facebook

instagram

Du lundi au samedi : de 8h à 12h et de 14h à 18h
04 48 20 03 33
>
logo-Le Jardin d'Olympe

CASSIER

Reference - 851002142
Note moyenne : 0 avis
En stock
J'ai vu ce produit moins cher ailleurs !
Description
En savoir plus
Notes et avis
Ces arbustes tropicaux de la famille des Fabacées portent les noms scientifiques de Senna ou Cassia. Leurs fleurs de bouton d’or paraissent parfois dès le printemps et jusqu’en fin d’été. Attention à leur résistance au gel, variable selon les espèces
Arrosage : Moyen
Composition du sol : argileux, sableux, caillouteux, humifère, terreau. Sol drainé et sec
Couleur des fleurs : jaunes
Exposition : Soleil
Feuillage : Persistant, semi persistant, caduc
Hauteur à maturité :0,30 à 2 mètres
Niveau de sol : Modéré
Origine : Régions chaudes australes (Amérique, Afrique et Australie)
Période de floraison : Mai à Octobre
Période de plantation : avril à mai
pH du sol : Alcalin, neutre, acide
Résistance au froid : -12°C
Rusticité : Semi rustique
Saison d'intérêt :
Type : vivace, annuelle
Utilisation en Jardin : Balcon, terrasse, massif, bordure, plantation isolée, rocaille.
Utilisation pour la maison :
Zone Climatique : Océanique, méditerranéen
Retour en haut
Description
En savoir plus
Notes et avis
Le genre Senna dissocié du genre Cassia au début des années 80 comprend 260 espèces d'arbustes, de petits arbres et de vivaces, pour la plupart originaires des régions chaudes australes (Amérique, Afrique et Australie). Il s'agit là de Fabacées appartenant à la sous-famille des Césalpiniacées tout comme l'arbre de Judée ou le Caesalpinia, même si la fleur a l'apparence d'un bouton d'or à première vue. Ces arbustes ont la particularité de grandir très vite et de fleurir dès la première année du semis. Les racines ont une teinte jaune vif remarquable. Les feuilles sont généralement persistantes mais elles ont tendance à tomber sous nos climats. Elles sont composées de folioles opposées, plus ou moins larges et arrondies selon l'espèce. Les fleurs très souvent jaunes, roses quelquefois, sont réunies en grappes lâches (racèmes) dressées ou pendantes. Elles comportent 5 pétales, 5 sépales et 10 étamines comprenant parfois des staminodes (étamines stériles généralement plus courtes). Le fruit est une gousse verte comme chez le haricot, qui brunit à maturité. Les graines sont toxiques et peuvent empoisonner le bétail. Sous nos climats, on trouve deux espèces couramment vendues Senna x floribunda au port rampant avec des grappes éparses munies de grosses fleurs jaune canari et Senna corymbosa aux branches dressées atteignant 2 m de haut, à fleurs plus petites jaune vif. On observe souvent des inversions de nom en dehors du fait que l'ancienne appellation de Cassia demeure utilisée. Or, leur rusticité n'est pas du tout du même ordre. Le plus courant Senna x florinbunda meurt à -4 °C alors que l'espèce corymbosa supporte sans problème des gels à -8 °C et repart facilement de souche lorsque toute la partie aérienne est détruite (-12 °C). Les sennas sont d'un grand intérêt ornemental mais bon nombre d'espèces présentent d'autres usages. On obtient un agent épaississant avec les graines de Senna obtusifolia, un produit blondissant, revitalisant et anti-poux pour les cheveux (henné neutre) avec le Senna italica dû à la présence de chrysophanol. Cette substance, présente également en forte concentration chez la rhubarbe a des propriétés anti-inflammatoires et anti-fongiques. Elle est aussi employée comme fébrifuge et pour traiter les affections de la peau chez Senna alata. Les feuilles et fleurs de Senna siamae sont employées dans la cuisine thaï ou laotienne ou servent de fourrage tandis que son bois de combustible. Les feuilles protègent aussi les récoltes des insectes nuisibles en Afrique. Le pouvoir laxatif des feuilles de Senna alexandrina connu depuis des siècles par les Arabes continue à être exploité aujourd'hui sous forme de granules, sirop ou comprimés, pour un usage de courte durée. Senna occidentalis est une des plantes médicinales les plus importantes du Sahel. On obtient le « café nègre » des graines grillées qui soignent le paludisme, l'asthme nerveux, les maladies de l'estomac. La décoction de racines est fébrifuge, les compresses des feuilles soignent les foulures, les