facebook

instagram

Du lundi au samedi : de 8h à 12h et de 14h à 18h
04 48 20 03 33
>
logo-Le Jardin d'Olympe

CHENE VERT

Reference - 851002546

QUERCUS ILEX

Note moyenne : 0 avis
En stock
J'ai vu ce produit moins cher ailleurs !
Description
En savoir plus
Notes et avis
Qu’il soit vert ou blanc, à feuillage persistant ou caduc un chêne meuble majestueusement un grand jardin dès qu’il atteint une certaine taille. Il peut s’utiliser aussi bien en isolé qu’en alignement le long d’une allée ou groupé en bosquet.
Arrosage : Moyen
Composition du sol : Sol argileux, caillouteux, humus. Sol drainé. Craint l'excès d'humidité.
Couleur des fleurs :
Exposition : Soleil
Feuillage : Persistant
Hauteur à maturité :10 mètres et +
Niveau de sol : Facile
Origine : méditerranée
Période de floraison : Mars à mai.
Période de plantation : Octobre à novembre.
pH du sol : Neutre.
Résistance au froid : -15°C
Rusticité : Rustique.
Saison d'intérêt :
Type : Vivace
Utilisation en Jardin : Isolé, en groupe, haie, forêt.
Utilisation pour la maison :
Zone Climatique : Océanique, semi océanique, continental, montagnard, méditerranéen.
Retour en haut
Description
En savoir plus
Notes et avis
Le genre Quercus comprend plus de 400 espèces polymorphes surtout présentes dans l’Hémisphère nord et appartenant à la famille des Fagacées. Diverses espèces peuplent nos forêts de France, depuis le chêne blanc plutôt au nord et le chêne vert seulement au sud. Quant au chêne kermès, il est un des éléments importants de nos garrigues méditerranéennes. De majestueux chênes multicentenaires de plus de 40 m de haut, à feuilles caduques, ne sont pas rares dans nos forêts de feuillus les plus anciennes du Nord ou du Centre tandis qu’ils peuvent cohabiter dans le Midi avec des chênes verts plus ou moins imposants ainsi qu’avec des taillis buissonnants de chênes Kermès au feuillage persistant tout au long de l’année. Dans tous les cas, la ramure est très ramifiée. L’écorce lisse chez les jeunes individus et les espèces arbustives ou buissonnantes devient très rugueuse chez les arbres adultes. Le feuillage est également très polymorphe, vert tendre, découpé souple et duveteux chez les chênes blancs. Il prend parfois de belles couleurs d’automne avant sa chute. Chez les espèces à feuillage persistant, les feuilles sont vert foncé, coriaces, peu découpées et souvent épineuses.Le genre Quercus comprend plus de 400 espèces polymorphes surtout présentes dans l’Hémisphère nord et appartenant à la famille des Fagacées. Diverses espèces peuplent nos forêts de France, depuis le chêne blanc plutôt au nord et le chêne vert seulement au sud. Quant au chêne kermès, il est un des éléments importants de nos garrigues méditerranéennes. De majestueux chênes multicentenaires de plus de 40 m de haut, à feuilles caduques, ne sont pas rares dans nos forêts de feuillus les plus anciennes du Nord ou du Centre tandis qu’ils peuvent cohabiter dans le Midi avec des chênes verts plus ou moins imposants ainsi qu’avec des taillis buissonnants de chênes Kermès au feuillage persistant tout au long de l’année. Dans tous les cas, la ramure est très ramifiée. L’écorce lisse chez les jeunes individus et les espèces arbustives ou buissonnantes devient très rugueuse chez les arbres adultes. Le feuillage est également très polymorphe, vert tendre, découpé souple et duveteux chez les chênes blancs. Il prend parfois de belles couleurs d’automne avant sa chute. Chez les espèces à feuillage persistant, les feuilles sont vert foncé, coriaces, peu découpées et souvent épineuses.Le genre Quercus comprend plus de 400 espèces polymorphes surtout présentes dans l’Hémisphère nord et appartenant à la famille des Fagacées. Diverses espèces peuplent nos forêts de France, depuis le chêne blanc plutôt au nord et le chêne vert seulement au sud. Quant au chêne kermès, il est un des éléments importants de nos garrigues méditerranéennes. De majestueux chênes multicentenaires de plus de 40 m de haut, à feuilles caduques, ne sont pas rares dans nos forêts de feuillus les plus anciennes du Nord ou du Centre tandis qu’ils peuvent cohabiter dans le Midi avec des chênes verts plus ou moins imposants ainsi qu’avec des taillis