facebook

instagram

Du lundi au samedi : de 8h à 12h et de 14h à 18h
04 48 20 03 33
>
logo-Le Jardin d'Olympe

AGAVE D'AMERIQUE

Reference - 85100234

AGAVE AMERICANA

Note moyenne : 0 avis
En stock
J'ai vu ce produit moins cher ailleurs !
Description
En savoir plus
Notes et avis
Cette splendide agave panachée possède une silhouette monumentale, familière aux amateurs d'escapades méditerranéennes. Formant une puissante rosette de grandes feuilles raides, succulentes et pointues, largement bordées de jaune-crème sur fond vert, elle s'impose jusqu'au terme de sa vie, lorsque paraît son immense hampe florale portant des panicules hémisphériques jaune-vert. Cette vivace assure sa pérennité en drageonnant abondamment sous forme de rosettes-filles. Peu rustique, très graphique, d'aspect et de tempérament très exotique, elle ne craint ni la sécheresse, ni la chaleur.
Arrosage : Faible
Composition du sol : sol argileux, caillouteux, humus. Sol drainé, calcaire. Sol drainé, sec.
Couleur des fleurs : Jaune, orange, rouge
Exposition : Soleil;Mi-ombre
Feuillage : Persistant
Hauteur à maturité :1,45 à 2 mètres
Niveau de sol : Facile
Origine : Amérique centrale (Caraïbes, sud des États-Unis et Mexique)
Période de floraison : Juillet à Août
Période de plantation : Mai à Août
pH du sol : Sol alcalin, neutre, acide
Résistance au froid : -5°C, -10°C
Rusticité : Fragile,
Saison d'intérêt :
Type : Vivace
Utilisation en Jardin : balcon, terrasse, rocaille, plantation isolée.
Utilisation pour la maison : Entrée, salon, cuisine, véranda, serre froide
Zone Climatique : Océanique, semi océanique, méditerranéen
Retour en haut
Description
En savoir plus
Notes et avis
L'Agave americana Variegata est une forme panachée d'Agave du Mexique ou encore d'Agave des amériques, dont elle ne diffère que par la coloration des ses feuilles, bleu-vert marginées de jaune-crème, devenant parfois blanches au fil du temps. C'est une vivace impressionnante, très appréciée dans l'art paysager pour sa silhouette monumentale et remarquablement graphique. Parfaitement adaptée aux climats secs et chauds et aux sols maigres, elle forme de puissantes rosettes composées de grandes feuilles raides, succulentes et pointues, bien armées, dotées de pointes acérées dont on se méfiera. La floraison est une belle surprise, naissant du coeur des rosettes les plus âgées, sous forme d'immenses hampes florales majestueuses portant des inflorescences évoquant des plateaux de fleurs jaune-vert. Peu rustique mais spectaculaire, elle structure tout naturellement les décors exotiques et sauvages. On la cultivera en pleine terre en climat doux, mais aussi dans de grands pots sur la terrasse, à remiser l'hiver en toutes régions. Originaire du Mexique et de l'extrême sud-ouest des États-Unis, extrêmement décoratif, l'Agave des Amériques est avant tout une espèce botanique adaptée aux climats semi-désertiques, naturalisée aujourd'hui un peu partout dans le monde, jusqu'au Pakistan et en Chine. Cette plante aurait été rapportée en Europe par Christophe Colomb dès 1493. En 1520, l'espèce a déjà fait l'objet d'un signalement sur le pourtour du bassin méditerranéen. Elle fait partie de la famille des agavacées, tout comme les Yuccas ou encore la Tubéreuse. Cette plante grasse herbacée vivace montre une croissance plutôt lente. Elle possède des rhizomes capables de produire des drageons, mais elle est presque dépourvue de tiges aériennes. Elle est composée d'une trentaine de feuilles formant une rosette basale, haute et large de 1,50 m. Les feuilles, immenses et très pointues, peuvent atteindre 2 m de longueur et 20 cm de largeur. Elles sont lisses, rigides et très épaisses, de couleur gris-vert bleuté marginé de jaune clair à maturité, et bordées d'épines grises à brunes en partie terminale. L'extrémité de chaque feuille, munie d'une épine acérée, est disposée en diagonale, vers le bas, et mesure 2 à 6 cm de longueur. Lorsqu'une rosette atteint l'âge vénérable de 15 à 20 ans, voire davantage, elle produit une hampe florale immense, atteignant 5 à 10 m de hauteur. Elle porte de nombreuses ramifications horizontales. Les ramifications portent des panicules aplaties et sphériques, larges de 7 à 10 cm, composées d'une myriade de petites fleurs jaune-vert. La rosette, qualifiée de monocarpique, meurt après la floraison qui dure plusieurs