hémorragies, les névralgies. La plante est diurétique, les jeunes feuilles sont consommées en tant que légumes avec un effet laxatif. Les propriétés anticancéreuses du resvératrol furent mises en évidence à partir d'un extrait de Senna quiquangulata. Le mot « cassia » vient du grec kasia qui désigne le fruit du cassier à pulpe laxative. « Senna » est un terme égyptien venant de sanare (guérir). Au XVe siècle, le royaume de Sennaar à l'est du Soudan cultivait en abondance le faux séné encore dénommé casse ou canéficier (Cassia fistula). Le nom d'espèce corymbosa d'origine latine signifie « en forme de corymbe ». Le corymbe est une inflorescence dans laquelle les fleurs forment une surface régulière plane ou bombée attachée à l'axe par des pédoncules inégaux.Le genre Senna dissocié du genre Cassia au début des années 80 comprend 260 espèces d'arbustes, de petits arbres et de vivaces, pour la plupart originaires des régions chaudes australes (Amérique, Afrique et Australie). Il s'agit là de Fabacées appartenant à la sous-famille des Césalpiniacées tout comme l'arbre de Judée ou le Caesalpinia, même si la fleur a l'apparence d'un bouton d'or à première vue. Ces arbustes ont la particularité de grandir très vite et de fleurir dès la première année du semis. Les racines ont une teinte jaune vif remarquable. Les feuilles sont généralement persistantes mais elles ont tendance à tomber sous nos climats. Elles sont composées de folioles opposées, plus ou moins larges et arrondies selon l'espèce. Les fleurs très souvent jaunes, roses quelquefois, sont réunies en grappes lâches (racèmes) dressées ou pendantes. Elles comportent 5 pétales, 5 sépales et 10 étamines comprenant parfois des staminodes (étamines stériles généralement plus courtes). Le fruit est une gousse verte comme chez le haricot, qui brunit à maturité. Les graines sont toxiques et peuvent empoisonner le bétail. Sous nos climats, on trouve deux espèces couramment vendues Senna x floribunda au port rampant avec des grappes éparses munies de grosses fleurs jaune canari et Senna corymbosa aux branches dressées atteignant 2 m de haut, à fleurs plus petites jaune vif. On observe souvent des inversions de nom en dehors du fait que l'ancienne appellation de Cassia demeure utilisée. Or, leur rusticité n'est pas du tout du même ordre. Le plus courant Senna x florinbunda meurt à -4 °C alors que l'espèce corymbosa supporte sans problème des gels à -8 °C et repart facilement de souche lorsque toute la partie aérienne est détruite (-12 °C). Les sennas sont d'un grand intérêt ornemental mais bon nombre d'espèces présentent d'autres usages. On obtient un agent épaississant avec les graines de Senna obtusifolia, un produit blondissant, revitalisant et anti-poux pour les cheveux (henné neutre) avec le Senna italica dû à la présence de chrysophanol. Cette substance, présente également en forte concentration chez la rhubarbe a des propriétés anti-inflammatoires et anti-fongiques. Elle est aussi employée comme fébrifuge et pour traiter les affections de la peau chez Senna alata. Les feuilles et fleurs de Senna siamae sont employées dans la cuisine thaï ou laotienne ou servent de fourrage tandis que son bois de combustible. Les feuilles protègent aussi les récoltes des insectes nuisibles en Afrique. Le pouvoir laxatif des feuilles de Senna alexandrina connu depuis des siècles par les Arabes continue à être exploité aujourd'hui sous forme de granules, sirop ou comprimés, pour un usage de courte durée. Senna occidentalis est une des plantes médicinales les plus importantes du Sahel. On obtient le « café nègre » des graines grillées qui soignent le paludisme, l'asthme nerveux, les maladies de l'estomac. La décoction de racines est fébrifuge, les compresses des feuilles soignent les foulures, les hémorragies, les névralgies. La plante est diurétique, les jeunes feuilles sont consommées en tant que légumes avec un effet laxatif. Les propriétés anticancéreuses du resvératrol furent mises en évidence à partir d'un extrait de Senna quiquangulata. Le mot « cassia » vient du grec kasia qui désigne le fruit du cassier à pulpe laxative. « Senna » est un terme égyptien venant de sanare (guérir). Au XVe siècle, le royaume de Sennaar à l'est du Soudan cultivait en abondance le faux séné encore