buissonnants de chênes Kermès au feuillage persistant tout au long de l’année. Dans tous les cas, la ramure est très ramifiée. L’écorce lisse chez les jeunes individus et les espèces arbustives ou buissonnantes devient très rugueuse chez les arbres adultes. Le feuillage est également très polymorphe, vert tendre, découpé souple et duveteux chez les chênes blancs. Il prend parfois de belles couleurs d’automne avant sa chute. Chez les espèces à feuillage persistant, les feuilles sont vert foncé, coriaces, peu découpées et souvent épineuses.Le genre Quercus comprend plus de 400 espèces polymorphes surtout présentes dans l’Hémisphère nord et appartenant à la famille des Fagacées. Diverses espèces peuplent nos forêts de France, depuis le chêne blanc plutôt au nord et le chêne vert seulement au sud. Quant au chêne kermès, il est un des éléments importants de nos garrigues méditerranéennes. De majestueux chênes multicentenaires de plus de 40 m de haut, à feuilles caduques, ne sont pas rares dans nos forêts de feuillus les plus anciennes du Nord ou du Centre tandis qu’ils peuvent cohabiter dans le Midi avec des chênes verts plus ou moins imposants ainsi qu’avec des taillis buissonnants de chênes Kermès au feuillage persistant tout au long de l’année. Dans tous les cas, la ramure est très ramifiée. L’écorce lisse chez les jeunes individus et les espèces arbustives ou buissonnantes devient très rugueuse chez les arbres adultes. Le feuillage est également très polymorphe, vert tendre, découpé souple et duveteux chez les chênes blancs. Il prend parfois de belles couleurs d’automne avant sa chute. Chez les espèces à feuillage persistant, les feuilles sont vert foncé, coriaces, peu découpées et souvent épineuses.Le genre Quercus comprend plus de 400 espèces polymorphes surtout présentes dans l’Hémisphère nord et appartenant à la famille des Fagacées. Diverses espèces peuplent nos forêts de France, depuis le chêne blanc plutôt au nord et le chêne vert seulement au sud. Quant au chêne kermès, il est un des éléments importants de nos garrigues méditerranéennes. De majestueux chênes multicentenaires de plus de 40 m de haut, à feuilles caduques, ne sont pas rares dans nos forêts de feuillus les plus anciennes du Nord ou du Centre tandis qu’ils peuvent cohabiter dans le Midi avec des chênes verts plus ou moins imposants ainsi qu’avec des taillis buissonnants de chênes Kermès au feuillage persistant tout au long de l’année. Dans tous les cas, la ramure est très ramifiée. L’écorce lisse chez les jeunes individus et les espèces arbustives ou buissonnantes devient très rugueuse chez les arbres adultes. Le feuillage est également très polymorphe, vert tendre, découpé souple et duveteux chez les chênes blancs. Il prend parfois de belles couleurs d’automne avant sa chute. Chez les espèces à feuillage persistant, les feuilles sont vert foncé, coriaces, peu découpées et souvent épineuses.Le genre Quercus comprend plus de 400 espèces polymorphes surtout présentes dans l’Hémisphère nord et appartenant à la famille des Fagacées. Diverses espèces peuplent nos forêts de France, depuis le chêne blanc plutôt au nord et le chêne vert seulement au sud. Quant au chêne kermès, il est un des éléments importants de nos garrigues méditerranéennes. De majestueux chênes multicentenaires de plus de 40 m de haut, à feuilles caduques, ne sont pas rares dans nos forêts de feuillus les plus anciennes du Nord ou du Centre tandis qu’ils peuvent cohabiter dans le Midi avec des chênes verts plus ou moins imposants ainsi qu’avec des taillis buissonnants de chênes Kermès au feuillage persistant tout au long de l’année. Dans tous les cas, la ramure est très ramifiée. L’écorce lisse chez les jeunes individus et les espèces arbustives ou buissonnantes devient très rugueuse chez les arbres adultes. Le feuillage est également très polymorphe, vert tendre, découpé souple et duveteux chez les chênes blancs. Il prend parfois de belles couleurs d’automne avant sa chute. Chez les espèces à feuillage persistant, les feuilles sont vert foncé, coriaces, peu découpées et souvent épineuses.Le genre Quercus comprend plus de 400 espèces polymorphes surtout présentes dans l’Hémisphère nord