mois, en ayant pris soin de produire de nombreuses petites rosettes périphériques pour assurer sa pérennité En climat doux, cet agave trouvera sa place dans une grande rocaille, ou aux limites d'un jardin sec, où sa silhouette monumentale se détachera sur fond de ciel bleu. On pourra l'y associer au figuier de Barbarie, à la grande férule, aux cactus-cierges assez rustiques (Cleistocactus strausii, Cylindropuntia imbricata) mais aussi à des plantes buissonnantes de forme plus classique comme le Westringia, Céanothes persistants, Romneya coulteri et Fremontodendron californicum toutes aussi frugales. Les jardiniers des régions plus froides l'installeront dans un très grand pot sur la terrasse, en choisissant avec soin l'endroit le plus abrité, et en plein soleil, pour recréer un décor inspiré des jardins clos et des patios qui fleurissent au bout du monde. Cette plante rustique jusqu'à environ -8°C en sol parfaitement drainé peut s'avérer envahissante là où elle se plait.L'Agave americana Variegata est une forme panachée d'Agave du Mexique ou encore d'Agave des amériques, dont elle ne diffère que par la coloration des ses feuilles, bleu-vert marginées de jaune-crème, devenant parfois blanches au fil du temps. C'est une vivace impressionnante, très appréciée dans l'art paysager pour sa silhouette monumentale et remarquablement graphique. Parfaitement adaptée aux climats secs et chauds et aux sols maigres, elle forme de puissantes rosettes composées de grandes feuilles raides, succulentes et pointues, bien armées, dotées de pointes acérées dont on se méfiera. La floraison est une belle surprise, naissant du coeur des rosettes les plus âgées, sous forme d'immenses hampes florales majestueuses portant des inflorescences évoquant des plateaux de fleurs jaune-vert. Peu rustique mais spectaculaire, elle structure tout naturellement les décors exotiques et sauvages. On la cultivera en pleine terre en climat doux, mais aussi dans de grands pots sur la terrasse, à remiser l'hiver en toutes régions. Originaire du Mexique et de l'extrême sud-ouest des États-Unis, extrêmement décoratif, l'Agave des Amériques est avant tout une espèce botanique adaptée aux climats semi-désertiques, naturalisée aujourd'hui un peu partout dans le monde, jusqu'au Pakistan et en Chine. Cette plante aurait été rapportée en Europe par Christophe Colomb dès 1493. En 1520, l'espèce a déjà fait l'objet d'un signalement sur le pourtour du bassin méditerranéen. Elle fait partie de la famille des agavacées, tout comme les Yuccas ou encore la Tubéreuse. Cette plante grasse herbacée vivace montre une croissance plutôt lente. Elle possède des rhizomes capables de produire des drageons, mais elle est presque dépourvue de tiges aériennes. Elle est composée d'une trentaine de feuilles formant une rosette basale, haute et large de 1,50 m. Les feuilles, immenses et très pointues, peuvent atteindre 2 m de longueur et 20 cm de largeur. Elles sont lisses, rigides et très épaisses, de couleur gris-vert bleuté marginé de jaune clair à maturité, et bordées d'épines grises à brunes en partie terminale. L'extrémité de chaque feuille, munie d'une épine acérée, est disposée en diagonale, vers le bas, et mesure 2 à 6 cm de longueur. Lorsqu'une rosette atteint l'âge vénérable de 15 à 20 ans, voire davantage, elle produit une hampe florale immense, atteignant 5 à 10 m de hauteur. Elle porte de nombreuses ramifications horizontales. Les ramifications portent des panicules aplaties et sphériques, larges de 7 à 10 cm, composées d'une myriade de petites fleurs jaune-vert. La rosette, qualifiée de monocarpique, meurt après la floraison qui dure plusieurs mois, en ayant pris soin de produire de nombreuses petites rosettes périphériques pour assurer sa pérennité En climat doux, cet agave trouvera sa place dans une grande rocaille, ou aux limites d'un jardin sec, où sa silhouette monumentale se détachera sur fond de ciel bleu. On pourra l'y associer au figuier de Barbarie, à la grande férule, aux cactus-cierges assez rustiques (Cleistocactus strausii, Cylindropuntia imbricata) mais aussi à des plantes buissonnantes de forme plus classique comme le Westringia, Céanothes persistants, Romneya coulteri et Fremontodendron californicum toutes aussi frugales. Les jardiniers des régions plus froides l'installeront dans un très grand pot sur