dénommé casse ou canéficier (Cassia fistula). Le nom d'espèce corymbosa d'origine latine signifie « en forme de corymbe ». Le corymbe est une inflorescence dans laquelle les fleurs forment une surface régulière plane ou bombée attachée à l'axe par des pédoncules inégaux.Le genre Senna dissocié du genre Cassia au début des années 80 comprend 260 espèces d'arbustes, de petits arbres et de vivaces, pour la plupart originaires des régions chaudes australes (Amérique, Afrique et Australie). Il s'agit là de Fabacées appartenant à la sous-famille des Césalpiniacées tout comme l'arbre de Judée ou le Caesalpinia, même si la fleur a l'apparence d'un bouton d'or à première vue. Ces arbustes ont la particularité de grandir très vite et de fleurir dès la première année du semis. Les racines ont une teinte jaune vif remarquable. Les feuilles sont généralement persistantes mais elles ont tendance à tomber sous nos climats. Elles sont composées de folioles opposées, plus ou moins larges et arrondies selon l'espèce. Les fleurs très souvent jaunes, roses quelquefois, sont réunies en grappes lâches (racèmes) dressées ou pendantes. Elles comportent 5 pétales, 5 sépales et 10 étamines comprenant parfois des staminodes (étamines stériles généralement plus courtes). Le fruit est une gousse verte comme chez le haricot, qui brunit à maturité. Les graines sont toxiques et peuvent empoisonner le bétail. Sous nos climats, on trouve deux espèces couramment vendues Senna x floribunda au port rampant avec des grappes éparses munies de grosses fleurs jaune canari et Senna corymbosa aux branches dressées atteignant 2 m de haut, à fleurs plus petites jaune vif. On observe souvent des inversions de nom en dehors du fait que l'ancienne appellation de Cassia demeure utilisée. Or, leur rusticité n'est pas du tout du même ordre. Le plus courant Senna x florinbunda meurt à -4 °C alors que l'espèce corymbosa supporte sans problème des gels à -8 °C et repart facilement de souche lorsque toute la partie aérienne est détruite (-12 °C). Les sennas sont d'un grand intérêt ornemental mais bon nombre d'espèces présentent d'autres usages. On obtient un agent épaississant avec les graines de Senna obtusifolia, un produit blondissant, revitalisant et anti-poux pour les cheveux (henné neutre) avec le Senna italica dû à la présence de chrysophanol. Cette substance, présente également en forte concentration chez la rhubarbe a des propriétés anti-inflammatoires et anti-fongiques. Elle est aussi employée comme fébrifuge et pour traiter les affections de la peau chez Senna alata. Les feuilles et fleurs de Senna siamae sont employées dans la cuisine thaï ou laotienne ou servent de fourrage tandis que son bois de combustible. Les feuilles protègent aussi les récoltes des insectes nuisibles en Afrique. Le pouvoir laxatif des feuilles de Senna alexandrina connu depuis des siècles par les Arabes continue à être exploité aujourd'hui sous forme de granules, sirop ou comprimés, pour un usage de courte durée. Senna occidentalis est une des plantes médicinales les plus importantes du Sahel. On obtient le « café nègre » des graines grillées qui soignent le paludisme, l'asthme nerveux, les maladies de l'estomac. La décoction de racines est fébrifuge, les compresses des feuilles soignent les foulures, les hémorragies, les névralgies. La plante est diurétique, les jeunes feuilles sont consommées en tant que légumes avec un effet laxatif. Les propriétés anticancéreuses du resvératrol furent mises en évidence à partir d'un extrait de Senna quiquangulata. Le mot « cassia » vient du grec kasia qui désigne le fruit du cassier à pulpe laxative. « Senna » est un terme égyptien venant de sanare (guérir). Au XVe siècle, le royaume de Sennaar à l'est du Soudan cultivait en abondance le faux séné encore dénommé casse ou canéficier (Cassia fistula). Le nom d'espèce corymbosa d'origine latine signifie « en forme de corymbe ». Le corymbe est une inflorescence dans laquelle les fleurs forment une surface régulière plane ou bombée attachée à l'axe par des pédoncules inégaux.Le genre Senna dissocié du genre Cassia au début des années 80 comprend 260 espèces d'arbustes, de petits arbres et de vivaces, pour la plupart originaires des régions chaudes australes (Amérique, Afrique et Australie). Il