et appartenant à la famille des Fagacées. Diverses espèces peuplent nos forêts de France, depuis le chêne blanc plutôt au nord et le chêne vert seulement au sud. Quant au chêne kermès, il est un des éléments importants de nos garrigues méditerranéennes. De majestueux chênes multicentenaires de plus de 40 m de haut, à feuilles caduques, ne sont pas rares dans nos forêts de feuillus les plus anciennes du Nord ou du Centre tandis qu’ils peuvent cohabiter dans le Midi avec des chênes verts plus ou moins imposants ainsi qu’avec des taillis buissonnants de chênes Kermès au feuillage persistant tout au long de l’année. Dans tous les cas, la ramure est très ramifiée. L’écorce lisse chez les jeunes individus et les espèces arbustives ou buissonnantes devient très rugueuse chez les arbres adultes. Le feuillage est également très polymorphe, vert tendre, découpé souple et duveteux chez les chênes blancs. Il prend parfois de belles couleurs d’automne avant sa chute. Chez les espèces à feuillage persistant, les feuilles sont vert foncé, coriaces, peu découpées et souvent épineuses.Le genre Quercus comprend plus de 400 espèces polymorphes surtout présentes dans l’Hémisphère nord et appartenant à la famille des Fagacées. Diverses espèces peuplent nos forêts de France, depuis le chêne blanc plutôt au nord et le chêne vert seulement au sud. Quant au chêne kermès, il est un des éléments importants de nos garrigues méditerranéennes. De majestueux chênes multicentenaires de plus de 40 m de haut, à feuilles caduques, ne sont pas rares dans nos forêts de feuillus les plus anciennes du Nord ou du Centre tandis qu’ils peuvent cohabiter dans le Midi avec des chênes verts plus ou moins imposants ainsi qu’avec des taillis buissonnants de chênes Kermès au feuillage persistant tout au long de l’année. Dans tous les cas, la ramure est très ramifiée. L’écorce lisse chez les jeunes individus et les espèces arbustives ou buissonnantes devient très rugueuse chez les arbres adultes. Le feuillage est également très polymorphe, vert tendre, découpé souple et duveteux chez les chênes blancs. Il prend parfois de belles couleurs d’automne avant sa chute. Chez les espèces à feuillage persistant, les feuilles sont vert foncé, coriaces, peu découpées et souvent épineuses.Le genre Quercus comprend plus de 400 espèces polymorphes surtout présentes dans l’Hémisphère nord et appartenant à la famille des Fagacées. Diverses espèces peuplent nos forêts de France, depuis le chêne blanc plutôt au nord et le chêne vert seulement au sud. Quant au chêne kermès, il est un des éléments importants de nos garrigues méditerranéennes. De majestueux chênes multicentenaires de plus de 40 m de haut, à feuilles caduques, ne sont pas rares dans nos forêts de feuillus les plus anciennes du Nord ou du Centre tandis qu’ils peuvent cohabiter dans le Midi avec des chênes verts plus ou moins imposants ainsi qu’avec des taillis buissonnants de chênes Kermès au feuillage persistant tout au long de l’année. Dans tous les cas, la ramure est très ramifiée. L’écorce lisse chez les jeunes individus et les espèces arbustives ou buissonnantes devient très rugueuse chez les arbres adultes. Le feuillage est également très polymorphe, vert tendre, découpé souple et duveteux chez les chênes blancs. Il prend parfois de belles couleurs d’automne avant sa chute. Chez les espèces à feuillage persistant, les feuilles sont vert foncé, coriaces, peu découpées et souvent épineuses.Le genre Quercus comprend plus de 400 espèces polymorphes surtout présentes dans l’Hémisphère nord et appartenant à la famille des Fagacées. Diverses espèces peuplent nos forêts de France, depuis le chêne blanc plutôt au nord et le chêne vert seulement au sud. Quant au chêne kermès, il est un des éléments importants de nos garrigues méditerranéennes. De majestueux chênes multicentenaires de plus de 40 m de haut, à feuilles caduques, ne sont pas rares dans nos forêts de feuillus les plus anciennes du Nord ou du Centre tandis qu’ils peuvent cohabiter dans le Midi avec des chênes verts plus ou moins imposants ainsi qu’avec des taillis buissonnants de chênes Kermès au feuillage persistant tout au long de l’année. Dans tous les cas, la