la terrasse, en choisissant avec soin l'endroit le plus abrité, et en plein soleil, pour recréer un décor inspiré des jardins clos et des patios qui fleurissent au bout du monde. Cette plante rustique jusqu'à environ -8°C en sol parfaitement drainé peut s'avérer envahissante là où elle se plait.L'Agave americana Variegata est une forme panachée d'Agave du Mexique ou encore d'Agave des amériques, dont elle ne diffère que par la coloration des ses feuilles, bleu-vert marginées de jaune-crème, devenant parfois blanches au fil du temps. C'est une vivace impressionnante, très appréciée dans l'art paysager pour sa silhouette monumentale et remarquablement graphique. Parfaitement adaptée aux climats secs et chauds et aux sols maigres, elle forme de puissantes rosettes composées de grandes feuilles raides, succulentes et pointues, bien armées, dotées de pointes acérées dont on se méfiera. La floraison est une belle surprise, naissant du coeur des rosettes les plus âgées, sous forme d'immenses hampes florales majestueuses portant des inflorescences évoquant des plateaux de fleurs jaune-vert. Peu rustique mais spectaculaire, elle structure tout naturellement les décors exotiques et sauvages. On la cultivera en pleine terre en climat doux, mais aussi dans de grands pots sur la terrasse, à remiser l'hiver en toutes régions. Originaire du Mexique et de l'extrême sud-ouest des États-Unis, extrêmement décoratif, l'Agave des Amériques est avant tout une espèce botanique adaptée aux climats semi-désertiques, naturalisée aujourd'hui un peu partout dans le monde, jusqu'au Pakistan et en Chine. Cette plante aurait été rapportée en Europe par Christophe Colomb dès 1493. En 1520, l'espèce a déjà fait l'objet d'un signalement sur le pourtour du bassin méditerranéen. Elle fait partie de la famille des agavacées, tout comme les Yuccas ou encore la Tubéreuse. Cette plante grasse herbacée vivace montre une croissance plutôt lente. Elle possède des rhizomes capables de produire des drageons, mais elle est presque dépourvue de tiges aériennes. Elle est composée d'une trentaine de feuilles formant une rosette basale, haute et large de 1,50 m. Les feuilles, immenses et très pointues, peuvent atteindre 2 m de longueur et 20 cm de largeur. Elles sont lisses, rigides et très épaisses, de couleur gris-vert bleuté marginé de jaune clair à maturité, et bordées d'épines grises à brunes en partie terminale. L'extrémité de chaque feuille, munie d'une épine acérée, est disposée en diagonale, vers le bas, et mesure 2 à 6 cm de longueur. Lorsqu'une rosette atteint l'âge vénérable de 15 à 20 ans, voire davantage, elle produit une hampe florale immense, atteignant 5 à 10 m de hauteur. Elle porte de nombreuses ramifications horizontales. Les ramifications portent des panicules aplaties et sphériques, larges de 7 à 10 cm, composées d'une myriade de petites fleurs jaune-vert. La rosette, qualifiée de monocarpique, meurt après la floraison qui dure plusieurs mois, en ayant pris soin de produire de nombreuses petites rosettes périphériques pour assurer sa pérennité En climat doux, cet agave trouvera sa place dans une grande rocaille, ou aux limites d'un jardin sec, où sa silhouette monumentale se détachera sur fond de ciel bleu. On pourra l'y associer au figuier de Barbarie, à la grande férule, aux cactus-cierges assez rustiques (Cleistocactus strausii, Cylindropuntia imbricata) mais aussi à des plantes buissonnantes de forme plus classique comme le Westringia, Céanothes persistants, Romneya coulteri et Fremontodendron californicum toutes aussi frugales. Les jardiniers des régions plus froides l'installeront dans un très grand pot sur la terrasse, en choisissant avec soin l'endroit le plus abrité, et en plein soleil, pour recréer un décor inspiré des jardins clos et des patios qui fleurissent au bout du monde. Cette plante rustique jusqu'à environ -8°C en sol parfaitement drainé peut s'avérer envahissante là où elle se plait.L'Agave americana Variegata est une forme panachée d'Agave du Mexique ou encore d'Agave des amériques, dont elle ne diffère que par la coloration des ses feuilles, bleu-vert marginées de jaune-crème, devenant parfois blanches au fil du temps. C'est une vivace impressionnante, très appréciée dans l'art paysager pour sa silhouette monumentale et remarquablement graphique. Parfaitement