s'agit là de Fabacées appartenant à la sous-famille des Césalpiniacées tout comme l'arbre de Judée ou le Caesalpinia, même si la fleur a l'apparence d'un bouton d'or à première vue. Ces arbustes ont la particularité de grandir très vite et de fleurir dès la première année du semis. Les racines ont une teinte jaune vif remarquable. Les feuilles sont généralement persistantes mais elles ont tendance à tomber sous nos climats. Elles sont composées de folioles opposées, plus ou moins larges et arrondies selon l'espèce. Les fleurs très souvent jaunes, roses quelquefois, sont réunies en grappes lâches (racèmes) dressées ou pendantes. Elles comportent 5 pétales, 5 sépales et 10 étamines comprenant parfois des staminodes (étamines stériles généralement plus courtes). Le fruit est une gousse verte comme chez le haricot, qui brunit à maturité. Les graines sont toxiques et peuvent empoisonner le bétail. Sous nos climats, on trouve deux espèces couramment vendues Senna x floribunda au port rampant avec des grappes éparses munies de grosses fleurs jaune canari et Senna corymbosa aux branches dressées atteignant 2 m de haut, à fleurs plus petites jaune vif. On observe souvent des inversions de nom en dehors du fait que l'ancienne appellation de Cassia demeure utilisée. Or, leur rusticité n'est pas du tout du même ordre. Le plus courant Senna x florinbunda meurt à -4 °C alors que l'espèce corymbosa supporte sans problème des gels à -8 °C et repart facilement de souche lorsque toute la partie aérienne est détruite (-12 °C). Les sennas sont d'un grand intérêt ornemental mais bon nombre d'espèces présentent d'autres usages. On obtient un agent épaississant avec les graines de Senna obtusifolia, un produit blondissant, revitalisant et anti-poux pour les cheveux (henné neutre) avec le Senna italica dû à la présence de chrysophanol. Cette substance, présente également en forte concentration chez la rhubarbe a des propriétés anti-inflammatoires et anti-fongiques. Elle est aussi employée comme fébrifuge et pour traiter les affections de la peau chez Senna alata. Les feuilles et fleurs de Senna siamae sont employées dans la cuisine thaï ou laotienne ou servent de fourrage tandis que son bois de combustible. Les feuilles protègent aussi les récoltes des insectes nuisibles en Afrique. Le pouvoir laxatif des feuilles de Senna alexandrina connu depuis des siècles par les Arabes continue à être exploité aujourd'hui sous forme de granules, sirop ou comprimés, pour un usage de courte durée. Senna occidentalis est une des plantes médicinales les plus importantes du Sahel. On obtient le « café nègre » des graines grillées qui soignent le paludisme, l'asthme nerveux, les maladies de l'estomac. La décoction de racines est fébrifuge, les compresses des feuilles soignent les foulures, les hémorragies, les névralgies. La plante est diurétique, les jeunes feuilles sont consommées en tant que légumes avec un effet laxatif. Les propriétés anticancéreuses du resvératrol furent mises en évidence à partir d'un extrait de Senna quiquangulata. Le mot « cassia » vient du grec kasia qui désigne le fruit du cassier à pulpe laxative. « Senna » est un terme égyptien venant de sanare (guérir). Au XVe siècle, le royaume de Sennaar à l'est du Soudan cultivait en abondance le faux séné encore dénommé casse ou canéficier (Cassia fistula). Le nom d'espèce corymbosa d'origine latine signifie « en forme de corymbe ». Le corymbe est une inflorescence dans laquelle les fleurs forment une surface régulière plane ou bombée attachée à l'axe par des pédoncules inégaux.Le genre Senna dissocié du genre Cassia au début des années 80 comprend 260 espèces d'arbustes, de petits arbres et de vivaces, pour la plupart originaires des régions chaudes australes (Amérique, Afrique et Australie). Il s'agit là de Fabacées appartenant à la sous-famille des Césalpiniacées tout comme l'arbre de Judée ou le Caesalpinia, même si la fleur a l'apparence d'un bouton d'or à première vue. Ces arbustes ont la particularité de grandir très vite et de fleurir dès la première année du semis. Les racines ont une teinte jaune vif remarquable. Les feuilles sont généralement persistantes mais elles ont tendance à tomber sous nos climats. Elles sont composées de folioles opposées, plus ou moins larges