ramure est très ramifiée. L’écorce lisse chez les jeunes individus et les espèces arbustives ou buissonnantes devient très rugueuse chez les arbres adultes. Le feuillage est également très polymorphe, vert tendre, découpé souple et duveteux chez les chênes blancs. Il prend parfois de belles couleurs d’automne avant sa chute. Chez les espèces à feuillage persistant, les feuilles sont vert foncé, coriaces, peu découpées et souvent épineuses.Le genre Quercus comprend plus de 400 espèces polymorphes surtout présentes dans l’Hémisphère nord et appartenant à la famille des Fagacées. Diverses espèces peuplent nos forêts de France, depuis le chêne blanc plutôt au nord et le chêne vert seulement au sud. Quant au chêne kermès, il est un des éléments importants de nos garrigues méditerranéennes. De majestueux chênes multicentenaires de plus de 40 m de haut, à feuilles caduques, ne sont pas rares dans nos forêts de feuillus les plus anciennes du Nord ou du Centre tandis qu’ils peuvent cohabiter dans le Midi avec des chênes verts plus ou moins imposants ainsi qu’avec des taillis buissonnants de chênes Kermès au feuillage persistant tout au long de l’année. Dans tous les cas, la ramure est très ramifiée. L’écorce lisse chez les jeunes individus et les espèces arbustives ou buissonnantes devient très rugueuse chez les arbres adultes. Le feuillage est également très polymorphe, vert tendre, découpé souple et duveteux chez les chênes blancs. Il prend parfois de belles couleurs d’automne avant sa chute. Chez les espèces à feuillage persistant, les feuilles sont vert foncé, coriaces, peu découpées et souvent épineuses.Le genre Quercus comprend plus de 400 espèces polymorphes surtout présentes dans l’Hémisphère nord et appartenant à la famille des Fagacées. Diverses espèces peuplent nos forêts de France, depuis le chêne blanc plutôt au nord et le chêne vert seulement au sud. Quant au chêne kermès, il est un des éléments importants de nos garrigues méditerranéennes. De majestueux chênes multicentenaires de plus de 40 m de haut, à feuilles caduques, ne sont pas rares dans nos forêts de feuillus les plus anciennes du Nord ou du Centre tandis qu’ils peuvent cohabiter dans le Midi avec des chênes verts plus ou moins imposants ainsi qu’avec des taillis buissonnants de chênes Kermès au feuillage persistant tout au long de l’année. Dans tous les cas, la ramure est très ramifiée. L’écorce lisse chez les jeunes individus et les espèces arbustives ou buissonnantes devient très rugueuse chez les arbres adultes. Le feuillage est également très polymorphe, vert tendre, découpé souple et duveteux chez les chênes blancs. Il prend parfois de belles couleurs d’automne avant sa chute. Chez les espèces à feuillage persistant, les feuilles sont vert foncé, coriaces, peu découpées et souvent épineuses.Le genre Quercus comprend plus de 400 espèces polymorphes surtout présentes dans l’Hémisphère nord et appartenant à la famille des Fagacées. Diverses espèces peuplent nos forêts de France, depuis le chêne blanc plutôt au nord et le chêne vert seulement au sud. Quant au chêne kermès, il est un des éléments importants de nos garrigues méditerranéennes. De majestueux chênes multicentenaires de plus de 40 m de haut, à feuilles caduques, ne sont pas rares dans nos forêts de feuillus les plus anciennes du Nord ou du Centre tandis qu’ils peuvent cohabiter dans le Midi avec des chênes verts plus ou moins imposants ainsi qu’avec des taillis buissonnants de chênes Kermès au feuillage persistant tout au long de l’année. Dans tous les cas, la ramure est très ramifiée. L’écorce lisse chez les jeunes individus et les espèces arbustives ou buissonnantes devient très rugueuse chez les arbres adultes. Le feuillage est également très polymorphe, vert tendre, découpé souple et duveteux chez les chênes blancs. Il prend parfois de belles couleurs d’automne avant sa chute. Chez les espèces à feuillage persistant, les feuilles sont vert foncé, coriaces, peu découpées et souvent épineuses.Le genre Quercus comprend plus de 400 espèces polymorphes surtout présentes dans l’Hémisphère nord et appartenant à la famille des Fagacées. Diverses espèces peuplent nos forêts de France, depuis