adaptée aux climats secs et chauds et aux sols maigres, elle forme de puissantes rosettes composées de grandes feuilles raides, succulentes et pointues, bien armées, dotées de pointes acérées dont on se méfiera. La floraison est une belle surprise, naissant du coeur des rosettes les plus âgées, sous forme d'immenses hampes florales majestueuses portant des inflorescences évoquant des plateaux de fleurs jaune-vert. Peu rustique mais spectaculaire, elle structure tout naturellement les décors exotiques et sauvages. On la cultivera en pleine terre en climat doux, mais aussi dans de grands pots sur la terrasse, à remiser l'hiver en toutes régions. Originaire du Mexique et de l'extrême sud-ouest des États-Unis, extrêmement décoratif, l'Agave des Amériques est avant tout une espèce botanique adaptée aux climats semi-désertiques, naturalisée aujourd'hui un peu partout dans le monde, jusqu'au Pakistan et en Chine. Cette plante aurait été rapportée en Europe par Christophe Colomb dès 1493. En 1520, l'espèce a déjà fait l'objet d'un signalement sur le pourtour du bassin méditerranéen. Elle fait partie de la famille des agavacées, tout comme les Yuccas ou encore la Tubéreuse. Cette plante grasse herbacée vivace montre une croissance plutôt lente. Elle possède des rhizomes capables de produire des drageons, mais elle est presque dépourvue de tiges aériennes. Elle est composée d'une trentaine de feuilles formant une rosette basale, haute et large de 1,50 m. Les feuilles, immenses et très pointues, peuvent atteindre 2 m de longueur et 20 cm de largeur. Elles sont lisses, rigides et très épaisses, de couleur gris-vert bleuté marginé de jaune clair à maturité, et bordées d'épines grises à brunes en partie terminale. L'extrémité de chaque feuille, munie d'une épine acérée, est disposée en diagonale, vers le bas, et mesure 2 à 6 cm de longueur. Lorsqu'une rosette atteint l'âge vénérable de 15 à 20 ans, voire davantage, elle produit une hampe florale immense, atteignant 5 à 10 m de hauteur. Elle porte de nombreuses ramifications horizontales. Les ramifications portent des panicules aplaties et sphériques, larges de 7 à 10 cm, composées d'une myriade de petites fleurs jaune-vert. La rosette, qualifiée de monocarpique, meurt après la floraison qui dure plusieurs mois, en ayant pris soin de produire de nombreuses petites rosettes périphériques pour assurer sa pérennité En climat doux, cet agave trouvera sa place dans une grande rocaille, ou aux limites d'un jardin sec, où sa silhouette monumentale se détachera sur fond de ciel bleu. On pourra l'y associer au figuier de Barbarie, à la grande férule, aux cactus-cierges assez rustiques (Cleistocactus strausii, Cylindropuntia imbricata) mais aussi à des plantes buissonnantes de forme plus classique comme le Westringia, Céanothes persistants, Romneya coulteri et Fremontodendron californicum toutes aussi frugales. Les jardiniers des régions plus froides l'installeront dans un très grand pot sur la terrasse, en choisissant avec soin l'endroit le plus abrité, et en plein soleil, pour recréer un décor inspiré des jardins clos et des patios qui fleurissent au bout du monde. Cette plante rustique jusqu'à environ -8°C en sol parfaitement drainé peut s'avérer envahissante là où elle se plait.L'Agave americana Variegata est une forme panachée d'Agave du Mexique ou encore d'Agave des amériques, dont elle ne diffère que par la coloration des ses feuilles, bleu-vert marginées de jaune-crème, devenant parfois blanches au fil du temps. C'est une vivace impressionnante, très appréciée dans l'art paysager pour sa silhouette monumentale et remarquablement graphique. Parfaitement adaptée aux climats secs et chauds et aux sols maigres, elle forme de puissantes rosettes composées de grandes feuilles raides, succulentes et pointues, bien armées, dotées de pointes acérées dont on se méfiera. La floraison est une belle surprise, naissant du coeur des rosettes les plus âgées, sous forme d'immenses hampes florales majestueuses portant des inflorescences évoquant des plateaux de fleurs jaune-vert. Peu rustique mais spectaculaire, elle structure tout naturellement les décors exotiques et sauvages. On la cultivera en pleine terre en climat doux, mais aussi dans de grands pots sur la terrasse, à remiser l'hiver en toutes régions. Originaire du Mexique et de l'extrême