et arrondies selon l'espèce. Les fleurs très souvent jaunes, roses quelquefois, sont réunies en grappes lâches (racèmes) dressées ou pendantes. Elles comportent 5 pétales, 5 sépales et 10 étamines comprenant parfois des staminodes (étamines stériles généralement plus courtes). Le fruit est une gousse verte comme chez le haricot, qui brunit à maturité. Les graines sont toxiques et peuvent empoisonner le bétail. Sous nos climats, on trouve deux espèces couramment vendues Senna x floribunda au port rampant avec des grappes éparses munies de grosses fleurs jaune canari et Senna corymbosa aux branches dressées atteignant 2 m de haut, à fleurs plus petites jaune vif. On observe souvent des inversions de nom en dehors du fait que l'ancienne appellation de Cassia demeure utilisée. Or, leur rusticité n'est pas du tout du même ordre. Le plus courant Senna x florinbunda meurt à -4 °C alors que l'espèce corymbosa supporte sans problème des gels à -8 °C et repart facilement de souche lorsque toute la partie aérienne est détruite (-12 °C). Les sennas sont d'un grand intérêt ornemental mais bon nombre d'espèces présentent d'autres usages. On obtient un agent épaississant avec les graines de Senna obtusifolia, un produit blondissant, revitalisant et anti-poux pour les cheveux (henné neutre) avec le Senna italica dû à la présence de chrysophanol. Cette substance, présente également en forte concentration chez la rhubarbe a des propriétés anti-inflammatoires et anti-fongiques. Elle est aussi employée comme fébrifuge et pour traiter les affections de la peau chez Senna alata. Les feuilles et fleurs de Senna siamae sont employées dans la cuisine thaï ou laotienne ou servent de fourrage tandis que son bois de combustible. Les feuilles protègent aussi les récoltes des insectes nuisibles en Afrique. Le pouvoir laxatif des feuilles de Senna alexandrina connu depuis des siècles par les Arabes continue à être exploité aujourd'hui sous forme de granules, sirop ou comprimés, pour un usage de courte durée. Senna occidentalis est une des plantes médicinales les plus importantes du Sahel. On obtient le « café nègre » des graines grillées qui soignent le paludisme, l'asthme nerveux, les maladies de l'estomac. La décoction de racines est fébrifuge, les compresses des feuilles soignent les foulures, les hémorragies, les névralgies. La plante est diurétique, les jeunes feuilles sont consommées en tant que légumes avec un effet laxatif. Les propriétés anticancéreuses du resvératrol furent mises en évidence à partir d'un extrait de Senna quiquangulata. Le mot « cassia » vient du grec kasia qui désigne le fruit du cassier à pulpe laxative. « Senna » est un terme égyptien venant de sanare (guérir). Au XVe siècle, le royaume de Sennaar à l'est du Soudan cultivait en abondance le faux séné encore dénommé casse ou canéficier (Cassia fistula). Le nom d'espèce corymbosa d'origine latine signifie « en forme de corymbe ». Le corymbe est une inflorescence dans laquelle les fleurs forment une surface régulière plane ou bombée attachée à l'axe par des pédoncules inégaux.Le genre Senna dissocié du genre Cassia au début des années 80 comprend 260 espèces d'arbustes, de petits arbres et de vivaces, pour la plupart originaires des régions chaudes australes (Amérique, Afrique et Australie). Il s'agit là de Fabacées appartenant à la sous-famille des Césalpiniacées tout comme l'arbre de Judée ou le Caesalpinia, même si la fleur a l'apparence d'un bouton d'or à première vue. Ces arbustes ont la particularité de grandir très vite et de fleurir dès la première année du semis. Les racines ont une teinte jaune vif remarquable. Les feuilles sont généralement persistantes mais elles ont tendance à tomber sous nos climats. Elles sont composées de folioles opposées, plus ou moins larges et arrondies selon l'espèce. Les fleurs très souvent jaunes, roses quelquefois, sont réunies en grappes lâches (racèmes) dressées ou pendantes. Elles comportent 5 pétales, 5 sépales et 10 étamines comprenant parfois des staminodes (étamines stériles généralement plus courtes). Le fruit est une gousse verte comme chez le haricot, qui brunit à maturité. Les graines sont toxiques et peuvent empoisonner le bétail. Sous nos climats, on trouve deux espèces couramment vendues Senna x floribunda