoup plus gros que les poires, ils mesurent en moyenne 10 cm de long pour 8 cm de large. Certaines variétés de cognassiers produisent des fruits qui dépassent le kilo, comme le Cydonia oblonga 'Monstrueux de Vranja', dont les coings peuvent peser jusqu'à 1,5 kg ! Les coings sont comestibles. Souvent trop acides et astringents pour être consommés crus – sauf quelques variétés méditerranéennes –, ils sont utilisés cuits pour de nombreuses recettes. Leur goût aromatique les prédestine aux préparations sucrées : on en fait des gelées, des confitures, des pâtes de fruits et des gâteaux. Vous pouvez aussi les utiliser pour confectionner un plat salé, associés à des pommes de terre par exemple. Leur texture dense amènera une bonne consistance au plat et leur parfum typique saura surprendre vos invités ! Les coings sont en outre excellents pour la santé, riches en vitamines et en fibres. Ils possèdent des propriétés adoucissantes, antidiarrhéiques, digestives et toniques. Par ailleurs, le bois du cognassier, odorant et veiné de blond, est recherché par les ébénistes pour la marqueterie et par les luthiers pour fabriquer des instruments de musique.Le cognassier (Cydonia oblonga) fait partie de la famille des Rosacées. Unique représentant de son genre (Cydonia), il est originaire du Moyen-Orient, des régions tempérées du Caucase et d'Iran. Il ne faut pas le confondre avec le cognassier du Japon, ou cognassier à fleurs (Chaenomeles), aux magnifiques fleurs blanches, roses ou rouges en hiver, mais dont les fruits sont seulement comestibles une fois cuits. Le cognassier préfère le soleil, mais c'est un arbre rustique qui peut supporter le gel et des températures allant jusqu'à -25 °C. Il s'adapte à tous les climats et pousse sur tous les sols, c'est pourquoi il est cultivé dans de nombreuses régions du monde. En France, on le trouve partout, surtout dans le Midi où il profite bien du soleil. On cultive le cognassier pour ses fruits ou pour son aspect décoratif. Avec son port érigé et buissonnant, il peut être planté pour agrémenter une haie ou embellir un jardin. Son feuillage vert foncé est pubescent, c'est-à-dire couvert d'un léger duvet de poils très fins sous ses feuilles. En mai, le cognassier produit des fleurs à 5 pétales très odorantes et de couleur blanc rosé. Elles se transforment ensuite en fruits charnus en forme de poires (piriformes) : les coings. D'abord verts et recouverts d'un léger voile cotonneux en surface, les coings deviennent jaune doré à maturité. Lourds, volumineux et beaucoup plus gros que les poires, ils mesurent en moyenne 10 cm de long pour 8 cm de large. Certaines variétés de cognassiers produisent des fruits qui dépassent le kilo, comme le Cydonia oblonga 'Monstrueux de Vranja', dont les coings peuvent peser jusqu'à 1,5 kg ! Les coings sont comestibles. Souvent trop acides et astringents pour être consommés crus – sauf quelques variétés méditerranéennes –, ils sont utilisés cuits pour de nombreuses recettes. Leur goût aromatique les prédestine aux préparations sucrées : on en fait des gelées, des confitures, des pâtes de fruits et des gâteaux. Vous pouvez aussi les utiliser pour confectionner un plat salé, associés à des pommes de terre par exemple. Leur texture dense amènera une bonne consistance au plat et leur parfum typique saura surprendre vos invités ! Les coings sont en outre excellents pour la santé, riches en vitamines et en fibres. Ils possèdent des propriétés adoucissantes, antidiarrhéiques, digestives et toniques. Par ailleurs, le bois du cognassier, odorant et veiné de blond, est recherché par les ébénistes pour la marqueterie et par les luthiers pour fabriquer des instruments de musique.Le cognassier (Cydonia oblonga) fait partie de la famille des Rosacées. Unique représentant de son genre (Cydonia), il est originaire du Moyen-Orient, des régions tempérées du Caucase et d'Iran. Il ne faut pas le confondre avec le cognassier du Japon, ou cognassier à fleurs (Chaenomeles), aux magnifiques fleurs blanches, roses ou rouges en hiver, mais dont les fruits sont seulement comestibles une fois cuits. Le cognassier préfère le soleil, mais c'est un arbre rustique qui peut supporter le gel et des températures allant jusqu'à -25 °C. Il s'adapte à tous les climats et pousse sur tous les sols, c'est pourquoi il est cultivé dans de nombreuses régions du monde. En France, on le trouve partout, surtout dans le Midi où il profite bien du soleil. On cultive le cognassier