sud-ouest des États-Unis, extrêmement décoratif, l'Agave des Amériques est avant tout une espèce botanique adaptée aux climats semi-désertiques, naturalisée aujourd'hui un peu partout dans le monde, jusqu'au Pakistan et en Chine. Cette plante aurait été rapportée en Europe par Christophe Colomb dès 1493. En 1520, l'espèce a déjà fait l'objet d'un signalement sur le pourtour du bassin méditerranéen. Elle fait partie de la famille des agavacées, tout comme les Yuccas ou encore la Tubéreuse. Cette plante grasse herbacée vivace montre une croissance plutôt lente. Elle possède des rhizomes capables de produire des drageons, mais elle est presque dépourvue de tiges aériennes. Elle est composée d'une trentaine de feuilles formant une rosette basale, haute et large de 1,50 m. Les feuilles, immenses et très pointues, peuvent atteindre 2 m de longueur et 20 cm de largeur. Elles sont lisses, rigides et très épaisses, de couleur gris-vert bleuté marginé de jaune clair à maturité, et bordées d'épines grises à brunes en partie terminale. L'extrémité de chaque feuille, munie d'une épine acérée, est disposée en diagonale, vers le bas, et mesure 2 à 6 cm de longueur. Lorsqu'une rosette atteint l'âge vénérable de 15 à 20 ans, voire davantage, elle produit une hampe florale immense, atteignant 5 à 10 m de hauteur. Elle porte de nombreuses ramifications horizontales. Les ramifications portent des panicules aplaties et sphériques, larges de 7 à 10 cm, composées d'une myriade de petites fleurs jaune-vert. La rosette, qualifiée de monocarpique, meurt après la floraison qui dure plusieurs mois, en ayant pris soin de produire de nombreuses petites rosettes périphériques pour assurer sa pérennité En climat doux, cet agave trouvera sa place dans une grande rocaille, ou aux limites d'un jardin sec, où sa silhouette monumentale se détachera sur fond de ciel bleu. On pourra l'y associer au figuier de Barbarie, à la grande férule, aux cactus-cierges assez rustiques (Cleistocactus strausii, Cylindropuntia imbricata) mais aussi à des plantes buissonnantes de forme plus classique comme le Westringia, Céanothes persistants, Romneya coulteri et Fremontodendron californicum toutes aussi frugales. Les jardiniers des régions plus froides l'installeront dans un très grand pot sur la terrasse, en choisissant avec soin l'endroit le plus abrité, et en plein soleil, pour recréer un décor inspiré des jardins clos et des patios qui fleurissent au bout du monde. Cette plante rustique jusqu'à environ -8°C en sol parfaitement drainé peut s'avérer envahissante là où elle se plait.L'Agave americana Variegata est une forme panachée d'Agave du Mexique ou encore d'Agave des amériques, dont elle ne diffère que par la coloration des ses feuilles, bleu-vert marginées de jaune-crème, devenant parfois blanches au fil du temps. C'est une vivace impressionnante, très appréciée dans l'art paysager pour sa silhouette monumentale et remarquablement graphique. Parfaitement adaptée aux climats secs et chauds et aux sols maigres, elle forme de puissantes rosettes composées de grandes feuilles raides, succulentes et pointues, bien armées, dotées de pointes acérées dont on se méfiera. La floraison est une belle surprise, naissant du coeur des rosettes les plus âgées, sous forme d'immenses hampes florales majestueuses portant des inflorescences évoquant des plateaux de fleurs jaune-vert. Peu rustique mais spectaculaire, elle structure tout naturellement les décors exotiques et sauvages. On la cultivera en pleine terre en climat doux, mais aussi dans de grands pots sur la terrasse, à remiser l'hiver en toutes régions. Originaire du Mexique et de l'extrême sud-ouest des États-Unis, extrêmement décoratif, l'Agave des Amériques est avant tout une espèce botanique adaptée aux climats semi-désertiques, naturalisée aujourd'hui un peu partout dans le monde, jusqu'au Pakistan et en Chine. Cette plante aurait été rapportée en Europe par Christophe Colomb dès 1493. En 1520, l'espèce a déjà fait l'objet d'un signalement sur le pourtour du bassin méditerranéen. Elle fait partie de la famille des agavacées, tout comme les Yuccas ou encore la Tubéreuse. Cette plante grasse herbacée vivace montre une croissance plutôt lente. Elle possède des rhizomes capables de produire des drageons, mais elle est presque dépourvue de tiges aériennes. Elle