au port rampant avec des grappes éparses munies de grosses fleurs jaune canari et Senna corymbosa aux branches dressées atteignant 2 m de haut, à fleurs plus petites jaune vif. On observe souvent des inversions de nom en dehors du fait que l'ancienne appellation de Cassia demeure utilisée. Or, leur rusticité n'est pas du tout du même ordre. Le plus courant Senna x florinbunda meurt à -4 °C alors que l'espèce corymbosa supporte sans problème des gels à -8 °C et repart facilement de souche lorsque toute la partie aérienne est détruite (-12 °C). Les sennas sont d'un grand intérêt ornemental mais bon nombre d'espèces présentent d'autres usages. On obtient un agent épaississant avec les graines de Senna obtusifolia, un produit blondissant, revitalisant et anti-poux pour les cheveux (henné neutre) avec le Senna italica dû à la présence de chrysophanol. Cette substance, présente également en forte concentration chez la rhubarbe a des propriétés anti-inflammatoires et anti-fongiques. Elle est aussi employée comme fébrifuge et pour traiter les affections de la peau chez Senna alata. Les feuilles et fleurs de Senna siamae sont employées dans la cuisine thaï ou laotienne ou servent de fourrage tandis que son bois de combustible. Les feuilles protègent aussi les récoltes des insectes nuisibles en Afrique. Le pouvoir laxatif des feuilles de Senna alexandrina connu depuis des siècles par les Arabes continue à être exploité aujourd'hui sous forme de granules, sirop ou comprimés, pour un usage de courte durée. Senna occidentalis est une des plantes médicinales les plus importantes du Sahel. On obtient le « café nègre » des graines grillées qui soignent le paludisme, l'asthme nerveux, les maladies de l'estomac. La décoction de racines est fébrifuge, les compresses des feuilles soignent les foulures, les hémorragies, les névralgies. La plante est diurétique, les jeunes feuilles sont consommées en tant que légumes avec un effet laxatif. Les propriétés anticancéreuses du resvératrol furent mises en évidence à partir d'un extrait de Senna quiquangulata. Le mot « cassia » vient du grec kasia qui désigne le fruit du cassier à pulpe laxative. « Senna » est un terme égyptien venant de sanare (guérir). Au XVe siècle, le royaume de Sennaar à l'est du Soudan cultivait en abondance le faux séné encore dénommé casse ou canéficier (Cassia fistula). Le nom d'espèce corymbosa d'origine latine signifie « en forme de corymbe ». Le corymbe est une inflorescence dans laquelle les fleurs forment une surface régulière plane ou bombée attachée à l'axe par des pédoncules inégaux.Le genre Senna dissocié du genre Cassia au début des années 80 comprend 260 espèces d'arbustes, de petits arbres et de vivaces, pour la plupart originaires des régions chaudes australes (Amérique, Afrique et Australie). Il s'agit là de Fabacées appartenant à la sous-famille des Césalpiniacées tout comme l'arbre de Judée ou le Caesalpinia, même si la fleur a l'apparence d'un bouton d'or à première vue. Ces arbustes ont la particularité de grandir très vite et de fleurir dès la première année du semis. Les racines ont une teinte jaune vif remarquable. Les feuilles sont généralement persistantes mais elles ont tendance à tomber sous nos climats. Elles sont composées de folioles opposées, plus ou moins larges et arrondies selon l'espèce. Les fleurs très souvent jaunes, roses quelquefois, sont réunies en grappes lâches (racèmes) dressées ou pendantes. Elles comportent 5 pétales, 5 sépales et 10 étamines comprenant parfois des staminodes (étamines stériles généralement plus courtes). Le fruit est une gousse verte comme chez le haricot, qui brunit à maturité. Les graines sont toxiques et peuvent empoisonner le bétail. Sous nos climats, on trouve deux espèces couramment vendues Senna x floribunda au port rampant avec des grappes éparses munies de grosses fleurs jaune canari et Senna corymbosa aux branches dressées atteignant 2 m de haut, à fleurs plus petites jaune vif. On observe souvent des inversions de nom en dehors du fait que l'ancienne appellation de Cassia demeure utilisée. Or, leur rusticité n'est pas du tout du même ordre. Le plus courant Senna x florinbunda meurt à -4 °C alors que l'espèce corymbosa supporte sans problème des gels à -8 °C et repart facilement de souche