pour ses fruits ou pour son aspect décoratif. Avec son port érigé et buissonnant, il peut être planté pour agrémenter une haie ou embellir un jardin. Son feuillage vert foncé est pubescent, c'est-à-dire couvert d'un léger duvet de poils très fins sous ses feuilles. En mai, le cognassier produit des fleurs à 5 pétales très odorantes et de couleur blanc rosé. Elles se transforment ensuite en fruits charnus en forme de poires (piriformes) : les coings. D'abord verts et recouverts d'un léger voile cotonneux en surface, les coings deviennent jaune doré à maturité. Lourds, volumineux et beaucoup plus gros que les poires, ils mesurent en moyenne 10 cm de long pour 8 cm de large. Certaines variétés de cognassiers produisent des fruits qui dépassent le kilo, comme le Cydonia oblonga 'Monstrueux de Vranja', dont les coings peuvent peser jusqu'à 1,5 kg ! Les coings sont comestibles. Souvent trop acides et astringents pour être consommés crus – sauf quelques variétés méditerranéennes –, ils sont utilisés cuits pour de nombreuses recettes. Leur goût aromatique les prédestine aux préparations sucrées : on en fait des gelées, des confitures, des pâtes de fruits et des gâteaux. Vous pouvez aussi les utiliser pour confectionner un plat salé, associés à des pommes de terre par exemple. Leur texture dense amènera une bonne consistance au plat et leur parfum typique saura surprendre vos invités ! Les coings sont en outre excellents pour la santé, riches en vitamines et en fibres. Ils possèdent des propriétés adoucissantes, antidiarrhéiques, digestives et toniques. Par ailleurs, le bois du cognassier, odorant et veiné de blond, est recherché par les ébénistes pour la marqueterie et par les luthiers pour fabriquer des instruments de musique.Le cognassier (Cydonia oblonga) fait partie de la famille des Rosacées. Unique représentant de son genre (Cydonia), il est originaire du Moyen-Orient, des régions tempérées du Caucase et d'Iran. Il ne faut pas le confondre avec le cognassier du Japon, ou cognassier à fleurs (Chaenomeles), aux magnifiques fleurs blanches, roses ou rouges en hiver, mais dont les fruits sont seulement comestibles une fois cuits. Le cognassier préfère le soleil, mais c'est un arbre rustique qui peut supporter le gel et des températures allant jusqu'à -25 °C. Il s'adapte à tous les climats et pousse sur tous les sols, c'est pourquoi il est cultivé dans de nombreuses régions du monde. En France, on le trouve partout, surtout dans le Midi où il profite bien du soleil. On cultive le cognassier pour ses fruits ou pour son aspect décoratif. Avec son port érigé et buissonnant, il peut être planté pour agrémenter une haie ou embellir un jardin. Son feuillage vert foncé est pubescent, c'est-à-dire couvert d'un léger duvet de poils très fins sous ses feuilles. En mai, le cognassier produit des fleurs à 5 pétales très odorantes et de couleur blanc rosé. Elles se transforment ensuite en fruits charnus en forme de poires (piriformes) : les coings. D'abord verts et recouverts d'un léger voile cotonneux en surface, les coings deviennent jaune doré à maturité. Lourds, volumineux et beaucoup plus gros que les poires, ils mesurent en moyenne 10 cm de long pour 8 cm de large. Certaines variétés de cognassiers produisent des fruits qui dépassent le kilo, comme le Cydonia oblonga 'Monstrueux de Vranja', dont les coings peuvent peser jusqu'à 1,5 kg ! Les coings sont comestibles. Souvent trop acides et astringents pour être consommés crus – sauf quelques variétés méditerranéennes –, ils sont utilisés cuits pour de nombreuses recettes. Leur goût aromatique les prédestine aux préparations sucrées : on en fait des gelées, des confitures, des pâtes de fruits et des gâteaux. Vous pouvez aussi les utiliser pour confectionner un plat salé, associés à des pommes de terre par exemple. Leur texture dense amènera une bonne consistance au plat et leur parfum typique saura surprendre vos invités ! Les coings sont en outre excellents pour la santé, riches en vitamines et en fibres. Ils possèdent des propriétés adoucissantes, antidiarrhéiques, digestives et toniques. Par ailleurs, le bois du cognassier, odorant et veiné de blond, es
Retour en haut
Description
En savoir plus
Notes et avis

Avis des internautes sur COGNASSIER (0 avis)

pixel_trans
Il n'y a actuellement aucun avis pour cet article, soyez le premier à donner le votre.
pixel_trans
pixel_trans
[Ajouter votre commentaire]
Retour en haut
De la même catégorie