le chêne blanc plutôt au nord et le chêne vert seulement au sud. Quant au chêne kermès, il est un des éléments importants de nos garrigues méditerranéennes. De majestueux chênes multicentenaires de plus de 40 m de haut, à feuilles caduques, ne sont pas rares dans nos forêts de feuillus les plus anciennes du Nord ou du Centre tandis qu’ils peuvent cohabiter dans le Midi avec des chênes verts plus ou moins imposants ainsi qu’avec des taillis buissonnants de chênes Kermès au feuillage persistant tout au long de l’année. Dans tous les cas, la ramure est très ramifiée. L’écorce lisse chez les jeunes individus et les espèces arbustives ou buissonnantes devient très rugueuse chez les arbres adultes. Le feuillage est également très polymorphe, vert tendre, découpé souple et duveteux chez les chênes blancs. Il prend parfois de belles couleurs d’automne avant sa chute. Chez les espèces à feuillage persistant, les feuilles sont vert foncé, coriaces, peu découpées et souvent épineuses.Le genre Quercus comprend plus de 400 espèces polymorphes surtout présentes dans l’Hémisphère nord et appartenant à la famille des Fagacées. Diverses espèces peuplent nos forêts de France, depuis le chêne blanc plutôt au nord et le chêne vert seulement au sud. Quant au chêne kermès, il est un des éléments importants de nos garrigues méditerranéennes. De majestueux chênes multicentenaires de plus de 40 m de haut, à feuilles caduques, ne sont pas rares dans nos forêts de feuillus les plus anciennes du Nord ou du Centre tandis qu’ils peuvent cohabiter dans le Midi avec des chênes verts plus ou moins imposants ainsi qu’avec des taillis buissonnants de chênes Kermès au feuillage persistant tout au long de l’année. Dans tous les cas, la ramure est très ramifiée. L’écorce lisse chez les jeunes individus et les espèces arbustives ou buissonnantes devient très rugueuse chez les arbres adultes. Le feuillage est également très polymorphe, vert tendre, découpé souple et duveteux chez les chênes blancs. Il prend parfois de belles couleurs d’automne avant sa chute. Chez les espèces à feuillage persistant, les feuilles sont vert foncé, coriaces, peu découpées et souvent épineuses.Le genre Quercus comprend plus de 400 espèces polymorphes surtout présentes dans l’Hémisphère nord et appartenant à la famille des Fagacées. Diverses espèces peuplent nos forêts de France, depuis le chêne blanc plutôt au nord et le chêne vert seulement au sud. Quant au chêne kermès, il est un des éléments importants de nos garrigues méditerranéennes. De majestueux chênes multicentenaires de plus de 40 m de haut, à feuilles caduques, ne sont pas rares dans nos forêts de feuillus les plus anciennes du Nord ou du Centre tandis qu’ils peuvent cohabiter dans le Midi avec des chênes verts plus ou moins imposants ainsi qu’avec des taillis buissonnants de chênes Kermès au feuillage persistant tout au long de l’année. Dans tous les cas, la ramure est très ramifiée. L’écorce lisse chez les jeunes individus et les espèces arbustives ou buissonnantes devient très rugueuse chez les arbres adultes. Le feuillage est également très polymorphe, vert tendre, découpé souple et duveteux chez les chênes blancs. Il prend parfois de belles couleurs d’automne avant sa chute. Chez les espèces à feuillage persistant, les feuilles sont vert foncé, coriaces, peu découpées et souvent épineuses.Le genre Quercus comprend plus de 400 espèces polymorphes surtout présentes dans l’Hémisphère nord et appartenant à la famille des Fagacées. Diverses espèces peuplent nos forêts de France, depuis le chêne blanc plutôt au nord et le chêne vert seulement au sud. Quant au chêne kermès, il est un des éléments importants de nos garrigues méditerranéennes. De majestueux chênes multicentenaires de plus de 40 m de haut, à feuilles caduques, ne sont pas rares dans nos forêts de feuillus les plus anciennes du Nord ou du Centre tandis qu’ils peuvent cohabiter dans le Midi avec des chênes verts plus ou moins imposants ainsi qu’avec des taillis buissonnants de chênes Kermès au feuillage persistant tout au long de l’année. Dans tous les cas, la ramure est très ramifiée. L’écorce lisse chez les jeunes individus et les espèces arbustives