lorsque toute la partie aérienne est détruite (-12 °C). Les sennas sont d'un grand intérêt ornemental mais bon nombre d'espèces présentent d'autres usages. On obtient un agent épaississant avec les graines de Senna obtusifolia, un produit blondissant, revitalisant et anti-poux pour les cheveux (henné neutre) avec le Senna italica dû à la présence de chrysophanol. Cette substance, présente également en forte concentration chez la rhubarbe a des propriétés anti-inflammatoires et anti-fongiques. Elle est aussi employée comme fébrifuge et pour traiter les affections de la peau chez Senna alata. Les feuilles et fleurs de Senna siamae sont employées dans la cuisine thaï ou laotienne ou servent de fourrage tandis que son bois de combustible. Les feuilles protègent aussi les récoltes des insectes nuisibles en Afrique. Le pouvoir laxatif des feuilles de Senna alexandrina connu depuis des siècles par les Arabes continue à être exploité aujourd'hui sous forme de granules, sirop ou comprimés, pour un usage de courte durée. Senna occidentalis est une des plantes médicinales les plus importantes du Sahel. On obtient le « café nègre » des graines grillées qui soignent le paludisme, l'asthme nerveux, les maladies de l'estomac. La décoction de racines est fébrifuge, les compresses des feuilles soignent les foulures, les hémorragies, les névralgies. La plante est diurétique, les jeunes feuilles sont consommées en tant que légumes avec un effet laxatif. Les propriétés anticancéreuses du resvératrol furent mises en évidence à partir d'un extrait de Senna quiquangulata. Le mot « cassia » vient du grec kasia qui désigne le fruit du cassier à pulpe laxative. « Senna » est un terme égyptien venant de sanare (guérir). Au XVe siècle, le royaume de Sennaar à l'est du Soudan cultivait en abondance le faux séné encore dénommé casse ou canéficier (Cassia fistula). Le nom d'espèce corymbosa d'origine latine signifie « en forme de corymbe ». Le corymbe est une inflorescence dans laquelle les fleurs forment une surface régulière plane ou bombée attachée à l'axe par des pédoncules inégaux.Le genre Senna dissocié du genre Cassia au début des années 80 comprend 260 espèces d'arbustes, de petits arbres et de vivaces, pour la plupart originaires des régions chaudes australes (Amérique, Afrique et Australie). Il s'agit là de Fabacées appartenant à la sous-famille des Césalpiniacées tout comme l'arbre de Judée ou le Caesalpinia, même si la fleur a l'apparence d'un bouton d'or à première vue. Ces arbustes ont la particularité de grandir très vite et de fleurir dès la première année du semis. Les racines ont une teinte jaune vif remarquable. Les feuilles sont généralement persistantes mais elles ont tendance à tomber sous nos climats. Elles sont composées de folioles opposées, plus ou moins larges et arrondies selon l'espèce. Les fleurs très souvent jaunes, roses quelquefois, sont réunies en grappes lâches (racèmes) dressées ou pendantes. Elles comportent 5 pétales, 5 sépales et 10 étamines comprenant parfois des staminodes (étamines stériles généralement plus courtes). Le fruit est une gousse verte comme chez le haricot, qui brunit à maturité. Les graines sont toxiques et peuvent empoisonner le bétail. Sous nos climats, on trouve deux espèces couramment vendues Senna x floribunda au port rampant avec des grappes éparses munies de grosses fleurs jaune canari et Senna corymbosa aux branches dressées atteignant 2 m de haut, à fleurs plus petites jaune vif. On observe souvent des inversions de nom en dehors du fait que l'ancienne appellation de Cassia demeure utilisée. Or, leur rusticité n'est pas du tout du même ordre. Le plus courant Senna x florinbunda meurt à -4 °C alors que l'espèce corymbosa supporte sans problème des gels à -8 °C et repart facilement de souche lorsque toute la partie aérienne est détruite (-12 °C). Les sennas sont d'un grand intérêt ornemental mais bon nombre d'espèces présentent d'autres usages. On obtient un agent épaississant avec les graines de Senna obtusifolia, un produit blondissant, revitalisant et anti-poux pour les cheveux (henné neutre) avec le Senna italica dû à la présence de chrysophanol. Cette substance, présente également en forte concentration chez la rhubarbe a des propriétés anti-inflammatoires et