est composée d'une trentaine de feuilles formant une rosette basale, haute et large de 1,50 m. Les feuilles, immenses et très pointues, peuvent atteindre 2 m de longueur et 20 cm de largeur. Elles sont lisses, rigides et très épaisses, de couleur gris-vert bleuté marginé de jaune clair à maturité, et bordées d'épines grises à brunes en partie terminale. L'extrémité de chaque feuille, munie d'une épine acérée, est disposée en diagonale, vers le bas, et mesure 2 à 6 cm de longueur. Lorsqu'une rosette atteint l'âge vénérable de 15 à 20 ans, voire davantage, elle produit une hampe florale immense, atteignant 5 à 10 m de hauteur. Elle porte de nombreuses ramifications horizontales. Les ramifications portent des panicules aplaties et sphériques, larges de 7 à 10 cm, composées d'une myriade de petites fleurs jaune-vert. La rosette, qualifiée de monocarpique, meurt après la floraison qui dure plusieurs mois, en ayant pris soin de produire de nombreuses petites rosettes périphériques pour assurer sa pérennité En climat doux, cet agave trouvera sa place dans une grande rocaille, ou aux limites d'un jardin sec, où sa silhouette monumentale se détachera sur fond de ciel bleu. On pourra l'y associer au figuier de Barbarie, à la grande férule, aux cactus-cierges assez rustiques (Cleistocactus strausii, Cylindropuntia imbricata) mais aussi à des plantes buissonnantes de forme plus classique comme le Westringia, Céanothes persistants, Romneya coulteri et Fremontodendron californicum toutes aussi frugales. Les jardiniers des régions plus froides l'installeront dans un très grand pot sur la terrasse, en choisissant avec soin l'endroit le plus abrité, et en plein soleil, pour recréer un décor inspiré des jardins clos et des patios qui fleurissent au bout du monde. Cette plante rustique jusqu'à environ -8°C en sol parfaitement drainé peut s'avérer envahissante là où elle se plait.L'Agave americana Variegata est une forme panachée d'Agave du Mexique ou encore d'Agave des amériques, dont elle ne diffère que par la coloration des ses feuilles, bleu-vert marginées de jaune-crème, devenant parfois blanches au fil du temps. C'est une vivace impressionnante, très appréciée dans l'art paysager pour sa silhouette monumentale et remarquablement graphique. Parfaitement adaptée aux climats secs et chauds et aux sols maigres, elle forme de puissantes rosettes composées de grandes feuilles raides, succulentes et pointues, bien armées, dotées de pointes acérées dont on se méfiera. La floraison est une belle surprise, naissant du coeur des rosettes les plus âgées, sous forme d'immenses hampes florales majestueuses portant des inflorescences évoquant des plateaux de fleurs jaune-vert. Peu rustique mais spectaculaire, elle structure tout naturellement les décors exotiques et sauvages. On la cultivera en pleine terre en climat doux, mais aussi dans de grands pots sur la terrasse, à remiser l'hiver en toutes régions. Originaire du Mexique et de l'extrême sud-ouest des États-Unis, extrêmement décoratif, l'Agave des Amériques est avant tout une espèce botanique adaptée aux climats semi-désertiques, naturalisée aujourd'hui un peu partout dans le monde, jusqu'au Pakistan et en Chine. Cette plante aurait été rapportée en Europe par Christophe Colomb dès 1493. En 1520, l'espèce a déjà fait l'objet d'un signalement sur le pourtour du bassin méditerranéen. Elle fait partie de la famille des agavacées, tout comme les Yuccas ou encore la Tubéreuse. Cette plante grasse herbacée vivace montre une croissance plutôt lente. Elle possède des rhizomes capables de produire des drageons, mais elle est presque dépourvue de tiges aériennes. Elle est composée d'une trentaine de feuilles formant une rosette basale, haute et large de 1,50 m. Les feuilles, immenses et très pointues, peuvent atteindre 2 m de longueur et 20 cm de largeur. Elles sont lisses, rigides et très épaisses, de couleur gris-vert bleuté marginé de jaune clair à maturité, et bordées d'épines grises à brunes en partie terminale. L'extrémité de chaque feuille, munie d'une épine acérée, est disposée en diagonale, vers le bas, et mesure 2 à 6 cm de longueur. Lorsqu'une rosette atteint l'âge vénérable de 15 à 20 ans, voire davantage, elle produit une hampe florale immense, atteignant 5 à 10 m de hauteur. Elle porte de nombreuses ramifications horizontales. Les