ou buissonnantes devient très rugueuse chez les arbres adultes. Le feuillage est également très polymorphe, vert tendre, découpé souple et duveteux chez les chênes blancs. Il prend parfois de belles couleurs d’automne avant sa chute. Chez les espèces à feuillage persistant, les feuilles sont vert foncé, coriaces, peu découpées et souvent épineuses.Le genre Quercus comprend plus de 400 espèces polymorphes surtout présentes dans l’Hémisphère nord et appartenant à la famille des Fagacées. Diverses espèces peuplent nos forêts de France, depuis le chêne blanc plutôt au nord et le chêne vert seulement au sud. Quant au chêne kermès, il est un des éléments importants de nos garrigues méditerranéennes. De majestueux chênes multicentenaires de plus de 40 m de haut, à feuilles caduques, ne sont pas rares dans nos forêts de feuillus les plus anciennes du Nord ou du Centre tandis qu’ils peuvent cohabiter dans le Midi avec des chênes verts plus ou moins imposants ainsi qu’avec des taillis buissonnants de chênes Kermès au feuillage persistant tout au long de l’année. Dans tous les cas, la ramure est très ramifiée. L’écorce lisse chez les jeunes individus et les espèces arbustives ou buissonnantes devient très rugueuse chez les arbres adultes. Le feuillage est également très polymorphe, vert tendre, découpé souple et duveteux chez les chênes blancs. Il prend parfois de belles couleurs d’automne avant sa chute. Chez les espèces à feuillage persistant, les feuilles sont vert foncé, coriaces, peu découpées et souvent épineuses.Le genre Quercus comprend plus de 400 espèces polymorphes surtout présentes dans l’Hémisphère nord et appartenant à la famille des Fagacées. Diverses espèces peuplent nos forêts de France, depuis le chêne blanc plutôt au nord et le chêne vert seulement au sud. Quant au chêne kermès, il est un des éléments importants de nos garrigues méditerranéennes. De majestueux chênes multicentenaires de plus de 40 m de haut, à feuilles caduques, ne sont pas rares dans nos forêts de feuillus les plus anciennes du Nord ou du Centre tandis qu’ils peuvent cohabiter dans le Midi avec des chênes verts plus ou moins imposants ainsi qu’avec des taillis buissonnants de chênes Kermès au feuillage persistant tout au long de l’année. Dans tous les cas, la ramure est très ramifiée. L’écorce lisse chez les jeunes individus et les espèces arbustives ou buissonnantes devient très rugueuse chez les arbres adultes. Le feuillage est également très polymorphe, vert tendre, découpé souple et duveteux chez les chênes blancs. Il prend parfois de belles couleurs d’automne avant sa chute. Chez les espèces à feuillage persistant, les feuilles sont vert foncé, coriaces, peu découpées et souvent épineuses.Le genre Quercus comprend plus de 400 espèces polymorphes surtout présentes dans l’Hémisphère nord et appartenant à la famille des Fagacées. Diverses espèces peuplent nos forêts de France, depuis le chêne blanc plutôt au nord et le chêne vert seulement au sud. Quant au chêne kermès, il est un des éléments importants de nos garrigues méditerranéennes. De majestueux chênes multicentenaires de plus de 40 m de haut, à feuilles caduques, ne sont pas rares dans nos forêts de feuillus les plus anciennes du Nord ou du Centre tandis qu’ils peuvent cohabiter dans le Midi avec des chênes verts plus ou moins imposants ainsi qu’avec des taillis buissonnants de chênes Kermès au feuillage persistant tout au long de l’année. Dans tous les cas, la ramure est très ramifiée. L’écorce lisse chez les jeunes individus et les espèces arbustives ou buissonnantes devient très rugueuse chez les arbres adultes. Le feuillage est également très polymorphe, vert tendre, découpé souple et duveteux chez les chênes blancs. Il prend parfois de belles couleurs d’automne avant sa chute. Chez les espèces à feuillage persistant, les feuilles sont vert foncé, coriaces, peu découpées et souvent épineuses.
Retour en haut
Description
En savoir plus
Notes et avis

Avis des internautes sur CHENE VERT (0 avis)

pixel_trans
Il n'y a actuellement aucun avis pour cet article, soyez le premier à donner le votre.
pixel_trans
pixel_trans
[Ajouter votre commentaire]
Retour en haut
De la même catégorie