anti-fongiques. Elle est aussi employée comme fébrifuge et pour traiter les affections de la peau chez Senna alata. Les feuilles et fleurs de Senna siamae sont employées dans la cuisine thaï ou laotienne ou servent de fourrage tandis que son bois de combustible. Les feuilles protègent aussi les récoltes des insectes nuisibles en Afrique. Le pouvoir laxatif des feuilles de Senna alexandrina connu depuis des siècles par les Arabes continue à être exploité aujourd'hui sous forme de granules, sirop ou comprimés, pour un usage de courte durée. Senna occidentalis est une des plantes médicinales les plus importantes du Sahel. On obtient le « café nègre » des graines grillées qui soignent le paludisme, l'asthme nerveux, les maladies de l'estomac. La décoction de racines est fébrifuge, les compresses des feuilles soignent les foulures, les hémorragies, les névralgies. La plante est diurétique, les jeunes feuilles sont consommées en tant que légumes avec un effet laxatif. Les propriétés anticancéreuses du resvératrol furent mises en évidence à partir d'un extrait de Senna quiquangulata. Le mot « cassia » vient du grec kasia qui désigne le fruit du cassier à pulpe laxative. « Senna » est un terme égyptien venant de sanare (guérir). Au XVe siècle, le royaume de Sennaar à l'est du Soudan cultivait en abondance le faux séné encore dénommé casse ou canéficier (Cassia fistula). Le nom d'espèce corymbosa d'origine latine signifie « en forme de corymbe ». Le corymbe est une inflorescence dans laquelle les fleurs forment une surface régulière plane ou bombée attachée à l'axe par des pédoncules inégaux.Le genre Senna dissocié du genre Cassia au début des années 80 comprend 260 espèces d'arbustes, de petits arbres et de vivaces, pour la plupart originaires des régions chaudes australes (Amérique, Afrique et Australie). Il s'agit là de Fabacées appartenant à la sous-famille des Césalpiniacées tout comme l'arbre de Judée ou le Caesalpinia, même si la fleur a l'apparence d'un bouton d'or à première vue. Ces arbustes ont la particularité de grandir très vite et de fleurir dès la première année du semis. Les racines ont une teinte jaune vif remarquable. Les feuilles sont généralement persistantes mais elles ont tendance à tomber sous nos climats. Elles sont composées de folioles opposées, plus ou moins larges et arrondies selon l'espèce. Les fleurs très souvent jaunes, roses quelquefois, sont réunies en grappes lâches (racèmes) dressées ou pendantes. Elles comportent 5 pétales, 5 sépales et 10 étamines comprenant parfois des staminodes (étamines stériles généralement plus courtes). Le fruit est une gousse verte comme chez le haricot, qui brunit à maturité. Les graines sont toxiques et peuvent empoisonner le bétail. Sous nos climats, on trouve deux espèces couramment vendues Senna x floribunda au port rampant avec des grappes éparses munies de grosses fleurs jaune canari et Senna corymbosa aux branches dressées atteignant 2 m de haut, à fleurs plus petites jaune vif. On observe souvent des inversions de nom en dehors du fait que l'ancienne appellation de Cassia demeure utilisée. Or, leur rusticité n'est pas du tout du même ordre. Le plus courant Senna x florinbunda meurt à -4 °C alors que l'espèce corymbosa supporte sans problème des gels à -8 °C et repart facilement de souche lorsque toute la partie aérienne est détruite (-12 °C). Les sennas sont d'un grand intérêt ornemental mais bon nombre d'espèces présentent d'autres usages. On obtient un agent épaississant avec les graines de Senna obtusifolia, un produit blondissant, revitalisant et anti-poux pour les cheveux (henné neutre) avec le Senna italica dû à la présence de chrysophanol. Cette substance, présente également en forte concentration chez la rhubarbe a des propriétés anti-inflammatoires et anti-fongiques. Elle est aussi employée comme fébrifuge et pour traiter les affections de la peau chez Senna alata. Les feuilles et fleurs de Senna siamae sont employées dans la cuisine thaï ou laotienne ou servent de fourrage tandis que
Retour en haut
Description
En savoir plus
Notes et avis

Avis des internautes sur CASSIER (0 avis)

pixel_trans
Il n'y a actuellement aucun avis pour cet article, soyez le premier à donner le votre.
pixel_trans
pixel_trans
[Ajouter votre commentaire]
Retour en haut