ramifications portent des panicules aplaties et sphériques, larges de 7 à 10 cm, composées d'une myriade de petites fleurs jaune-vert. La rosette, qualifiée de monocarpique, meurt après la floraison qui dure plusieurs mois, en ayant pris soin de produire de nombreuses petites rosettes périphériques pour assurer sa pérennité En climat doux, cet agave trouvera sa place dans une grande rocaille, ou aux limites d'un jardin sec, où sa silhouette monumentale se détachera sur fond de ciel bleu. On pourra l'y associer au figuier de Barbarie, à la grande férule, aux cactus-cierges assez rustiques (Cleistocactus strausii, Cylindropuntia imbricata) mais aussi à des plantes buissonnantes de forme plus classique comme le Westringia, Céanothes persistants, Romneya coulteri et Fremontodendron californicum toutes aussi frugales. Les jardiniers des régions plus froides l'installeront dans un très grand pot sur la terrasse, en choisissant avec soin l'endroit le plus abrité, et en plein soleil, pour recréer un décor inspiré des jardins clos et des patios qui fleurissent au bout du monde. Cette plante rustique jusqu'à environ -8°C en sol parfaitement drainé peut s'avérer envahissante là où elle se plait.L'Agave americana Variegata est une forme panachée d'Agave du Mexique ou encore d'Agave des amériques, dont elle ne diffère que par la coloration des ses feuilles, bleu-vert marginées de jaune-crème, devenant parfois blanches au fil du temps. C'est une vivace impressionnante, très appréciée dans l'art paysager pour sa silhouette monumentale et remarquablement graphique. Parfaitement adaptée aux climats secs et chauds et aux sols maigres, elle forme de puissantes rosettes composées de grandes feuilles raides, succulentes et pointues, bien armées, dotées de pointes acérées dont on se méfiera. La floraison est une belle surprise, naissant du coeur des rosettes les plus âgées, sous forme d'immenses hampes florales majestueuses portant des inflorescences évoquant des plateaux de fleurs jaune-vert. Peu rustique mais spectaculaire, elle structure tout naturellement les décors exotiques et sauvages. On la cultivera en pleine terre en climat doux, mais aussi dans de grands pots sur la terrasse, à remiser l'hiver en toutes régions. Originaire du Mexique et de l'extrême sud-ouest des États-Unis, extrêmement décoratif, l'Agave des Amériques est avant tout une espèce botanique adaptée aux climats semi-désertiques, naturalisée aujourd'hui un peu partout dans le monde, jusqu'au Pakistan et en Chine. Cette plante aurait été rapportée en Europe par Christophe Colomb dès 1493. En 1520, l'espèce a déjà fait l'objet d'un signalement sur le pourtour du bassin méditerranéen. Elle fait partie de la famille des agavacées, tout comme les Yuccas ou encore la Tubéreuse. Cette plante grasse herbacée vivace montre une croissance plutôt lente. Elle possède des rhizomes capables de produire des drageons, mais elle est presque dépourvue de tiges aériennes. Elle est composée d'une trentaine de feuilles formant une rosette basale, haute et large de 1,50 m. Les feuilles, immenses et très pointues, peuvent atteindre 2 m de longueur et 20 cm de largeur. Elles sont lisses, rigides et très épaisses, de couleur gris-vert bleuté marginé de jaune clair à maturité, et bordées d'épines grises à brunes en partie terminale. L'extrémité de chaque feuille, munie d'une épine acérée, est disposée en diagonale, vers le bas, et mesure 2 à 6 cm de longueur. Lorsqu'une rosette atteint l'âge vénérable de 15 à 20 ans, voire davantage, elle produit une hampe florale immense, atteignant 5 à 10 m de hauteur. Elle porte de nombreuses ramifications horizontales. Les ramifications portent des panicules aplaties et sphériques, larges de 7 à 10 cm, composées d'une myriade de petites fleurs jaune-vert. La rosette, qualifiée de monocarpique, meurt après la floraison qui dure plusieurs mois, en ayant pris soin de produire de nombreuses petites rosettes périphériques pour assurer sa pérennité En climat doux, cet agave trouvera sa place dans une grande rocaille, ou aux limites d'un jardin sec, où sa silhouette monumentale se détachera sur fond de ciel bleu. On pourra l'y associer au figuier de Barbarie, à la grande férule, aux cactus-cierges assez rustiques (Cleistocactus strausii, Cylindropuntia imbricata) mais aussi à des plantes buissonnantes de forme plus classique comme le Westringia, Céanothes persistants, Romneya coulteri et Fremontodendron californicum toutes aussi frugales. Les jardiniers des régions plus froides l'installeront dans un très grand pot sur la terrasse, en choisissant avec soin l'endroit le plus abrité, et en plein soleil, pour recréer un décor inspiré des jardins clos et des patios qui fleurissent au bout du monde. Cette plante rustique jusqu'à environ -8°C en sol parfaitement drainé peut s'avérer envahissante là où elle se plait.L'Agave americana Variegata est une forme panachée d'Agave du Mexique ou encore d'Agave des amériques, dont elle ne diffère que par la coloration des ses feuilles, bleu-vert marginées de jaune-crème, devenant parfois blanches au fil du temps. C'est une vivace impressionnante, très appréciée dans l'art paysager pour sa silhouette monumentale et remarquablement graphique. Parfaitement adaptée aux climats secs et chauds et aux sols maigres, elle forme de puissantes rosettes composées de grandes feuilles raides, succulentes et pointues, bien armées, dotées de pointes acérées dont on se méfiera. La floraison est une belle surprise, naissant du coeur des rosettes les plus âgées, sous forme d'immenses hampes florales majestueuses portant des inflorescences évoquant des plateaux de fleurs jaune-vert. Peu rustique mais spectaculaire, elle structure tout naturellement les décors exotiques et sauvages. On la cultivera en pleine terre en climat doux, mais aussi dans de grands pots sur la terrasse, à remiser l'hiver en toutes régions. Originaire du Mexique et de l'extrême sud-ouest des États-Unis, extrêmement décoratif, l'Agave des Amériques est avant tout une espèce botanique adaptée aux climats semi-désertiques, naturalisée aujourd'hui un peu partout dans le monde, jusqu'au Pakistan et en Chine. Cette plante aurait été rapportée en Europe par Christophe Colomb dès 1493. En 1520, l'espèce a déjà fait l'objet d'un signalement sur le pourtour du bassin méditerranéen. Elle fait partie de la famille des agavacées, tout comme les Yuccas ou encore la Tubéreuse. Cette plante grasse herbacée vivace montre une croissance plutôt lente. Elle possède des rhizomes capables de produire des drageons, mais elle est presque dépourvue de tiges aériennes. Elle est composée d'une trentaine de feuilles formant une rosette basale, haute et large de 1,50 m. Les feuilles, immenses et très pointues, peuvent atteindre 2 m de longueur et 20 cm de largeur. Elles sont lisses, rigides et très épaisses, de couleur gris-vert bleuté marginé de jaune clair à maturité, et bordées d'épines grises à brunes en partie terminale. L'extrémité de chaque feuille, munie d'une épine acérée, est disposée en diagonale, vers le bas, et mesure 2 à 6 cm de longueur. Lorsqu'une rosette atteint l'âge vénérable de 15 à 20 ans, voire davantage, elle produit une hampe florale immense, atteignant 5 à 10 m de hauteur. Elle porte de nombreuses ramifications horizontales. Les ramifications portent des panicules aplaties et sphériques, larges de 7 à 10 cm, composées d'une myriade de petites fleurs jaune-vert. La rosette, qualifiée de monocarpique, meurt après la floraison qui dure plusieurs mois, en ayant pris soin de produire de nombreuses petites rosettes périphériques pour assurer sa pérennité En climat doux, cet agave trouvera sa place dans une grande rocaille, ou aux limites d'un jardin sec, où sa silhouette monumentale se détachera sur fond de ciel bleu. On pourra l'y associer au figuier de Barbarie, à la grande férule, aux cactus-cierges assez rustiques (Cleistocactus strausii, Cylindropuntia imbricata) mais aussi à des plantes buissonnantes de forme plus classique comme le Westringia, Céanothes persistants, Romneya coulteri et Fremontodendron californicum toutes aussi frugales. Les jardiniers des régions plus froides l'installeront dans un très grand pot sur la terrasse, en choisissant avec soin l'endroit le plus abrité, et en plein soleil, pour recréer un décor inspiré des jardins clos et des patios qui fleurissent au bo
Retour en haut
Description
En savoir plus
Notes et avis

Avis des internautes sur AGAVE D'AMERIQUE (0 avis)

pixel_trans
Il n'y a actuellement aucun avis pour cet article, soyez le premier à donner le votre.
pixel_trans
pixel_trans
[Ajouter votre commentaire]
Retour en haut
De la même catégorie